Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

DU CAILLOU AU FOSSILE: TRAVAIL D'ARTISTE

5 Août 2012 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Canton de Barrême

 

DU CAILLOU AU FOSSILE: TRAVAIL D'ARTISTE

 

 

 

Dégagement des fossiles:

DU CAILLOU AU FOSSILE :

luc.jpgA la frontière entre le règne vivant et le règne minéral, entre la puissance et la fragilité ; du gigantisme au fragment, quel fut le parcours de cette belle endormie dans son tombeau de pierre ?

D’abord, il y a la traque, celle d’un chasseur de pierre dont la passion, les connaissances scientifiques, la maîtrise du terrain et le sens aigu de l’observation amènent au fil des années à déceler comme par instinct le moindre indice souvent perceptible de lui seul. L’hypothétique côte dentelée d’une coquille, la virtualité d’un cercle à peine perceptible appelé section, ou encore l’immatérialité d’une éventuelle épine ……. Alors intervient le temps du prélèvement ; roche dans la roche, la pierre et le fossile indissociables sont alors ramassés sous forme de blocs de poids et de taille différents acheminés à dos d’homme sur des distances accidentées pouvant atteindre plusieurs kilomètres. Le travail en atelier viendra réveiller la belle au bois dormant. Cette étape présuppose une parfaite connaissance du spécimen à dégager, une anticipation du résultat final, et une totale maîtrise des techniques de dégagement. Des centaines, voire des milliers d’heures de travail sont alors nécessaires pour aboutir au résultat final. Le fossile brut n’est qu’un tas de cailloux ! La révélation de la mémoire de la terre est un combat !


Technique de préparation des cimetières marins

C’est avant tout dans l’appréhension du fossile sous son aspect artistique que Luc Ebbo s’est principalement illustré : développant de nouvelles techniques de dégagement des fossiles de la roche ,soutenues par un long et minutieux travail, il a su révéler de véritables sculptures naturelles cachée jusqu’alors au cœur des pierres . En effet les fossiles se trouvent à l’origine totalement englobés dans une roche parfois excessivement dure . Il n’apparaissent en général qu’en section. Ils restent donc totalement invisible à l’œil du profane. Si la connaissance scientifique reste à ce stade indispensable pour reconnaître les différentes espèces d’ammonites tant au niveau de leur forme, leur taille, leur aspect ou encore leurs positionnement à l’intérieur des roches ; la démarche artistique commence ici par la construction d’une image mentale de l’agencement plastique que pourraient avoir les fossiles à l’intérieur de la roche. La roche étant elle même considérée comme matière à sculpter mais à l’intérieur de laquelle la position originelle des fossile demeure une contrainte intouchable …Chaque pièce est ainsi ramassée avec suffisamment de roche pour permettre ce travail .

Cette démarche prend tout son sens lors de la préparation de cimetières marins : pièces formées à l’origine par une incroyable accumulation d’organismes à un endroit donné pouvant parfois se dérouler pendant plusieurs milliers d’années . Les potentialités de création et de combinaison esthétique entre la roche et les fossiles deviennent quasi infinies sur ce type de pièce , et peuvent se jouer sur toute l’épaisseur de l’accumulation .

Notons que ce travail présente une véritable difficulté technique : comment évider la roche afin de rendre visibles l’ensemble des fossiles qui se trouvent sur toute l’épaisseur ,sans pour autant perdre les connections de roches nécessaires à la conservation, de chaque spécimen à son emplacement d’origine? Ces pièces sont en fait démontées hauteur par hauteur en conservant systématiquement la totalité des fossiles bien sur ,mais aussi tout un ensemble de morceaux de roche servant de point d’attache entre chaque fossiles et dont le choix nécessite une parfaites connaissances des spécimens ainsi qu’une une vision préalable de leur agencement dans l’espace. Il en résulte un véritable puzzle tridimensionnel parfois de plusieurs centaines de morceaux qui est ensuite reconstruit de la base vers le sommet de la pièce.Plusieurs centaines d’heures sont parfois nécessaires pour réaliser ce travail dont vous découvrirez un aperçu en allant visiter l'expo à l'ancienne distillerie de Barrême. c'est jusqu'au 31 août .

 


FB

 

Article sur l'inauguration de cette esposition

 

DSC04855m.jpg
cimitiere-en-cours-de-preparation.JPG 
Le Résultat après près de 300 heures de travail
 Un cimetière marin en préparation

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des  photos , des vidéos,  des audio et  des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications,  ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le  commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier ,   merci de votre compréhension.


Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Commenter cet article