Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ

11 Juin 2020 , Rédigé par verdon-info Publié dans #ST-Julien-du-Verdon

vidéo de la cérémonie et des discours

Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ
Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ

Saint Julien du Verdon commémore ces 11 martyrs fusillés en plein champ

L'histoire qui marquera à jamais Saint Julien du Verdon est restée dans la mémoire de tous. En ce 11 juin 2020, le maire Thierry Collomp a pris la parole devant le mémorial situé à la sortie du village. «  Je voudrais vous remercier pour votre présence dans un contexte bien délicat de crise sanitaire majeure, mais à défaut d’annuler cette traditionnelle cérémonie et faire l’impasse d’une année, j’ai préféré l’organiser dans un format réduit certes, mais l’organiser en prenant toutes les précautions  ». Le maire est revenu sur cette atroce histoire de ce 11 juin 1944. « C’est un moment important pour tous les habitants et notamment les plus jeunes »....« Les événements qui nous réunissent aujourd’hui ont eu lieu il y a soixante-seize ans, l’espace d’une vie nous sépare où, dans ce champ onze jeunes personnes ont été lâchement fusillées.

Le 11 juin 1944, c’est un dimanche, et partout, au lever du jour, s’étale et triomphe le Printemps. De bonne heure, Emile Reybaud, le Maréchal-Ferrant, vient s'assurer de la pousse des prés là où nous sommes en bordure de la route : tout est calme, mais des gémissements attirent son attention : sans précipitation, il s'avance dans le champ, et alors il comprend. Il voit et comprend l'horreur ; ils sont là, mutilés, sacrifiés, morts ... Des enfants pour la plupart, de jeunes gens, portant des  traces de tortures. Mais en bordure de la haie de ronces deux survivants se sont trainés et gémissent, demandent à boire...Alors il court, leur parle. « Ne vous inquiétez pas les gars, je vais chercher du secours, je reviens vite !! » Et il part à travers champs... Il rencontre ainsi l'Abbé Isnard qui revenant de célébrer une messe matinale à Castillon, soupçonne déjà le drame. Tous deux arrivent au village où c'est la stupeur, et décident de porter secours aux blessés, de les cacher, de les soustraire aux bourreaux. Ils choisissent la vieille église, tous les habitants de St Julien un peu valides sont là. Mesdames Collomp, Fourmant, Michel et Messieurs Reybaud, Martel, Vincent, Franco, Laugier. La chapelle est choisie pour sa situation. l'Abbé Isnard organise, réconforte, et calme du mieux qu'il le peut.  Mesdames Boeuf, Collomp et Michel sont au chevet des agonisants : l'Abbé s'en va à bicyclette chercher un médecin, et convainc le Docteur Dozoul d'intervenir, mais l'absence de médicaments et l'état des blessés le rendent bien pessimiste. L'un des deux blessés Aimé Magnan mourra le matin, le seul survivant Jacques Adam lutte encore, mais mourra le lendemain. Le récit de leur martyr a été recueilli par le curé ISNARD de la bouche même de Jacques Adam qui était parfaitement lucide. et persuadé qu’il s’en tirerait..... ». Les habitants de St Julien à l'époque ont voulu que le souvenir vive, et ont formé un comité et récolté des fonds afin d'élever un monument digne des martyrs devenus « enfants du pays » pour l’honneur et la liberté. Jacques Adam, Césaire Aube, Georges Baldo , Gilbert Campan, Nonce Casimiri Roger Demonceaux, Francis Gallo, Félix Giordan, Aimé Magnan, Roger Magnan, Albin Bandini 

Thierry Collomp a terminé son allocation en fin de matinée : “ Les années ont passé, les épreuves ont succédé aux épreuves, les événements aux événements, et le monde à changer, et changera encore.Soyons acteurs de tout changement et pas spectateur, soyons actifs et optimistes. Vous, jeunes d'aujourd'hui, regardez-le ce monde avec des yeux de conquérants et façonnez-le à votre image.”

Alain Curzi

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article