Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Je t’aime

22 Juin 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Mesdames, une telle déclaration, vous n’en aurez pas tous les jours ! Je vous en fais cadeau : Fermez les yeux et savourez-la. Si vous voulez faire plaisir à votre chéri, faites comme moi, remplacez : « Je t’aime pour toutes les femmes que je n’ai pas connues (que je n’aime pas) » par

« Je t’aime pour tous les hommes que je n’ai pas connus (que je n’aime pas) »…Et le tour est joué !

Je t’aime

Je t’aime pour toutes les femmes
Que je n’ai pas connues
Je t’aime pour tout le temps
Où je n’ai pas vécu
Pour l’odeur du grand large
Et l’odeur du pain chaud
Pour la neige qui fond
Pour les premières fleurs
Pour les animaux purs
Que l’homme n’effraie pas
Je t’aime pour aimer
Je t’aime pour toutes les femmes
Que je n’aime pas

Qui me reflète sinon toi-même
Je me vois si peu
Sans toi je ne vois rien
Qu’une étendue déserte
Entre autrefois et aujourd’hui
Il y a eu toutes ces morts
Que j’ai franchies
Sur de la paille
Je n’ai pas pu percer
Le mur de mon miroir
Il m’a fallu apprendre
Mot par mot la vie
Comme on oublie

Je t’aime pour ta sagesse
Qui n’est pas la mienne
Pour la santé je t’aime
Contre tout ce qui n’est qu’illusion
Pour ce cœur immortel
Que je ne détiens pas
Que tu crois être le doute
Et tu n’es que raison
Tu es le grand soleil
Qui me monte à la tête
Quand je suis sûr de moi
Quand je suis sûr de moi Paul Eluard

La page poésie d'Odile  : Je t’aime

Léonid Afremov est un peintre contemporain, on qualifie sa peinture d'"impressionisme moderne". Le moins que l'on puisse dire est que ses tableaux sont "flamboyants": dans presque toutes ses toiles dominent le jaune, le rouge et l'orangé: un véritable incendie! Ce brasier colle bien avec le poème passionné de Paul Eluard. Prenez-en plein les yeux...Et les oreilles avec ce concerto pour trompette de Haydn...Je voulais une musique très gaie pour rendre hommage à Eluard et son ode à l'amour. Un "allegro" est parfait, surtout avec Maurice André à la trompette!

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Comme vous dites Jean-Michel, on a beau en avoir fait mille fois le tour, (poésies mais aussi chansons, théâtre, opéra -sur ce thème la multiplicité ne fait pas peur-!) c'est toujours aussi émouvant et ...inexplicable...trouvant toujours une répercussion de notre propre vécu quelque part au fond de notre âme! Merci de vos jolis commentaires
Répondre
J
Que l'homme est désarmé pour exprimer l'inexplicable sentiment amoureux !
Pour tenter vaille que vaille de l'apprivoiser pour se l'approprier le bon sens populaire crée des dictons (Un cheveu de qui l'on aime tire plus que quatre bœufs) et des mythologies se mettent en place, comme celle de Léandre qui se perd et en meurt pour peu qu'une fois, une seule fois et très fugacement, la lampe de Héro ne s'éteigne.
Et il fait des poèmes, des poèmes à la pelle, en veux-tu en voilà, et qui malgré leur nombre nous émeuvent toujours. Et c'est quand il a cru avoir fait tout le tour de l'amour qu'il se rend compte qu'il ne l'a même pas approché.
Répondre