Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Inauguration du plus grand cadran solaire du monde (Lac de Castillon )

28 Juin 2009 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Castellane

Inauguration du plus grand cadran solaire du monde (Lac de Castillon  année 2009)

  le dossier presse de EDF  ( je remercie le service communication pour la communication des ses informations

 

 

 

le 20 juin s'est déroulée l'inauguration du plus grand cadran solaire du monde sur l'édifice du barrage de Castillon.

 

M Granet Président de la Société de Pêche "la Verdissole" ,  est un partenaire de mon espace , C’est là tout le symbôle du site participatif, l’association de compétences pour un intérêt commun : l’information utile et positive . Le président de la Verdissole m’a donc permis d'assister à cette inauguration avec l'accord des responsables communication d' EDF, nous les remercions ici. 

 

Il aurait été dommage de ne pas pouvoir assister à cette mâtinée inaugurale qui a été très enrichissante , avec des exposés et des explications d'où ressortaient une énergie fédératrice de gens passionnés. Je vais essayer de vous faire partager ces informations.

 

Tout a commencé vers 10 heures, par une photo de groupe ; un photographe perché en haut du mur béton dirigeait l'assistance pour le cliché inaugural à proximité de l'espace où les panneaux explicatifs avaient été installés. Chacun pouvait vérifier la convergence de l'heure solaire avec  celle de sa montre. En effet, elle varie suivant le calendrier et l’emplacement ; toutes les informations pour comprendre la conversion sont disponibles dans le local au bord de la route .

 

 

Les Cadrans solaires  allient technicité et art, comme le démontre la route des cadrans solaires créés sur  les 17 communes  de la CCVM. Elles ont participé à la mise en place de ces œuvres  en harmonie avec chaque village et sa population (voir les articles déjà parue sur ce sujet), initiative de la Communauté des Communes du Moyen Verdon (CCMV) (autour du temps qui passe). Il faudra dans l'avenir, comme l'a si bien annoncé Gilbert Sauvan, mettre à jour rapidement les plaquettes afin d'y intégrer le cadran du barrage de Castillon , un nouveau symbole pour notre région et plus encore.

 

Le barrage de Castillon a reçu aujourd'hui tous les honneurs. Certains de nos parents ou amis ont participé à la construction  de ce haut lieu de notre histoire  qui rappelle parfois des souvenirs nostalgiques dans certains villages.

 

Un peu d’histoire

Le premier projet pour la construction de barrage-réservoir à Castillon date de 1895. D’autres études des années 1900 prévoient avec deux lacs de part et d'autre de Castellane, Carejuan en aval (avec une retenue de 400 millions de m³) et Castillon en amont (avec une retenue dix fois moindre), le premier étant prioritaire Seuls des travaux préliminaires furent réalisés.

La Société hydroélectrique du Verdon (SHEV) obtient la concession pour le barrage de Castillon en 1928, en même temps que celle pour celui de Chaudanne. Elle bénéficie pour la construction du barrage des réparations dues par l'Allemagne au lendemain de la Grande Guerre et confie les travaux à la société Verdonbau. Celle-ci emploie des ouvriers allemands, et fait venir tout son matériel d'Allemagne. La première pierre est posée en 1929.

Suite à la faillite en 1932 de la Société hydroélectrique du Verdon (SHEV), les travaux sont interrompus. En 1936, la partie déjà édifiée du barrage est atteinte par un incendie peut-être criminel. La concession est reprise en 1938 par le concurrent de la SHEV, l’Énergie électrique du littoral méditerranéen (EELM). Elle ne reprend les travaux qu'en 1942, après le vote d'une loi accordant des crédits publics, mais avec une soixantaine d’ouvriers seulement. Le cimetière de Castillon a été déplacé rive gauche du lac, sur l’Aire des Saints, avec une quinzaine de tombes et le monument aux morts 1914-1918. Une chapelle y a été construite.

Terminé en 1948, après 20 ans de péripéties, le barrage de Castillon a formé son lac d'un volume de 150 millions de m³ (8 km, 500 ha). (source wikipédia)

 

Le cadran Solaire

L'histoire de l'implantation de ce cadran solaire est l'œuvre de la mise en commun de  technologies de pointe, de passions  d'hommes qui ont su mettre tout en œuvre pour mener à bien une mission. Nous avons eu la chance que l'association du savoir , des compétences, des moyens financiers et techniques aboutissent à la création du plus grand cadran solaire du monde.

 

  

Les instigateurs de cette œuvre nous expliqueront à tour de rôle les circonstances qui les ont poussés à initier ce projet. Il a été longuement muri , il a fallu que tous les critères essentiels puissent être réunis.

