Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

« Innovation Touristique en milieu rural »CR 2 mars La Mure Argens

16 Avril 2009 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Pays A3V



Compte rendu de réunion de présentation des scenarii de portage et de financement pour l'étude d'accompagnement à la rédaction de la candidature FEDER du pays A3V :
« Innovation Touristique en milieu rural »



Re contextualisation de la réunion de présentation des scenarii de portage et de financement

La réunion de présentation des scenarii de portage et de financement conclu la 2ème phase de l'étude d'accompagnement à la rédaction de la candidature FEDER du Pays A3V. La 1ère phase consistait à la réalisation d'un diagnostic patrimonial du territoire du Pays (à partir de l'analyse d'études, d'entretiens individuels et collectifs, de visites de sites, de tables rondes, de forums et du blog) et à l'élaboration de deux scenarii de positionnement. La réunion de présentation de ces scenarii a été conclue par l'adoption d'un positionnement clair et lisible : le projet « Savoir-faire et faire-savoir, à la découverte des patrimoines vivants du Pays ».
La 2ème phase comprenait quant à elle une analyse des solutions fondamentales de portage du projet (technique, juridique et financier) ainsi que d'un plan de financement relatif aux investissements présentés au FEDER avec :
-l'enveloppe globale ventilée en postes de dépense,
-l'autofinancement et sa répartition entre les différentes communautés de communes du Pays.

La réunion débute à 17h30

1°) Préambule : report des dates limites de candidature au 12 Juin au lieu du 1er mai.
Thomas Duboeuf (chargé de mission du Pays A3V) introduit la réunion en annonçant à l'audience le report de la date de remise des candidatures au 12 Juin.
Il expose alors les 2 choix laissés par ce report :
    -déposer tout de même le dossier en temps et en heure et demander la bienveillance du SGAR pour ce respect des délais initiaux,
    -conserver l'avance du Pays en allant plus loin dans le travail pour présenter un dossier complet avec les dossiers de subventions préparés.
Cette deuxième piste a été privilégié.

Un avenant a donc été proposé à la société ATEMIA et validé ce jour. Il comporte :
-    Le re-calibrage des missions:
-Détails accrus (contenus muséographiques, analyse financière),
-Assistance personnalisée aux porteurs de projet (animations et stages),
-Rédaction des dossiers de demande de subventions.

-    Le re-calibrage du calendrier de réalisation:
-Présence sur le territoire les 23, 24 et 25 Mars pour les porteurs de projet,
-Annulation du comité de pilotage du 1er avril,
-Validation, en conseils communautaires,du modèle économique de fonctionnement,
-Grande réunion de rendu (3 heures) le 6 Mai.
-Rédaction et finalisation sur la fin du mois de Mai si besoin.

2°) Présentation des scenarii de portage

La question du portage est fondamentale pour plusieurs raisons:
    -projet commun à plusieurs collectivités,
    -projet nécessitant des moyens humains,
    -projet nécessitant une bonne coordination des différents acteurs,
    -projet nécessitant des investissements matériels et financiers.

Pré-requis: tout le monde est d'accord pour dire que la création d'une nouvelle structure n'est pas souhaitable.

Le diagnostic réalisé lors de la rédaction de la candidature FEDER a fait émerger à la fois :
    ++ la richesse du tissu d'acteurs locaux dédiés au patrimoine culturel,
    -- le manque de lisibilité, la multiplicité de structures diverses aux échelles variées et les limites des personnels techniques actuels (charges de travail et nombre).

Aussi, il apparaît que la question du portage du projet puisse se poser de deux manières :
    -soit on la considère comme une simple question juridique et économique,
    -soit on en fait un élément central du projet de candidature
comme du projet de Pays.

Compte-tenu des constats listés ci-dessus et des volontés fortes autour du projet « Savoir-faire et faire savoir », il convient de s'inscrire dans une dynamique de « portage intégré » qui adopte une vision stratégique à long terme. 
 
A préciser enfin que nous entendons par « portage » trois éléments clés :
    -le portage technique,
    -le portage juridique et financier,
    -l'animation.

