Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Le choeur des Alpes de Provence s'est produit le 17 janvier en l'église de St Andre les Alpes

24 Janvier 2010 , Rédigé par verdon-info Publié dans #St André les Alpes -

 

 

Saint André les Alpes
Concert


Après le succès de son concert à Digne en  décembre dernier, c’est le dimanche 17 janvier 2010 à 17 heures dans l’Église de St André les Alpes, que le Chœur des Alpes de Provence dirigé par Philippe Boudriot, a chanté des œuvres de jeunesse de Haendel :  Dixit Dominus et de Joseph Haydn : Messe brève en fa,  accompagné par l’Orchestre des Alpes du Sud OPUS, dirigé par Anne Méhat.

Cela fait plusieurs années déjà que le Chœur à vocation départementale créé par Bruno Verdier ne s’était plus produit dans les pays du Verdon. Il convient donc de saluer ce « retour » pour un programme brillant de musique et chant baroques dont la pièce maîtresse est sans conteste cette œuvre étonnante qu’est le Dixit Dominus de Haendel.

Solistes : Hélène Michaïlidès soprano, et David Sénéquier, falsettiste.

 


 

Créé en 1993, le Chœur des Alpes de Provence rassemble une cinquantaine de chanteurs, issus pour la plupart des Alpes de Haute Provence et des départements limitrophes (Hautes -lpes, Vaucluse...) L'ensemble s'est produit à plus de cinquante reprises lors de concerts et festivals, a cappella, avec orgue ou avec orchestre, dans la région P.A.C.A. et ailleurs (Nîmes, Italie...) Soutenu par le conseil général des Alpes de Haute Provence, ce chœur départemental s'intègre dans l'Atelier Choral de Haute Provence, association qui favorise la formation et la diffusion chorale. Il est actuellement dirigé par Philippe Boudriot. Il s'est produit à St André les Alpes le 17 janvier à 17 heures en l’église paroissiale : le programme HAENDEL Dixit Dominus, Opus ,Hélène MICHAÏLIDÈS soprano, David SÉNÉQUIER falsettiste, Philippe BOUDRIOT Direction musicale.

Une très belle interprétation, l'église de st André les Alpes , qui se prête admirablement à ce genre de représentation du fait de son architecture , les sons s'élèvent avec harmonie pour une audition des plus parfaite pour l'ensemble des spectateurs sans apport de moyens techniques audio. La mise en place des lumières donnait à l'ensemble un aspect théâtral de grande beauté, ce dont les photographes ont pu profiter.

Maintenant place au spectacle, bien que néophyte dans cet art , je ne peux que constater, la technique magistrale  et l'harmonie de l'ensemble vocal  et des instruments ce qui est très impressionnant à mon degré de perception de cet art complexe. Toute cette passion commune a été bien vite partagée avec le nombreux  public qui est rentré  en osmose avec le spectacle ; l'ovation en fin de spectacle en est la preuve.


On a pu apercevoir au fond du cœur , une personnalité communale aux multiples talents en la personne d'Olivier Ciccoli toujours aussi performant quel que soit le domaine ou  il participe.


Une représentation de grande qualité,  et exceptionnelle pour la ville de St André les Alpes, l'ensemble musical met en association des professionnels et de nombreux amateurs passionnés qui s'allient pour leur  passion commune,  la musique et le chant, et ils la partagent avec le  public

les thèmes de la représentation était 1re Messe brève (en Fa) de Joseph HAYDN (1732-1802), Dixit Dominus de Georg Fridrich HANDEL (1685-1759)

HAYDN: Messe brève en Fa

Cette œuvre est la première messe de haydn ; elle montre malgré l'aspect populaire de ces mélodies un caractère de recueillement , qui associé a son élan juvénile, enthousiasmait encore le compositeur âgé et l'a amené à renouveler l'instrumentation de la première œuvre . L'origine de la première version interprétée  est datée de 1749 ou 1750. C'est l'époque  où le pape Benoîts XIV dans son encyclique "Annus qui" traite du sujet  de la musique sacrée ; il condamne le style de l'opéra de l'époque et demande  une musique liturgique qui soit consciente de sa mission religieuse  et cherche à accomplir cette tâche avec des moyens d'expression musicale simple. La première messe de Haydn correspond à cette conception liturgique. Elle est écrite par 2 soprani soli , choeur mixte à 4 voix et orchestre à cordes ; elle se compose de 6 parties : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Bénédictus, Agnus Dei.


