Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

Barreme : Fête de la saint jean

27 Juin 2012 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Canton de Barrême

 

Fête de la Saint Jean

 

 

 

 

Les origines de la Fête de la Saint Jean restent floues. Célébrée le jour symbolique du solstice d'été, pendant la nuit la plus courte de l'année, la fête de la Saint Jean consistait dans l'antiquité à allumer un grand feu qui avait, disait-on, un pouvoir purificateur. On a aussi donné à ce rituel le pouvoir de bénédiction des moissons, de la fertilité et de l'abondance, un peu partout dans le monde. Enfin, le christianisme récupère la fête de la Saint Jean afin de la dédier à la commémoration de la naissance de Saint Jean Baptiste.

Quelles que soient ses origines, la fête de la Saint Jean est aujourd'hui l'occasion de faire la fête autour d'un feu. Dans certaines régions, d'immenses bûchers de bois sont brûlés, partout en France sont également tirés des feux d'artifices et les fêtes de villages vont bon train.

La fête de la Saint-Jean à Barrême n'échappe pas à la règle.Les jours précédant la fête, les jeunes du comité des fêtes apportent du bois pour faire un feu de joie, et l’allumer la nuit.L'Abbé Jean vient bénir le bûcher Quand le feu de joie est plus ou moins consommé, les jeunes et moins jeunes sautent par-dessus. Ainsi, et selon la tradition et la croyance populaires, on expulse les impuretés et on éloigne les maléfices. C'est à qui saute le plus haut, le plus loin... sans brûler chemises et chaussures.Le feu consumé, la soirée se termine par un bal nocturne. Cette année encore la tradition s'est perpétuée.


Tout à commencé le vendredi soir par un feu d'artifice de toute beauté tiré sur le stade municipal. Les barrêmois ne s'y sont pas trompés en se pressant nombreux sur la route de St Jacques bordant ce stade. Les éclairs multicolores et les tirs de fusées terminés, la population s'est retrouvée sur la place de l'église où un grand bal sono les attendait. Jusque tard dans la nuit, ou tôt le matin, les danseurs s'en sont donné à cœur joie. Les enfants n'étaient pas oubliés, même si le choix était assez restreint: manège, toboggan, «pinces» et pêche au canard les attendaient de pied ferme. Paradoxalement les offres de restauration étaient plus nombreuses! Avec des pizzas en veux tu, en voila..... Le samedi, la grasse matinée a été de mise pour nombre de Barrêmois, ce qui a permis à Gribouille de chausser en toute tranquillité ses fameuses chaussures à bascule!( spécialité locale.) Début d'après midi: inscription et déroulement du challenge «Lucien Isnard» avec un peu d'improvisation et de confusion: incertitude en ce qui concerne l' organisateur et le lieu du concours! Mais à Barrême on prend cela avec beaucoup d'humour et une grosse dose d 'auto-dérision.»

 

C'est Barrême»; et vous avez tout dit....Malgré tout ça: après concertation, et tractation, 24 équipes se sont affrontées ! Vainqueur du challenge: l'équipe Groulet-Plan. Pendant ce temps les enfants étaient conviés à des jeux où l'on retrouvait les jeux d'adresse, sur un autre: L'âne ayant perdu sa queue, il faut lui recoller, mais les yeux bandés ! un jeu pas facile et très amusant ! Et toujours la pêche, sans les mains, d'objets plongés dans une bassine d'eau ou de farine; fou rire assuré pour les spectateurs, moins pour les participants...Puis en fin d'après midi les majorettes des Funkies investissaient la place pour un spectacle toujours apprécié. Avant le grand bal sono du soir, car tout finit par des chansons, les attractions retrouvaient leurs habitués, jeunes et moins jeunes. Sur le manège, un petit garçon vêtu du maillot de l'équipe de France de foot paraissait triste : prémonition. Aux pinces, une personne dont l'honnetetè m'oblige à dire que c'était ma fille , passait ¾ heures à essayer en vain d'attraper une montre sous le fou rire de ses enfants. Pris de pitié, après avoir rempli sa caisse, le forain la lui a offerte généreusement. Ce dimanche matin en descendant au village, je longeais les murs en me faisant le plus discret possible...

 

Dimanche matin, donc. Lever très tôt, enfin pour ceux qui le pouvaient. A 9 heures inscription et challenge Antho au bar des amis. Pas la peine de vous dire que c'est dans la confusion et l'improvisation....bref, c'est Barrême! Mais il y a quand même des circonstances atténuantes: Marcus, préposé au traçage et sablage des terrains avait eu un accident: victime d'une défaillance de son réveil matin (le matériel n'est plus ce qu'il était , ma pauvre dame...)il n'a pas pu se présenter dans les délais. Sonia, son épouse, a lancé un avis de recherche un peu avant midi. Si vous le voyez, dîtes lui, sans élever la voix, que la fête est finie! Bon, 14 équipes s'inscrivent, au bout du compte. Tard dans la soirée, Vanessa, Steeven et Gaylor affrontaient Billy, Pascal et Francky en finale.Une finale qu'Antho, a qui est dédié ce challenge, aurait aimé, une finale ou le score n'a pas d'importance et où l'on a plus branché que tiré... L'épreuve s'est terminée trop tard pour que l'on connaisse les vainqueurs. Une chose est sûre, le trophée Antho restera dans la vitrine du Bar des Amis, au milieu de tout ceux qui pensent encore à lui avec nostalgie. Toujours très tôt, rendez vous était donné à la chapelle Saint Jean pour la messe traditionnelle: un long serpentin humain s'étirait sur le flanc de la colline, escortant l'Abbé Jean et les statues de Saint Jean, la Vierge Marie et celle de Saint Antoine du Désert jusque dans la petite chapelle trop petite pour l'occasion.Après midi, place à la danse. C'est d'abord le groupe folklorique provençal AÏGO VIVO qui fit une démonstration de son savoir: une démonstration appréciée par un nombreux public. Ensuite les couples de danseurs ont pris possession de la piste pour un concours de danse où tout les styles étaient représentés. De nombreux couples ont été primés parmi lesquels la nouvelle génération était majoritaire. A signaler que le jury semble avoir été soudoyé par le couple Roger-Tita (je me permets de les dénoncer car ce qu'il m'ont proposé pour faire leurs éloges était particulièrement mesquin...Tita: ajoute un zéro et je refais le papier!) Delphine et Alice se sont partagé le trophée avec leur cavalier. La fête n'aurait pas été complète sans le feu de la Saint Jean: c'est Céline du comité des fêtes, en génie du feu, qui s'est chargé d'allumer le brasier, béni par l'Abbé Jean, avant que le public n'entame une folle farandole et envahisse la piste de danse pour la dernière soirée.Saint-Jean 2012 est terminé. Tout les acteurs de cette fête et les membres du comité des fêtes peuvent alors aller goûter au repos bien mérité. Seul au bar des amis, Gribouille et ses chaussures à bascule, assure la permanence.

FB

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des  photos , des vidéos,  des audio et  des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications,  ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le  commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier ,   merci de votre compréhension.


Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Commenter cet article