Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Verdon-info :Ag virtuelle 2020

23 Décembre 2020 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Association-verdon-info

Verdon-info  :Ag virtuelle 2020

Verdon-info le partage peut être efficace 

Exemple : dès les premiers jours de 2020 le réseau de communication se met en route, ce qui permet la publication rapide concernant l’épicerie de Soleihas  dans la rubrique publicité locale. C’est l’association ASCS qui parle de Verdon-info à l’épicerie et le contact se met en route; quelques heures plus tard l’article est en ligne et partagé sur les réseaux sociaux. La communication est toujours simple lorsque la motivation est bien présente. 

En ce début d’année , les partages ont été actifs et efficients sur le territoire du Moyen et Haut Verdon avec des communications de la part de l’ensemble des secteurs et des communicants du territoire. Tout le monde en ce début d’année semble comprendre que le partage informel est utile à tous ; Cela donne un certain espoir pour un avenir plus fructueux pour l’information locale si on reste sur la même route.

La gestion de Verdon-info, administrative et quotidienne,  repose sur deux personnes.

Il  est parfois utile de rappeler les bases de l’organisation. Dans notre association  nous donnons accès à tous pour le partage de leurs informations . Tout a débuté avec quelques communicants comme Fernand Blanquet  et Odile Boetti , puis d’autres les ont rejoints au fil du temps. Cependant, la gestion administrative  des espaces internet , la lettre du mois sont gérés par Odile et moi-même depuis le début en 2013. Odile s’occupe de la surveillance des écrits (orthographe)de l’ensemble des articles , le choix et la correction des sujets pour le bulletin mensuel, plus bien sûr les articles de son secteur, la pages poésie et littéraire, ainsi que les demandes de subvention destinées à St André les Alpes et  la CCAPV . Pour ma part , je gère l’ensemble des sites internet et des réseaux sociaux , les reportages vidéos et articles, plus le suivi financier global. N’oublions pas non plus le gros travail que représente le montage vidéo pour la cérémonie des vœux du maire sur lequel nous travaillons à deux pendant des semaines.

La santé fragile du coprésident fondateur 

Il est aussi vrai que les soucis de santé ont été cette année plus compliqués avec une grande plage de temps (plus de 4 mois  en début d’année) où le coprésident a  été en grande difficulté de déplacement. Le confinement n’a rien arrangé. Cependant l’information a tout de même circulé dans le réseau grâce au partage transversal très actif  sur le Moyen et Haut Verdon .. 

J’ai même reçu des appels du secteur d’Entrevaux , cependant, bien qu’ayant répondu aux questions, donné les solutions pour les partages,   peu d’informations sont arrivées sur notre réseau.

Les vidéos et les partages 

J’ai eu au mois de mars un message du site du département m’avertissant que le reportage sur le rallye Jean Rolland avait été utilisé  pour annoncer l’édition 2020 sur leur espace internet. Une bonne chose qui prouve bien l’utilité du partage multi support et de notre travail. 

j’ai eu aussi des contacts pour partager des enregistrements de reportages pour recueillir des infos sur le pastoralisme dans le cadre de recherches pour la préparation d’un futur ouvrage. Tout cela était bien sûr en relation avec le conférencier qui avait donné son accord pour la prise de son et/ou d’image. C’est d’ailleurs lui-même qui a donné notre adresse pour la prise de contact. La communication locale a de multiples facettes, de multiples intérêts si tout le monde est collaboratif et regarde dans la bonne direction, c'est-à-dire vers le partage utile.

Le virus et les confinements : animations locales perturbées 

Bien sûr le virus aura perturbé  le territoire et les animations locales. Il fallait prendre les bonnes décisions pour enrayer la propagation. Le confinement était-il la meilleure solution ?  Il faut être conscient des dangers sans tomber dans les extrêmes. Ce qui n’est pas simple vu le battage médiatique autour de ces évènements.Le blocage du territoire aura mis à mal l’ensemble de l’économie locale,  nationale et  même mondiale. Il y aura un avant et un après, il faudra des années pour remonter la pente du confinement  ... 

L’information locale aura permis un partage utile et motivé des communicants sur les nombreuses initiatives des communes , des commerces de proximité afin d’apporter de nouveaux outils pour pallier au confinement . Cela a donné une nouvelle affluence de lecture : sur le mois de mars nous avons eu près de 10 000 connexions de plus par rapport à la moyenne annuelle. 