Il est donc proposer deux scenarii complémentaires :

SCENARIO 2009 - 2013 : Faire d'Art et Culture Fabri de Peiresc le chef de fil et l'animateur du projet « Savoir-faire et faire savoir », épaulé par les Communautés de communes pour les volets juridiques et financiers et par les offices du tourisme pour le volet commercialisation. Le Pays A3V fera l'interface avec les financeurs et sera garant de la cohérence du projet, de son adéquation avec l'esprit de la candidature et des objectifs du Pays tout entier.

Ce scenario nécessite :
    -la création d'un comité de pilotage,
    -l'embauche d'un(e) directeur(rice) de projet,
    -la mise à disposition de moyens humains.

DETAILS DANS LE DIAPORAMA

 
SCENARIO 2013 - 20.. : Faire porter l'ensemble du projet par un Etablissement Public de Coopération Culturelle (forme industrielle et commerciale). Art et Culture Fabri de Peiresc a été présenté par le consultant comme étant la structure la plus pertinente pour prendre cette forme juridique et opérationnelle suit à des rencontres préalables avec sa responsable et son Président.
L'ensemble de ces aspects ont été traités en CA de l'association en date du 3 Mars.




3°) Propositions d'un plan de financement (investissement).

Préambule: Le consultant rappelle que ce projet est un projet qui concerne tout le Pays avec des actions territoriales et des actions transversales:
    -actions territoriales: investissements matériels directs sur les 3 sites muséographiques +  totems et panneaux signalétiques en gares.
    -actions transversales:  la définition d'une identité visuelle, d'un site Internet, de brochures qualitatives, d'1 stand + soutien aux porteurs de projet de stages/animations (concentré sur les territoires non pourvus d'investissements matériels directs), centre de ressource.

C'est l'ensemble du Pays qui sera valorisé par le projet et sa communication. Les retombées indirectes (fréquentation, taxe professionnelle...) seront nombreuses.
En revanche, les répartitions d'autofinancement intègrent la disparité des montants investis localement.

Enveloppe globale portée au FEDER : 675k€

Ressources humaines : 110k€
    -embauche sur 2 ans d'une personne qualifiée pour la direction du projet + frais annexes : 80k€
    -stagiaire bac +5(0,5ETP) sur 3 ans + frais annexes : 10k€
    -frais de gestion administrative du projet sur 2 ans : 20k€

Communication et signalétique : 80k€
    -identité visuelle complète : 7,5k€
    -site internet informatif et commercial : 12,5k€
    -documentation papier (brochure qualitative, flyers, affiches...) : 20k€
    -création d'un stand et participation à 1 salon : 5k€
    -signalétique : 35k€ (25k€ totems, 5k€ signalétique
gare, 5k€ signalétique routière)

Investissements muséographiques et culturels* : 285k€
    -distillerie : 50k€
    -minoterie : 115k€
    -gare de Thorame : 100k€
(10% conception, 5% contenus, 85% investissements)
    -aide aux porteurs de projet(stage et animations) : 10k€
    -centre de ressource sur les patrimoines : 10k€   

Investissements immobiliers* (prenant en compte l'excellence environnementale): 200k€
    -mise aux normes ERP : 70k€
    -aménagements des accès et abords : 60k€ (dont 50k€ pour la minoterie).
    -rénovations intérieures : 70k€ (dont 50k€ pour la
minoterie (logement)).



*Postes de dépenses nécessitant des financements annexes :
    -LEADER (pôles économiques),
    -Département,
    -Région,
    -Etat (DRAC notamment),
    -Fonds privés (mécénat pour les expositions notamment).

 

Objectif : rester sur la même enveloppe mais limiter au maximum les investissements immobiliers au profit des investissements muséographiques et culturels d'ici le 12 Juin en allant chercher des soutiens pour les aspects Etablissements Recevant du Public (ERP), rénovation et accès/abords.

A titre d'exemple, une démarche partenariale a été initiée avec la Région pour que celle-ci prenne intégralement en charge la rénovation intérieure et extérieure de la gare de Thorame.

Part d'autofinancement : 202,5k€

Coût annuel : environ 70k€/an pendant 3 ans

Répartition : calculs proratisés en fonction de la taille des communautés de communes et de la part des investissements les concernant directement.

