Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Nos désirs sont d'amour.

15 Juillet 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

 

 

Pour sourire un peu, passons de Prévert à Agrippa d’Aubigné, poète protestant du Moyen Age (16ème siècle), et grand père de Mme de Maintenon, mais oui ! Ces tournures désuètes sont un peu ardues à décoder mais je trouve cela amusant, pas vous ? Ici, tous les tourments de l’amour (« l’enfant ») sont déclinés sur le thème du feu de forge. C’est vrai qu’on dit se consumer d’amour, brûler d’une ardente flamme on parle aussi des feux de l’amour, mais dans ce poème c’est un véritable incendie, que dis-je ? Ce sont les feux de l’enfer !

Nos désirs sont d'amour.


Nos désirs sont d'amour la dévorante braise,
Sa boutique nos corps, ses flammes nos douleurs,
Ses tenailles nos yeux, et la trempe nos pleurs,
Nos soupirs ses soufflets, et nos sens sa fournaise.

De courroux, ses marteaux, il tourmente notre aise
Et sur la dureté, il rabat nos malheurs,
Elle lui sert d'enclume et d'étoffe nos cœurs
Qu'au feu trop violent, de nos pleurs il apaise,

Afin que l'apaisant et mouillant peu à peu
Il brûle d'avantage et rengrège (1) son feu.
Mais l'abondance d'eau peut amortir la flamme.

Je tromperai l'enfant(2), car pensant m'embraser,
Tant de pleurs sortiront sur le feu qui m'enflamme
Qu'il noiera sa fournaise au lieu de l'arroser.


1. Rengrège : Augmente.

2. Le Dieu Amour (Cupidon) que l’on représente comme un angelot avec un arc et des flèches


Théodore Agrippa d'Aubigné

La page poésie d'Odile :  Nos désirs sont d'amour.

Pour accompagner le brasier d'Agrippa d'Aubigné, j'ai tout de suite pensé aux toiles enflammées de Léonid Afremov et j'ai choisi ce nu flamboyent; si vous aimez les couleurs du feu, allez consulter ses nombreuses oeuvres orangées sur Internet, ce peintre contemporain est très prolifique. J'y ai associé Jacques Offenbach qui a composé des musiques énivrantes d'enthousiasme bien qu'il ait été beaucoup décrié par les puristes pour sa fantaisie. Et puis "Orphée en enfer" (Le French Cancan) était de circonstance!

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 18/07/2014 21:41

Merci pour tous ces "like", cela me fait très plaisir et m'encourage pour la suite!

Odile 15/07/2014 19:49

Il doit y avoir un peu de ça, mais ce léger archaïsme ne me déplaît pas...

Jean-Michel 15/07/2014 16:45

Agrippa d'Aubigné aurait-il été le premier à s'imprégner de marotisme, avant même que le mot fût inventé ?