Handel : Dixit Dominus

En 1706 Haendel entame son voyage de trois ans en Italie qui le conduira à Rome, Florence, Naples et Venise. C'est à Rome, en avril 1707, qu'il achève la composition de son dixit Dominus. Désirant probablement impressionner ses protecteurs et bienfaiteurs romains qui l'avaient accueilli malgré ses origines protestantes, Haendel alors âgé de 22 ans  semble avoir voulu frapper un grand coup et ce Dixit Dominnus, œuvre originale qui n'est cependant pas sans rappeler certaines compositions chorales de Vivaldi, lui permet de faire une entrée fracassante sur la scène musicale. La structure  majestueuse de l'œuvre, qui successivement alterne ou conjugue les chœurs et les arias pour solistes afin de souligner le contenu  émotionnel du spaume a fait une sorte de cantate sacrée en huit parties. De factures très colorées, le Dixit Dominus mêle avec bonheur la virtuosité vocale et une énergie qui culmine avec le feu d'artifice de Gloria Final.


Héléne Michailides , soprano

Après sa formation initiale à l'École Nationale Départementale de Musique des Alpes de Haute Provence à Manosque, elle complète  sa formation en stage auprès de Michel Philippe, Vincent Recolin et Michel Piquemal ; Hélène Michailidès enseigne le chant  dans diverses structures (notamment pendant plusieurs années à l'École Nationale Départementale de Musique des Alpes de Haute Provence à Digne). Depuis 10 ans, elle donne régulièrement des récitals, accompagnée au piano par Helmut Wilhelm ou Sylvia Clavel. Elle est régulièrement invitée comme soliste aux concerts des chœurs de notre régions : Chœur du Pays de Forcalquier ( Direction Claude Martel), avec lequel elle interprète notamment le rôle de Micaëla dans Carmen ; ensemble vocal de Saint-auban (Direction : Arlette Vial), etc. Elle retrouve aujourd'hui en tant que soliste le chœur des Alpes de Provence, auquel elle a participé à ses débuts, et accepte de reprendre pour Philippe Boudriot une des scènes principales de rôle de Norma dans l'opéra de Bellini, crée par Giuditta Pasta et repris au XXe siècle par des cantatrices aussi illustres que : Maria Callas, Montserrat Caballe ou Joan Sutherland.

David Senequier , Faisettiste

Après avoir baigné dans la vie spirituelle dès son plus jeune âge, il s'initie au clavecin à l’âge de 13 ans , et trouve aujourd'hui sa vocation de compositeur interprète en tant qu'organiste. Il poursuit au conservatoire national d'Aix  en Provence  des études musicales  entreprises au conservatoire  de Digne et travaille l'orgue avec Madame Chantal de Zeeuw (anciennement professeur au conservatoire national de Lyon et à St Etienne, titulaire des orgues de la cathédrale d'Aix en Provence, et ancienne élève de Jena Langlais). Il commence, en parallèle, le chant dès l'âge de 14 ans avec M. Marcel Deroïan et révèle une voie de haute-contre, sopraniste. Qu’il continu actuellement à travailler techniquement avec Mlle Bénédicte Le Hors (ancienne élève du conservatoire national de Marseille et de José van Dam). Le don particulier de david pour le chant et la musique sacrée prend toute sa place lors  des offices de messe  qu'il accompagne à la paroisse d'Oraison ainsi que celle de Reillanne et dans d'autres villes de la région P.A.C.A.




Philippe Boudriot, direction musicale


Après une formation musicale initiale déterminante en Haute Provence auprès d'Arlette Vial et Gilbert Barbier, il reçoit l'enseignement de nombreux maître (entre autres M. Le Bris ,M. Grancher,M. Laplénie ou J. Bona), de Nice à Lille, puis a Paris, et obtient divers prix  (chant et art lyrique, musique de chambre baroque). Il participe, dès 1987, aux concerts et enregistrements (CD, télévision) de plusieurs ensembles vocaux (notamment avec Philippe Caillard, Jean Sourisse, et  Michel Piquemal) et à lui-même animé diverses formations vocales.
Agrégé des Lettres et passionné par la pédagogie, il enseigne le chant et la technique vocale notamment au sein du chœur Régional Vittoria d'Îles de France (dont il coordonne la formation), après avoir fait pendant dix ans pour le Centre d'Études Polyphoniques à Lille, ainsi qu'au  cours des stages qu'il a lui-même créés à Sisteron, il y a 13 ans. Il a assisté à plusieurs reprises Philippe Caillard pour ses stages de direction de chœur et participé, à l'invitation de l'inspection générale de la Musique au Ministère de la Culture , comme membre du jury aux dernières sessions du C.A de professeur de chant  de Conservatoire . IL mène parallèlement une carrière de soliste, chanteur et récitant, et intervient dans de nombreux spectacles et concerts, en oratorio (du baroque aux contemporains) comme en récital (musique baroque, mélodies, lieder, airs d'opéras), voire  sur scène (il a ainsi été Colline dans la bohème de Puccini à Tourcoing, le diable dans le Diable et l'architecte, opéras jazz de Didier Goret à Calais, le Banon d'Agnot dans l'Amour masqué de Massager ; et il tenait le premier rôle masculin dans la création scénique de l'opéra de Jean-Marc Déhan Le crime de Mathilde à Saint Clous).
C'est cependant dans le domaine de la direction de chœur que s'exerce aujourd’hui la plus grande part de son activité musicale. Il dirige ainsi divers ensemble vocaux à Paris après avoir été, de 2000 à 2008, Directeur musical de l'Atelier Choral du Conservatoire  de Tourcoing. Récemment, il a préparé et dirigé les voix de femmes du Chœur pour la création et l'enregistrement du dernier jour d'un condamné de David Alagna, d'après Victor Hugo (Deutshe Gramophon). Il vient enfin de retrouver la Haute Provence en prenant en 2007 la Direction du Chœur de Provence.

