Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

Barrême : visite de la distillerie, Pays A3V , mise en tourisme du patrimoine Culturel

26 Mai 2011 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Canton de Barrême

Barrême : visite de la distillerie


 


Dans le cadre de la revalorisation et mise en tourisme de notre patrimoine culturel, était organisée ce mercredi par Thomas Duboeuf, et Anaïs Razet, du Pays A3V, une visite des sites concernés, à savoir : la distillerie de Barrême, la minoterie de La Mure, ainsi que les moulins d’Entrevaux. Cette visite était proposée aux acteurs associatifs désireux de s’informer sur les sites ciblés et les projets touristiques s’y rapportant. (Entre autres participants, outre les organisateurs de l’association Pays A3V , étaient présents : les Offices de Tourisme de Saint André les Alpes et Allos, et de nombreux bénévoles des différentes associations patrimoniales locales.

La visite, commentée par Gilbert Féraud et Serge Da Silva, débutait par la découverte de l’emplacement, vaste et agréable, situé à proximité de la gare, pour plus de facilité, et de l’ensemble architectural préservé.

Il faut savoir que cette distillerie a été construite en 1904 (mise en route en 1905) par une entreprise de chimie allemande, car la lavande locale était de très bonne qualité. (Grâce à la mise au point d’analyses très fines, on a pu déceler un pourcentage très haut d’éther dans les huiles essentielles produites, marqueur de sa qualité: 56%). L’investisseur était donc allemand et le premier client était…l’Allemagne ! Cette distillerie, confiée à l’entreprise Mane en 1927, après avoir été mise sous séquestre pendant la guerre, était à la pointe de la production et de l’analyse.

Le charbon, utilisé au début de la production pour l’alimentation de la chaufferie, a été rapidement remplacé par la paille des fleurs sèches.

L’essentiel des bâtiments étant conservé en bon état, on peut encore voir l’habitation du Directeur sur la gauche, le laboratoire (pour les analyses de pourcentage d’éther), la salle des alambics (transformée en salle polyvalente) qui contenait cinq doubles alambics à l’époque, ainsi que la chaufferie, construite en 1912 et restée intacte. Certains alambics sont encore présents sur le site. A noter également qu’en période creuse, on distillait des essences de menthe, sauge, et même des écorces de citron, que l’on acheminait par le train. Pour ne citer que quelques chiffres, on traitait 270 000 Kg de lavande en 1910, dès 1912 on en traitait 570 000 kg. Soit, en moyenne, 26 tonnes par jour. Toutes ces merveilles de notre patrimoine sont donc destinées à recouvrer une nouvelle vie, puisque elles serviront à perpétuer le souvenir des savoir-faire ancestraux en étant bientôt exposées au public.

 

(Article et photos Odile Remy-boetti)


L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des  photos , des vidéos,  des audio et  des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications,  ou si certaines informations s'avèrent erronés, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le  commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier ,   merci de votre compréhension.


Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster


 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article