-CCMV : Minoterie + Distillerie + 2 totems + signalétique gares + Centre de ressource + travaux communs (communication) + travaux administratifs : 50% soit 35k€/an

-CCHV : Gare de Thorame + 1 totem + signalétique gare + travaux communs (communication) : 25% soit 17,5k€/an

-CCP ays d'Entrevaux : 1 totem + signalétique gares + travaux communs (communication) : 10% soit 7k€/an

-CCTDL : signalétique gares + travaux communs (communication) : 7,5% soit 5,25k€/an

-CC du Teillon : travaux communs (communication) 7,5% soit 5,25k€/an


Par ailleurs, l'aide aux porteurs de projet concernera plus largement les 3 communautés de communes non concernées par les aménagements lourds. Le coût étant ici limité, il n'en est pas tenu compte dans la répartition.

 

4°) La suite des opérations :

Pour le Pays :
Une validation de principe sera à obtenir auprès des 5 présidents de communautés de communes, aussi bien sur le modèle de portage que sur les montants d'investissements et d'autofinancement. A ce titre, une réunion sera prévue avant la fin du mois de Mars (23 ou 24).

Par la suite, des présentations en conseils communautaires seront réalisées dans les communautés de communes afin de présenter le projet et ses modalités financières, pour prise de décision.
 
Pour le bureau d'études :
Travail de précision et de validation des aspects budgétaires dans 2 sens:
    -Détail des investissements sur devis (pour le 6 mai).
    -Validation, en Conseils communautaire, des principes de modèles économiques de fonctionnement pour les 2 communautés de communes concernées (avant fin avril).

Rédaction des fiches thématiques (retours d'expériences, communication, commercialisation, partenariats) +
fiches projets (détails muséographiques des 3 sites, détails de la signalétique, animations).

 
5°) Réactions et interrogations sur le portage et les financements

Q. Quel est l'intérêt direct, notamment financier, des communautés de communes n'ayant pas de projets muséographiques prévus sur leur territoire (CCTDL, CC Pays d'Entrevaux, CC du Teillon) ?

R1. (consultant). Comme précisé, ce projet est un projet à l'échelle du Pays. Il comporte des actions ancrées dans le territoire (les 3 espaces de découvertes) mais aussi des actions transversales concernant toutes les parties du territoire.
Il en est ainsi des actions de communication qui seront menées partout sur le Pays (identité visuelle, site Internet, brochures touristiques et signalétique). Ainsi, il faut préciser que c'est bien l'ensemble des intercommunalités qui disposeront de :
    -un bénéfice considérable d'image (promotion, lisibilité, valorisation),
    -retombées économiques indirectes (fréquentation, hébergement, restauration, achats de produits locaux...),
    -plusieurs outils opérationnels qui coûteraient beaucoup plus chers que l'autofinancement demandé (site Internet, totems signalétiques...).

Par ailleurs, en complément des espaces de découvertes conçus comme des « capteurs » de flux touristiques, le projet prévoit des « pôles économiques » matérialisés par des animations, stages et visites. Ces derniers sont actuellement en cours de conception et seront présents partout sur le territoire, a fortiori là où il n'est pas prévu d'ouvrir un espace muséographique.

Il est enfin rappelé que l'adhésion de toutes les composantes du Pays est un critère premier de recevabilité du projet et que, à défaut, c'est le projet entier qui ne saurait obtenir ce soutien FEDER.

R2. (M. SAUVAN et LEBEAUPIN). Ce projet est l'occasion de s'affranchir des logiques territoriales d'intercommunalité au profit d'une « vision Pays ». Il convient alors de mesurer l'opportunité mise à jour par cet appel à projet et le positionnement retenu et d'être conscient du bénéficie collectif que le Pays pourra en retirer. Et si le Pays entier en bénéficie, alors cela rejaillira positivement sur toutes les structures qui le composent.

La réunion est conclue à 20h30 et les prises de décisions renvoyées en conseils communautaires.
Le consultant et Thomas Duboeuf se tiennent à l'entière disposition des élus pour toute réunion ou présentation jugées nécessaires au sein des Conseils communautaires.

Contacts :

Jérôme CAVIGLIA
Atemia Développement
Adresse du siège social : 18 allée du lac Saint André - Savoie Technolac - 73382 Le Bourget du Lac
Téléphones : +33 (0)9 75 20 28 27 et +33 (0)6 64 76 24 11
Courriel : a3v@atemia.org
Site Web :  http://www.atemia.org

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article