Audio des interventions de Denis Savoie (palais de la découverte) et Laurent Lehoucq (CEA de Saclay)

introduction Thierry Avril (EDF)

 

 

La page consacrée au cadran solaire du barrage (irfu CEA Sarclay) avec des photos de la pose des repères (un peu longue à charger mais de grande qualité, à voir )

 

Après toutes ces données à assimiler, une petite pose était la bienvenue. Moment propice pour aller admirer l'exposition photographique sur le barrage et poser les questions "subsidiaires" aux scientifiques.

  

Les plaques ou repères du cadran solaire (une des explications qu'il me semblait intéressant de partager)

L'entrepris chargée de la fabrication et de la mise en place des repères de couleur (jaune et vert) travaille depuis de longues années avec EDF (fabrication des repères typographiques émaillés). Les « plaquettes »de couleur sont fabriquées à partir de roches volcaniques provenant d’une carrière située à 8 km de Volvic ; la lave à 10 000 ans (les plus jeunes 6 000 ans). L’émaillage des pièces est produit à partir de plusieurs cuissons ce qui permet d'aboutir aux couleurs désirées. Entre 1300 et 1400 trous ont été nécessaires, les plaques émaillées ont été fixées sur le barrage par un vissage spécifique à partir d'un gabarit, puis scellées.

  

Quelques informations supplémentaires « l’émaillage »

 Description

La lave et sa fabrication : la "base" est une roche volcanique dont les blocs exploités sont très homogènes. C’est la pierre grise qui a servi à la construction de la Cathédrale de Clermont-Ferrand. Etant donné son coût élevé, elle n’est utilisée aujourd’hui qu’en plaques pour de la lave émaillée ou des parements en façade de constructions. Elle a une très grande résistance mécanique — comme un granit — et selon l’utilisation envisagée, elle est sciée en plaques de 15, 20, 25 ou 30 mm d’épaisseur dans des dimensions allant jusqu’à un mètre par deux. Elle a un très faible coefficient de dilatation thermique (inférieur à 0,7% à 1000° ) à prendre en considération pour le montage sur des supports métalliques à fort coefficient de dilatation. C’est une matière — un silicate de composition proche d’un verre— imperméable et très réfractaire à toutes les agressions chimiques ce qui en fait un matériau inaltérable en toutes situations climatiques (gel, rayonnements, acidité, salinité…).

Emaillage des plaques : des émaux sont appliqués sur une surface de lave et cuits au four à plus de 1 000°. En fabrication traditionnelle, la lave est cuite une première fois avec une couche qui donne la teinte de fond. Plusieurs cuissons peuvent être nécessaires pour cuire successivement différents émaux.

La lave et les émaux sont deux silicates. Ils se lient parfaitement à la cuisson et assurent une excellente  adhérence de l’émail.

 

Après cette courte pose viendra l'heure des discours :

EDF, le Parc Naturel  Régional du Verdon, le Conseil Général nous éclaireront sur le montage du projet et pourquoi le choix de cet emplacement stratégique par la voix de leur représentant . (Voir les audio)

 

Daniel Pepin (EDF)Jean yves Delacoux (EDF)Jack Guichard (palais de la découverte)Bernard Clap (PNRV)

 

 

Le discours de Gilbert Sauvan (représentant le Conseil Général ,mais aussi la Mairie de Castellane)

 

 

La plaque est dévoilé et apparait sous le soleil radieux et bleu azur du ciel

 

 

 

Par la suite, tous les invités seront conviés à rejoindre le buffet animé par un orchestre composé de 3 musiciens. Le traiteur avait confectionné des mets de grandes qualités qui alliaient le goût et l'art avec un mariage de couleurs très artistique. Les invités ont apprécié à sa juste valeur (les éloges étaient nombreuses) cette organisation parfaite à la hauteur de cet événement.

 

 

L'équipe de communication d'EDF proposait aux personnes intéressées la visite du barrage par petits groupes. La possibilité de parcourir ce haut lieu de technologie avec les explications techniques des agents EDF, une visite qu’il ne fallait pas manquer.

 

 

 

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... sur certains billets des  photos , vidéos  et textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, il suffira de m'en informer ou directement sur le billet avec le  commentaire ou par mail,   merci de votre compréhension.

 

Je remercie tous les lecteurs journaliers qui permettent de penser que ce concept d’informations locales doit être poursuivie et amélioré, d’ailleurs toutes initiatives et implications sont  la bienvenue, bien sûr

je vous souhaite bonne visite sur cette espace , le webmaster

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article