Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Haut Verdon : Aline et Jean louis nous causent en Provençal

25 Avril 2021 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Haut Verdon

Aline Marengo et Jean-Louis Cornille nous ont adressé leur parution N° 2 en langue provençale avec la traduction pour les moins habiles dans le langage provençal ( comme moi par exemple). Une belle idée pour tous les amoureux de cette langue pleine d'histoire locale avec cette consonance si agréable et son vocabulaire si riche et varié , enraciné dans chaque lieu de notre territoire. 

Nous allons nous enrichir l'esprit et nous rafraîchir les connaissances avec le vocabulaire...  

 

 

Proposé par Aline Marengo et Jean-Louis Cornille

N° 2 mai 2021  Gratuit

___________________________________________________________________

                                                                                                                                         

  

 

LA PROVENCE AUX DEUX DRAPEAUX

La Provence arbore deux drapeaux qui viennent de deux familles de comtes qui la

gouvernèrent au Moyen-âge.

La Prouvènço traditionalo aubouro dous drapèu que venon de dous famiho de

Coumte que la regisson a l’Age-Mejan.

Le premier drapeau est celui du comte de Catalogne dont le premier, Raymond Bérenger III a obtenu la Provence par mariage en 1125. 

Son blason est d’or aux 4 pals rouges.

Lou proumié drapèu e aqueù dou coumte de Catalogno que lou proumié Ramoun-Beranger III, Coumte de Barcelouno a oùtengut la Prouvènço pèr maridage en 1125. Soun blasoun es d’oro ei quatro pau rougo.

L’origine mythique de ces couleurs vient d’un vieux comte, compagnon de Charlemagne, qui durant une bataille a passé ses doigts rouges de sang sur son bouclier doré.

L’oùrigino mitico d’aquelei coulour vèn d’un antico coumte, coumpagnoun de Carlo-Magno, que dins uno bataio a passa sei det rougo de sang sus soun blouquié d’or.

Le second est celui d’Anjou : Charles Ier, comte d’Anjou et du Maine, dixième fils de Louis VIII et de Blanche de Castille, frère de Saint Louis, se maria avec Béatrice, fille de Ramoun Bérenger, héritière de la Provence.

Lou segound es aqueù d’Anjou, Carle proumié, Coumte d’Anjou e doù Maine, desen fieù de Louis VIII e de Blanco de Castiho, fraire de Louis sant, se marido me Beatrico fiho de Ramoun-Beranger, eiritière de la Prouvènço.

Ses armes étaient celles de la maison de France, un semis de fleurs de lys d’or sur fond d’azur avec une brisure (marque rouge) qui indiquait une branche cadette.

Le semis de lys se simplifia ensuite par une seule fleur de lys.

Les deux drapeaux se voient souvent en Provence l’un à côté de l’autre.

Seis armo estavon aquelei de la meisoun de Franço, un semenat de lis d’oro sus found d’azur me uno brissaduro (marco rougo) que endicavo uno famiho cadeto.Lou semenat de lis se simplificè per la seguido en uno souleto flour de lis.

Lei dous drapeù se vesoun souvènt en Prouvènço l’un à coustat de l’autro.

 

UN PAU DE PROUNOUNCIACIOUN

an et am: prononciation française : Lou pan (le pain). La man (la main). Lou banc (le banc).  La cambo (la jambe). La campano (la cloche). 

en et em : en provençal, à la différence du français ce son est très fermé et  nasillard.. Lou fen (le foin). Lou ren (le rein). Embarra (enfermer). Trempa (tremper).

èn et èm:  pronociation in.  Lou vent (le vent). Rèn (rien). Entèndre (entendre). Desèmbre (décembre.

es : doit se prononcer és presque is : Resta (rester). Pesca (pêcher). Espéra (attendre). Festeja (faire la fête).  Bestiàri (bétail). 

ès :  doit se prononcer avec un è très appuyé : Éstre (être). L’avèst vist ? ( l’avez-vous-vu ?). La fenèstro (la fenêtre).

LECTURE D'APPLICATION

Es l’ouro de parti pèr l’escolo; Marius a dejuna, a prépara lou cartable e la biasso1. Embrasso si gent2 e plan plan se gandis3 vers la routo que meno à la vilo. 

Lou vaqui davans la porto de l’escolo quouro la campano4 sono. A pas lou tems de jouga soulamen uno minuto, fa la bèbo5. Sara embarra6 touto lou journado7.

1)repas froid, 2)ses parents, 3)se dirige, 4)la cloche, 5)la grimace, 6)enfermé,7) Très important : les noms féminins en provençal se terminent par O et non par a comme en niçois : la chato (la jeune fille), la plaço (la place).

 

COUNVERSACIOUN PROUVENCALO .

D'estelo, de luno, d'uiau e de vènt (D'étoiles, de lune, d'éclair et de vent), Lou tèms s'estello, fa bon aro prene lou fres (Les étoiles apparaissent! il fait bon prendre le frais), Lou tèms esestela, amoun es tout clavela d'estello (Le ciel est étoilé, il est tout parsemé d'étoiles),  Vès aquelo estelo que fuso , uno amo qu'intro en paradis (Voyez cette étoile filante, une âme qui rentre au paradis), Quant tenèn de luno? (Quel quantième de la lune avons nous), Oh ! que clar de luno ! (Oh quel clair de lune!), Lis estelo soun engourgado, aco marco de plueio (Les étoiles sont embrouillées, c'est signe de pluie), Lou tèms s'encabano, es sourne coume de pego (Le ciel se couvre, il est sombre comme du bitume), Es qu'uno pluieto, plou pèr escoutado (Ce n'est qu'une légère pluie, il pleut par reprise), La bono raiso ! aco's de louvidor que toumbon (La bonne averse, c'est une pluie de louis d'or), Uiausso, oh! quint uiau, vès mai aquèu que lampejo (Il fait des éclairs oh! quel éclair, en voilà un autre qui brille), Uiau es lou tambour di cacalauso (L'éclair est le tambour des escargots), Fa pa'n péu de vènt (Il ne fait pas un brin de vent), Ventoulejo (il fait un peu de vent), N'en boufoun un de leventas, es lou Rousau ou lou narbounais (Le vent d'est souffle, c'est le vent                                                                                                                     du Rhône ou du narbonnais).

 

DE NOUM D' AUCEU : 

Tourdre (Grive), Dindouleto (Hirondelle), Calendro (Alouette), Eiglas (Aigle) Quinsoun (Pinson), Bouscarle (Fauvette), Passeroun (Moineau), Agasse (Pie), Courpatas (Corbeau), Cardelino (Chardonneret), Pimparin (Mésange bleue),   Rigau (Rouge gorge), Merle (merle), Estournèu (étourneau), cuou rougè (Rouge queue), Fifi (Roitelet), Galo pastre  (bergeronnette), Auriou (Loriot).

 

DE NOUM DE PĖIS : 

Troucho (Truite), Bechet (Brochet), Aluin (Alevin), Escarpo (Carpe), Gôbi (Goujon), Veiroun (Vairon), Anchoio (Anchois), Anguiello (Anguille).

 

 

 

A bèn lèu ...  au mes de jun... bessai !!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Christian,

Bravo ! Très bonne idée de mettre un peu de provençal sur Verdon-Info. On en redemande...

A bèn lèu.
Répondre