Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : J'attends

18 Août 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Attendre! J’ai un faible pour ce poème, l’attente ça me connaît et pourtant j’ai horreur de ça. Sans doute que je veux trop, ceux qui se contentent de ce qu’ils ont n’attendent jamais !

Albert Lozeau, poète québécois, a attendu toute sa vie, cloué au lit par le « mal de Pott *», infirme, il a écrit pour s’occuper et donner un sens à sa vie. Ces poèmes sont tristes, on le serait à moins !

« Je suis resté neuf ans les pieds à la même hauteur que la tête : ça m'a enseigné l'humilité. J'ai rimé pour tuer le temps, qui me tuait par revanche » (Albert Lozeau)

*maladie dégénérative de la colonne vertébrale

J'attends ...

J'attends. Le vent gémit. Le soir vient. L'heure sonne.
Mon cœur impatient s'émeut. Rien ni personne.
J'attends, les yeux fermés pour ne pas voir le temps
Passer en déployant les ténèbres. J'attends.
Cédant au sommeil dont la quiétude tente,
J'ai passé cette nuit en un rêve d'attente.
Le jour est apparu baigné d'or pourpre et vif,
Comme hier, comme avant, mon cœur bat attentif.
Et je suis énervé d'attendre, sans comprendre,
Comme hier et demain, ce que je puis attendre.
J'interroge mon cœur, qui ne répond pas bien ...
Ah ! Qu’il est douloureux d'attendre toujours - rien !

Albert Lozeau (1878-1924)

Hopper(Edward)-automat

Hopper(Edward)-automat

"Tous les tableaux d'Edward Hopper pourraient illustrer l'attente, car tous ses personnages semblent figés dans le temps: sur un lit, sur une chaise, sur le seuil d'une porte...On dirait qu'ils ont été immobilisés par un coup de baguette magique, comme la Belle au bois dormant,! J'ai choisi celui-ci car c'est une femme qui attend. C'est moi. Avec le chapeau cloche en plus. Cette toile est magnifique: les couleurs sont très belles, profondes, j'adore les rouges bordeaux dont une touche anime chaque tableau autour du personnage pétrifié. (Ce rouge sang est le coeur qui bat dans la pierre; comme pour Garance dans les "Visiteurs du soir").

Je verrais bien la "Danse de la fée dragée" du Casse-Noisette de Tchaïkovsky pour donner un petit air de marionnettes aux personnages de Hopper!"

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Odile 18/08/2014 13:23

Merci d'apprécier et de continuer à donner votre avis, Jean-Michel, cela me touche.

Odile 18/08/2014 13:21

Le rouge sang dont je parle n'est justement pas très utilisé dans ce tableau-ci. Demain j'en présenterai donc un autre...

Jean-Michel 18/08/2014 08:17

L'immobilité forcée semble exalter l'introspection des poètes qui, pour fuir le misérabilisme qui les guette, font vagabonder leur esprit avec d'autant plus de vivacité qu'ils sont gisants longtemps. Joë Bousquet était également de cette trempe.
C'est bien trouvé la référence aux marionnettes, et le célesta tintinnabulant de cette danse de la fée Dragée en donne effectivement l'idée.