Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : « Nos poétes chanteurs » (Mon p’tit Loup Pierre Perret)

5 Janvier 2021 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

La page poésie d'Odile  :  « Nos poétes chanteurs » (Mon p’tit Loup Pierre Perret)

Quelques mots sur la page « Nos poétes chanteurs » (Mon p’tit Loup Pierre Perret)

On le sait peu, mais la première version de la chanson Mon p’tit loup écrite par Pierre Perret en 1976, était d’abord destinée à une jeune fille violée. (On peut s’en douter en lisant : « ces p’tits cons qui t’ont fait ça », je me demande si dans la première version ce n’était pas « ces salauds qui t’ont fait ça », mais c’est une supposition toute personnelle). Pierre Perret en a modifié le texte, pour qu’il devienne plus universel et s’adresse plutôt à une fillette blessée, par du harcèlement scolaire par exemple, ou par les difficultés de l’adolescence. Elle est consolée, on peut l’imaginer, par un papa ou un papy compatissant dont Pierre Perret et sa bonté naturelle est la parfaite représentation. Le père, le grand-père, l’ami, qui console la jeune-fille, lui promet monts et merveilles pour l’apaiser et les références culturelles abondent. Ce tour du monde de rêve si généreux nous amène dans de nombreux pays pleins de trésors à découvrir…On se dit que cette liste -non exhaustive fort heureusement- est un magnifique programme. Il est aussi complètement hétéroclite ce qui en fait tout le charme. Littérature, peinture, musique, paysages, découvertes, et même gastronomie régionale…On aurait pu y rajouter les chutes du Niagara et le Grand canyon en passant par le musée du Caire, mais pour ma part il y manque surtout Rome et Venise. Je sais, je sais, c’est une opinion très partiale, mais on ne se refait pas…En tout cas, si ce menu alléchant ne déride pas la gamine c’est qu’elle a une adolescence très compliquée ! Pour accompagner ce tour des merveilles du monde, je vous propose quelques peintres cités dans le texte, ce qui est la moindre des choses pour honorer l’auteur. Je ne vous ferai pas l’affront de présenter Van Gogh, dont les tableaux « qui ressemblent à des incendies » (quelle jolie métaphore !) sont traduits par les jaunes-orangés éclatants qui sont sa marque de fabrique. J’y joins Les Ménines ( terme désignant les demoiselles d'honneur de l’infante -princesse espagnole-), ce tableau, également connu sous l'appellation La Famille de Philippe IV, est le portrait le plus célèbre de Diego Velázquez. Ce peintre né à Séville lors de la dernière année du XVIème siècle et mort à Madrid à seulement 61 ans, est un peintre baroque espagnol. A l’instar de Vélasquez, et bien au-delà, Francisco de Goya est considéré comme l'un des principaux représentants de la peinture espagnole et même l'un des maîtres de la peinture universelle, mais… 150 ans plus tard. Ce peintre et graveur né en Espagne mais mort en France, a laissé une œuvre au style en constante évolution : au début plongé dans le baroque tardif et la peinture pieuse, il a adopté ensuite le néoclassicisme et enfin il a initié le romantisme et annoncé le début de la peinture contemporaine. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Pêche au lamparo : (Ce type de pêche est désormais interdit en France). Le mot est utilisé pour désigner : la lampe à acétylène autrefois utilisée pour cette pêche à feu, les poissons sont attirés à la surface par une source de lumière artificielle ; le filet flottant utilisé dans ce cadre ; le bateau qui porte les lampes.

**La plante savon : La Saponaire officinale est une plante commune, vivace. Elle fleurit de juin à septembre. Toutes les parties de la plante, même la racine, moussent légèrement, froissées dans l'eau. Cette mousse a un pouvoir détergent connu depuis la préhistoire. Au Moyen Age elle est utilisée pour dégraisser la laine des moutons. 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article