Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile ; Clochers

17 Avril 2019 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

La page poésie d'Odile  ;  Clochers

      Commentaire sur la page « Clochers » à l’occasion des fêtes de Pâques

 

Je ne crois pas aux coïncidences, mais lorsque hier j’étais en train de trier mes peintures de clochers pour composer ma page poésie, j’ai été interrompue par un flash vidéo de La Provence montrant les débuts de l’incendie de Notre Dame, j’ai été un peu secouée… Un de nos plus beaux clochers de France part en fumée devant nos yeux, et quel clocher ! Celui qui abrite le deuxième plus gros bourdon de France. (Plus de 13 T., après la Savoyarde). Ce bourdon se nomme Emmanuel et il est classé monument historique. Pour la petite histoire il a remplacé le bourdon Jacqueline (de 1400) et il s’appelle aussi Marie-Thérèse car il a été parrainé par Louis XIV et son épouse. En hommage, je l’ajoute donc à cette page, qui contient déjà les clochers de St Tropez et de Collioures par un peintre que j’aime beaucoup, le pointilliste Français Paul Signac, et le clocher de Ste Catherine à Honfleur d’Eugène Boudin qui a longtemps été attribué à Monet. Boudin était un peintre français pré-impressionniste, M. Manoeuvre dit de lui qu’il ne peut être un sous-maître, comme certains l’ont affirmé, si « pendant des années, tout le monde a pu prendre un tableau de Boudin pour un Monet, c'est bien la preuve que c'est un grand peintre !" 

Un petit mot sur André Sevain (contemporain) et Philéas Lebesgue, (XIXème S) poètes français à qui Notre Dame vole un peu aujourd’hui la vedette. Ils font tous deux ressortir et sentir combien le clocher de son village est cher à chacun de nous, et combien la musique des cloches est singulière et chargée d’émotions. Cela n’est pas étonnant car Philéas Lebesgue était agriculteur de métier et ses prouesses littéraires, politiques, journalistiques, ses talents de polyglotte (16 langues), ne l’empêchaient pas d’être très attaché à son terroir.

 

                               

                                                   

 

                                                  …  et Utrillo                                  

                                           

                                                  

"Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel" "-

                                                                                     Victor Hugo (« Notre Dame de Paris »)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article