Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

L'informatisation de bibliothèques municipales pays A3V, un peu d'historique

2 Janvier 2009 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Art et Culture Fabri de Peiresc

L'informatisation de bibliothèques municipales, voie d'accès à une culture numérique (octobre 2008)

Le pays Asses, Verdon, Vaïre et Var (A3V) s'appuie sur la formation de bibliothécaires bénévoles à la gestion informatisée des catalogues pour impulser l'accès public à l'information numérisée et rénover la lecture publique.

 

La plupart des trente-neuf communes du pays Asses, Verdon, Vaïre et Var (A3V), dans les Alpes-de-Haute-Provence, sont situées à plus de 800 mètres d'altitude. La circulation et l'accès au livre n'y vont pas de soi. Dans les années 80, l'aspiration à la lecture publique a fait l'objet d'une mobilisation militante, même dans des communes isolées. Des bénévoles se sont organisés pour créer des bibliothèques municipales associatives. Le pays regroupe cinq établissements de coopération intercommunale (quatre communautés de communes et un Sivom) soit trente-neuf communes pour une population de 9.981 habitants et une densité de 6 habitants au km2. "Sur ces trente-neuf communes, dix se sont dotées d'une bibliothèque municipale. Si elles bénéficient toutes du service gratuit de la bibliothèque départementale de prêt basée à Digne (prêts de livres ou de musiques par bibliobus et musibus), leurs statuts et leurs tutelles diffèrent : certaines sont devenues intercommunales, d'autres sont restées municipales ou associatives liées par convention à leur municipalité", explique Anne Lafumas, agent de développement de l'association "Art et Culture Fabri de Peiresc" qui élabore le volet culturel du projet de pays.

 

Un trésor : les bibliothécaires bénévoles

En 2003, l'association a réalisé un diagnostic sur l'état de la lecture publique à l'échelle du pays. Cette étude a fait le constat de locaux parfois exigus et désuets, de catalogues souvent manquants, de fonds d'ouvrages vieillots et de l'absence de matériel informatique : pas d'ordinateur, pas de fonds de CD ou de DVD, pas d'accès internet. Pour toutes ces raisons, l'accueil des scolaires et les consultations individuelles étaient déficients. A côté de cela, ces bibliothèques municipales détenaient un trésor : des bibliothécaires bénévoles parties prenantes de la vie publique locale.

 

Embauche d'un technicien pour informatiser les bibliothèques et former les bibliothécaires

L'association a proposé aux élus du pays de répondre à l'appel à projets "Territoires numériques" en montrant qu'à la faveur d'une informatisation, les bibliothèques étaient prêtes à se renouveler et s'adapter au changement. "Notre diagnostic a été validé par le cabinet d'études qui organisait les réponses à l'appel à projets. Les élus de chacune des collectivités locales ont fait part de leur engagement dans le projet. Et nous avons été agréés 'Territoire numérique'", raconte Anne Lafumas. La communauté de communes du Haut Verdon a financé le portage du projet pour le pays. Le budget global TTC s'est élevé à 100.000 euros dont 60.000 en investissements (notamment matériel informatique) et 40.000 en fonctionnement (principalement le salaire du chargé de mission). Ce budget a été financé à 80% par l'Union européenne et le conseil régional Paca, les 20% restants ont été couverts par un autofinancement. En juillet 2007, un technicien a été embauché pour l'informatisation et la formation des bénévoles. "Avant toute action d'informatisation, il fallait aider les quarante bénévoles des dix bibliothèques à s'organiser en réseau, explique ce technicien, Sébastien Thébault. Des réunions ont eu lieu pour leur permettre de faire connaissance. Elles ont également permis de constater que l'informatisation pouvait remédier à certains dysfonctionnements des bibliothèques."
Le premier travail a consisté à établir un catalogue commun, de façon à mutualiser les coûts et éviter les doublons. Consultable dans chaque bibliothèque, il a été élaboré à partir d'un logiciel libre qui a nécessité la formation des bibliothécaires et l'acquisition d'au moins un ordinateur par bibliothèque.

 

Une nouvelle culture commune

Au-delà de l'informatisation et de l'organisation de bibliothécaires bénévoles en réseau, l'objectif du pays est de mettre en place des outils informatiques et des personnes sachant les utiliser. Cela passe par un équipement en haut débit d'au moins 80% du territoire à la fin 2008. "Nous voulons que les bibliothèques se transforment en autant de micro-médiathèques disséminées sur tout le territoire. C'est-à-dire des lieux d'accès public à l'information numérisée (internet, DVD) avec des équipes qui les animent, affirme Serge Prato, président de la communauté de communes du Moyen Verdon. Dans nos territoires de moyenne montagne, les jeunes qui partent étudier en ville ne reviennent pas. Si nous voulons qu'ils reviennent et si nous voulons attirer des entreprises, des familles, il faut que nous fabriquions une culture de l'accès à l'information numérisée équivalente à celle des villes."
D'ores et déjà, chaque communauté ou Sivom du pays, en implantant sa propre boucle locale alternative, organise une couverture haut débit de son territoire. Dans cette logique, le comité de pays va proposer la création d'un poste d'animateur pour sensibiliser le grand public à l'usage des TIC. Le budget de ce poste s'élèvera à 42.000 euros par an dont 70% proviendront du fonds d'initiatives locales géré par le conseil régional Paca. Cet animateur devra répartir son temps entre l'animation des points internet au sein des micro-médiathèques et au sein des cinq points publics en cours de labellisation Eric (Espace rural internet citoyen). "En ce sens, l'informatisation des bibliothèques est un élan donné vers un accès à une culture commune nouvelle", estime Serge Prato.

 
source
François Poulle, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis



Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article