Opus : orchestre des Alpes du Sud

Né de la volonté de diffuser la musique classique et d'assurer le développement d'une pratique musicale de qualité dans les départements des Alpes du Sud, Opus est un orchestre symphonique qui réunit plus de cinquante musiciens, professionnels, amateurs et grands élèves des conservatoires et écoles de musique, issus des hautes -Alpes et des Alpes de Haute Provence. Sa direction musicale est assurée par Anne Méhat, soliste et professeur de violon au conservatoire à rayonnement départemental de Digne . L'orchestre est placé sous la direction de deux chefs : Jean-Christophe Keck, musicologue et chef d'orchestre de réputation internationale, et Simon Baggio, directeur du Conservatoire à rayonnement départemental de Gap. Parcourant depuis plusieurs années les départements  des Alpes  du Sud , L'orchestre se produit dans les villes comme les villages, avec un répertoire diversifié s'étendant de la Renaissance à l'époque contemporaine. Structure ouverte, il accompagne régulièrement les chorales et ensembles vocaux, son but étant de partager avec ses membres et le public une passion commune pour la musique. Opus est soutenu par les Conseil Généraux des Hautes-Alpes et Alpes de Haute Provence, le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur et par Marc Rosentiel, maître luthier.

Chœur des Alpes de Provence.

Créer en 1993, le Chœur des Alpes de Provence rassemble environs cinquante chanteurs, issus pour la plupart des Alpes de Haute Provence et des départements limitrophes (Hautes Alpes, Vaucluse...) avec son chef fondateur , Bruno Verdier , l'ensemble s'est produit une cinquantaine de fois  lors de concert et festivals, a capella, avec orgue ou avec orchestre, dans la région PACA et ailleurs (Nîmes, Italie...). S'il s'est plus particulièrement spécialisé dans la musique sacrée, en mettant à son  programme les grandes œuvres du répertoire de toutes les époques ( XVIe siècle: Messe de Plestrina ; XVIIe siècle : Miserere des Jésuites de Charpentier ; XVIIIe siècle : messie de Haendel, magnificat de CPE Bach ; XIX e siècle : Messe  de St Cécile de Gounod, Te Deum de Bizet ; XX e siècle : Messe en sol  de Poulenc, Requiem de Duruflé et de Desenclos, Berliner Messe et Magnificat D'Arvo Pârt), il a également abordé quelques pans du répertoire profane Fontaines e Versailles de Delalande, transcription de Lieder de Mahler et Berg. Soutenu par le Conseil Général des Alpes de Haute Provence, ce choeur "départemental" s'intègre dans l'Atelier Choral de Haute Provence, association qui favorise la formation et la diffusion chorale. Après que Philippe Boudriot en a repris la direction en 2007, Le Chœur a été invité à présider aux concerts annuels de la Fédération A cœur Joie "Provence Alpine" pour la saison 2008-2009. Il a également été sollicité par le Festival  estival  des Nuits de la Citadelle et a participé à l'interprétation de la neuvième Symphonie de Beethoven lors du concert de clôture 2009 à la citadelle de Sisteron. En 2009, il a interprété un programme de chœur d'opéras de compositeurs européens du XIXe siècle.

 






L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des  photos , des vidéos,  des audio et  des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le  commentaire, ou par mail ;   merci de votre compréhension.


Je remercie tous les lecteurs journaliers qui permettent de penser que ce concept d’informations locales doit être poursuivi et amélioré ; d’ailleurs, toutes initiatives et implications sont les  bienvenues,

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eglantine 03/02/2010 18:51


bonsoir
vous ne voulez pas publier vos articles aussi dans la communauté des blogs provençaux?
j'en suis juste un membre mais habitant la région j'aimerai que cette communauté vive avec des recettes de cuisine et aussi d'autres informations régionales.

http://www.over-blog.com/com-1080858561/les_blogs_Provencaux.html

cordialement