Au fil des annonces et contradictions médiatiques,  la plupart des actualités culturelles et festives ont été annulées ce qui pose la question du devenir touristique du territoire.

Suite à ces annulations en chaîne des animations les reportages vidéos ont été grandement impactés. Comme nous n’avons toujours pas trouvé de solution pour améliorer la filière de prise de vidéo ni recruté des adeptes pour poursuivre les investigations sur ce domaine, le coprésident vidéaste a été obligé de rester sobre dans les propositions.   

Le partage de l’information a eu une bonne évolution pendant le mois de mai, avec de nouveaux contacts et une bonne affluence des divers communicants (une très bonne communication sur le secteur de Castellane qui remporte la palme de  l’info, mais aussi le Haut Verdon qui a été le vecteur de la nouvelle affluence de consultation).  

 

Les animations locales n’ont donc eu  qu’une page blanche en de nombreux lieux pour cause de crise sanitaire. Il reste très difficile de savoir quelle était la meilleure solution : supprimer les animations festives pour la sécurité potentielle de tous, mais en créant  des problématiques économiques pour les villages , le territoire , les intermittents et commerces liés à toutes ces manifestations ? Maintenir un minimum d’animations dans des contraintes spécifiques est  souvent compliqué à mettre en place  et à imposer au public qui perd vite les habitudes sécuritaires. Ce qui est sûr est que cela aura donné moins  de matière pour notre association de communication. De plus, le coprésident-webmaster a eu aussi pendant cette même période des soucis de santé  récurrents qui 

l’ont obligé à limiter fortement les déplacements et donc les reportages extérieurs. 

Heureusement, l’association a pu compter beaucoup plus sur les partages et participations communes du groupe et, comme par hasard, cela a fait grimper le nombre de visites dans l’ensemble des espaces de communication.  


Les images  et leurs problématiques  

J’ai reçu encore une fois une demande de suppression pour des images de mariages. Les gens sont d’accord pour la publication le jour J mais  par la suite ... Je vais sans doute revoir la politique de publication de ce genre d’information, ne plus les laisser sur le serveur , mais les intégrer de façon temporaire plus simples à gérer. Maintenir les articles dans le temps nous permet de conserver un peu d’histoire de nos villages , c’est la raison première de cette conservation, mais parfois il faut déroger à cette règle pour poursuivre la route sereinement.  


Le traitement de l’info locale  par les médias  

Comment est traitée l'info sur les médias ? Il semble bien que le fait divers passe  toujours avant toutes les annonces et les articles courants sur les activités locales ; d'ailleurs dans la plupart des cas c'est le journaliste professionnel qui prend la main   pour obtenir l'article et l'intervention le plus rapidement possible . C'est aussi parce que le public est friand de cette actualité ...

Il est vrai aussi  qu’il n’y a parfois pas besoin de  se déplacer : actuellement les réseaux sociaux partagent  et donnent des éléments photos...  et lorsqu'il manque des images, pour certains,  Google  donne un bon coup de pouce.  

le 15 juillet  dici tv a  contacté le maire de la Mure pour  parler d'un accident et comme ils ne possédaient aucune image libre de droits  -puisqu'ils ne sont jamais venus sur cette commune- ils ont pris les images trouvées sur la toile; et donc, sur les 4 images disponibles lors de l'interview du maire pour leur journal télévisé,  3 étaient issues de nos reportages locaux sur la commune comme :  

• une photo  du maire lors de notre interview de 2014 , 

 

• une autre lors de son discours pour la fête patronale  et 

 

• encore une autre pour un article  sur la coupe de la rive qui mène à la gare de la Mure .

