Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La Palud sur Verdon , reportage vidéo sur l'exposition contemporaine Primus Tempus ll pour la sauvegarde de notre Dame de Vauvert

7 Juin 2013 , Rédigé par verdon-info Publié dans #CCAPV

La Palud sur Verdon , reportage vidéo sur l'exposition contemporaine Primus Tempus ll pour la sauvegarde de notre Dame de Vauvert.  

 

En 2012 j’avais fait le voyage vers La Palud sur Verdon pour couvrir l’évènement des artistes venus exposer et soutenir la restauration de Notre Dame de Vauvert, un vaste programme. Il suffit de passer dans ce magnifique village pour voir le gigantisme du bâtiment et les problèmes liés à la structure. La remise en état ne sera pas simple et demandera vraisemblablement beaucoup d’énergie, de temps et de bonne volonté de chacun. Lors du premier reportage j’étais passé à l’improviste sans avoir eu de contact. Cette année le secrétaire de l’association de sauvegarde m’a invité.

L’accueil a été très chaleureux, le bilan de l’année semble enthousiasmer Pierre Gil, le secrétaire de l’association, il semblait aussi très content de la vidéo 2012. Je reste assez surpris, car cette vidéo n’a eu que 88 lectures, donc l’impact reste relativement modeste.

On a pu apprendre que des pièces ont été vendues lors de cette session. Comme l’année passée, les artistes rétrocèdent 20% du montant de leur vente. En matière de visite, , on nous a dit que 1300 personnes ont franchi le seuil. L’augmentation est donc de 300 visiteurs (23%). La richesse et le nombres des artistes sont toujours plus nombreux, ce qui est toujours encourageant. Il reste sans doute aux vues du travail à accomplir à augmenter le flux de visiteurs, ce qui n’est pas simple mais possible sans nul doute, le potentiel est bien là. Il faut juste trouver l’idée, l’artiste, l’animation qui va permettre de donner le déclic à l’affluence. Il n’y a pas trop de doute, les bénévoles ont les compétences, les idées, l'enthousiasme pour proposer des solutions.

 

La Mairie est aussi motivée et suit le dossier avec bienveillance. D’ailleurs un bureau d’étude a été financé par le conseil municipal pour l’étude technique. Ce chantier demande un savoir faire de haute qualité, il ne faut donc pas négliger l’étude approfondie du bâtiment et la bonne analyse des solutions à apporter pour une consolidation pérenne.

 

Les artistes présents nous montraient un choix d’œuvres pour tous les goûts, de la plus petite création à celles impressionnantes qui parfois ont pu faire le Buzz local pour leur implantation dans l’église (c’est bon pour la curiosité). Je crois que certaines sculptures de Lavarenne étaient dans ce cas de figure. L'essentiel est que l’information circule et que le public est l’idée de passer. La visite reste toujours fort agréable et on ne se lasse pas d’apprécier la luminosité du lieu qui donne de nouveaux attraits aux œuvres des artistes. Il faudrait une culture générale plus approfondie pour en parler. Je n’ai pour ma part que mon impression de visiteur lambda heureux de la vue générale et rapprochée de toutes ces créations artistiques qui donnent une nouvelle vie à ce bâtiment religieux l'espace de l'animation Art de Mai. L’implantation donne une vue photographique plaisante et nous pousse à cliquer un peu frénétiquement.

 

 

 

Ce qui semble ressortir de mes observations est qu’une osmose amicale est bien présente entre le village, l’église, le bâtiment à restaurer et les artistes.

 

 

Présentation des Artistes ,  extrait du  livret

 

On pouvait lire dans la présentation du livret écrit par Jean-François Monier le président et Pierre Gil Flory le secrétaire : “ C’est un grand honneur d’accueillir chez nous Nicolas Lavarenne qui , à travers ses sculptures perchées d’une finesse inouïe, nous interpelle sur notre lien au ciel . Primus tempus 2” c’est la chaleur exotique et divine apportée par Acconcha à travers ses sculptures peintures et chants. C’est le vif plaisir de se prendre au jeu du parcours proposé par les 23 artistes de STArt au château. C’est la chaleureuse émotion de retrouver nos amis du Césaron : Christel, Elsa, Michel et Peter, qui expriment dans leur art nos attaches terriennes “Primus tempus 2”, c’est la riche rencontre avec Diana Mariconi et Jerome Calvin qui nous parlent de notre patrimoine à travers leur expression plastique. C’est un régal dans la contemplation des sculptures vivantes de Philipe Barzic. C’est la découverte de la pétillante fantaisie de Juliette Meize. Prumus tempus 2, c’est l’esthétique du voyage proposé par Laurent Turano. Grâce à eux tous, l’Église de la Palud sur Verdon ouvre fièrement ses portes et nous, visiteurs nous nous ensoleillons l’esprit, “quel beau printemps”.

 

Un peu d’histoire sur ce Bâtiment.

 

L’Église de La Palud sur Verdon est relativement récente puisqu’elle a été construite en 1872. Toutefois, sur le même emplacement avait été construite l’Église de Notre Dame de Palude dès le 11ème siècle, nommée ainsi en référence au marécage (“palud” en provençal) qu’elle domine. C’est dans les siècles suivants que le village s’implantera autour de l’Église.

 

Les bases du clocher tour de l’Église datent de l’église initiale. De facture romane, le clocher en tour de plan carré maçonné en moellons de tufs présente des baies en arc segmentaire ménagées dans un mur orné d’arcatures aveugles. Ce bel édifice est inscrit aux monuments historiques depuis un arrêté du 29 novembre 1948.

 

De même, l’actuelle sacristie témoigne de l’ancien bâtiment : construite au 15ème siècle, elle était alors Chapelle seigneuriale. Voûtée sur croisée d’ogives, elle est ornée en clé de voûte de l’armoirie de la famille Demandolx (fin 15ème) qui possédait alors la seigneurie de La Palud.

 

La nef de l’Église est séparée du chœur par un mur en béton banché construit dans le début des années 1970 afin d’installer des tirants en vue de consolider la tenue du bâtiment dont la tenue menaçait déjà. Ainsi, les trois beaux vitraux du chœur représentant Marie, patronne du village, et Ana et Joachim ses parents, sont actuellement cachés à l’œil du fidèle ou du visiteur.

 

D’une superficie imposante au regard de la taille du village, l’Église Notre Dame de Vauvert témoigne d’une époque ou le village comptait plus de 800 habitants. Par sa hauteur, elle répond fièrement au Château pour enserrer le cœur du village dans un bel équilibre. Les déficiences techniques de sa construction, imposent aujourd'hui d’imposants travaux pour assurer sa viabilité.

Source site internet de l’association

http://www.paludpatrimoine.fr/primus-tempus-2013.html

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il  reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel. 

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article