Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La Page poésie d'Odile : "Vallons, ruisseaux et doux ombrages"

4 Février 2019 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Commentaire de la page "Vallons, ruisseaux et doux ombrages"

Chers amis lecteurs, vous n'auriez pas dû m'encourager à recommencer la page, maintenant je vais récidiver ! J'ai choisi aujourd'hui un poème écrit avec, et en l'honneur,  de mon papa qui adorait ce petit vallon pas très loin d'ici et où j'ai quasiment fait mes premiers pas. En tout cas mes premiers pas "d'assistante entomologiste". C'est dans ce merveilleux vallon d'Allons, aux sources de l'Ivoire, que j'ai appris à reconnaître insectes et papillons de nos "Basses-Alpes" de l'époque. Pour les "non initiés" (on peut dire que, lui était initié, puisqu'il était reconnu au niveau national et qu'il a lui-même découvert des espèces), il est vrai que rien ne ressemble plus à un coléoptère qu'un autre coléoptère... Pourtant il existe des milliers d'espèces, de couleur, de forme et de vie différentes, et lui les reconnaissait même en vol ! Je voulais juste raconter cette anecdote pour plus de compréhension du poème. Pour le reste, celui-ci est très académique, j'ai toujours eu un faible, (également comme mon père, qui m'a appris beaucoup de choses), pour les alexandrins, les rimes riches et les césures impeccables. Ce n'est plus très à la mode mais tant pis, je ne suis pas très bonne dans les vers libres, il va falloir que je m'entraîne !!

Concernant les peintres du jour, quelques mots sur le célèbre Paul Louis Roux, aquarelliste et graveur français du XIXème S., fils du peintre Louis Roux. Il peignait sur le vif, en forêt de Fontainebleau, en Normandie et en Bretagne. Il a peint la campagne et les bords de la Tamise lors de ses voyages en Angleterre, bien que la toile d'aujourd'hui représente la Provence. Personnellement j'aime beaucoup, on  voit presque le mistral jouer dans ces nuages sur fond de ciel bleu, alors que le gris et le jaune-brun dominent les paysages anglais et bretons. Reconnu de son vivant, il était membre de la société des artistes français et exposait régulièrement au Salon de Paris.

Hubert Robert est un peintre français (Lorraine). Sa peinture a connu un grand succès lors de la seconde moitié du XVIIIèmeS. car elle renouvelait l'art du paysage que les français Claude Lorrain et Nicolas Poussin avaient mis à l'honneur au XVIIème S. De son long séjour en Italie, Hubert Robert a ramené des milliers de dessins lui permettant de créer des compositions avec ruines et personnages, qui lui vaudront le surnom de Robert des ruines. Il faut reconnaître que ses compositions de ruines sont magnifiquement représentées, rendues vivantes grâce aux personnages qui les animent. Il me fait penser à son -presque-homonyme David Roberts et ses magnifiques peintures de monuments égyptiens. La toile d'aujourd'hui se situe au nord-ouest de Paris, du côté d'Argenteuil. On y aperçoit la Seine. 

Izaak Van Oosten, est un peintre paysagiste flamand du XVIIème siècle. Comme on peut le remarquer il est très influencé par les autres peintres paysagistes flamands, notamment Bruegel l'ancien. (Personnellement je m'y suis trompée). 

Albert Bierstadt , est un peintre américain de fin XIXème, d’origine allemande, connu pour ses paysages de l'Ouest américain. Bierstadt faisait partie de d'un groupe de peintres pratiquant une peinture romantique, baignée d’une belle lumière 

Observez comme les toiles de Claude Lorrain ont toutes un "air de famille" : https://www.google.fr/search?q=claude+lorrain+paysage+avec+paris+et+oenone

La Page poésie d'Odile : "Vallons, ruisseaux et doux ombrages"

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article