Donc,  par ricochet nous servons aussi les médias  et télévision locale qui n'ont pas trop de scrupules avec les images des autres . Cela ne nous gêne pas , mais il fallait le signaler : notre action quotidienne a de multiples utilités médiatiques …

La communication des associations emblématiques du territoire 

Nous nous possons toujours la question de savoir pourquoi les associations culturelles de notre secteur n’arrivent  pas à communiquer  sur les post animations, surtout celles qui ont des salarié(e)s. Elles pourraient facilement adresser des images et des informations dans un courriel à tous les correspondants et autres médias de notre secteur ( site , radio, correspondants , journaux …. ) tout cela avec un seul courriel par animation. Nous remarquons  que cette année où nous n’avons pas pu couvrir  les animations de Secrets de fabriques , nous n’avons pas  vu beaucoup d’articles dans les journaux , pareillement pour l’association culturelle de la CCAPV. Pour les associations de bénévoles, on peut mieux comprendre parfois , ils n’ont pas toujours le temps et l’envie. Il est vrai que c’est un peu notre job de parler de cela, mais parfois on a  malheureusement des contraintes qui ne permettent pas de nous déplacer. Il nous faudrait plus de bénévoles actifs répartis sur le territoire, mais on n’arrive pas toujours à motiver les partages et nous n’avons que les annonces pour donner envie de nous rejoindre. 

Du fait que le coprésident a moins produit de reportages , ont peut remarquer que peu d’articles ,peu de publications ont été aperçus sur les rencontres d’Art et Culture Fabri de Peiresc, pourtant branche culturelle de la CCAPV, de même que pour Secrets de Fabriques sur le secteur de La Mure Argens. Pour d’autres secteurs comme Castellane on observe que les salarié(e)s n’hésitent pas à partager sur les multi supports (radio , journaux, site d’information …) . Il doit y avoir une explication, mais je ne l’ai pas encore bien comprise.

La communication et les interactions avec le territoire 

Nous avons adressé courant août un courriel à l’ensemble des communes de la CCAPV avec une copie du compte rendu 2019 du bilan moral ainsi qu’un courriel explicatif de nos actions et notre bilan financier. Le but était de voir si les actions participatives sur les actualités communales, associatives, etc. pouvaient s’articuler avec  de nouvelles communes du territoire.  

Mais il est vrai qu’à l’heure actuelle ce sont les réseaux sociaux qui sont les meilleurs moyens de trouver des informations locales.Il est rare que les associations , les acteurs locaux , communiquent directement  comme c’était le cas il y a quelques années, ils privilégient la publication directe sur les réseaux ; le souci est que cela ne marche pas si bien que ce que l’on croit et que beaucoup d’infos ne vont pas arriver à tous les abonnés ou “amis” des pages  et donc les infos ne sont  pas partagées. Ceci vient du fait qu’il y a trop d’informations avec souvent des milliers d’abonnés et des centaines d’amis sur les pages personnelles; par conséquent la gestion d’affichage et la sélection des algorithmes font des choix et l'efficacité n’est pas toujours garantie.  

Adhésions 

Au niveau des adhésions  nous avons eu 10 adhésions  et quatre communes ont proposé une subvention  ( Val de Chalvagne ,St Andre les Alpes, Colmars les Alpes, La Mure Argens  )  ainsi que les adhésions réciproques avec les associations du territoirs  : Art et Culture Fabri de Peyresc , Petra Castellanna , les cinq saison de Colmars , le roudoulet de Chamatte , Association Culturelle de Thorame Haute...

Radio Verdon : un partage efficace 

La relation avec la radio locale est toujours efficace par le biais des reportages d’ Annabel Chauvet qui nous fournit les audio que nous mettons dans la rubrique dédiée. Les reportages sont toujours très instructifs pour ceux qui prennent le temps de les écouter.   

Vous pouvez aider l’association Verdon-info 

Amis , communes , associations , si vous souhaitez que Verdon-info continue sa route , il faudra penser à  consolider les partages , les articles , les annonces ; personnellement Nous ne pouvons pas être disponible pour couvrir tout le territoire du Moyen et Haut Verdon ni le reste du secteur. Je fais au mieux de mon emploi du temps et de mes soucis personnels de santé . La seule solution est le partage qui marche d'ailleurs très bien avec certaines communes ... La solution  de la poursuite est dans la communication participative, j'ai couvert pendant des années un large secteur avec parfois plusieurs reportages par jour sur plusieurs lieux éloignés, mais à l'heure actuelle ce n'est plus possible , il faut donc déléguer  si des personnes ont de la motivation pour rentrer dans le concept ils seront accueillis avec grand plaisir et pourront montrer leur savoir-faire et leur motivation pour l’information locale. 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article