Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Parc du Verdon : un agriculteur récompensé au Salon de l’Agriculture

11 Mars 2020 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Parc Régional du Verdon

    Concours Général Agricole section agroforesterie :

Yann Sauvaire, agriculteur dans le Parc naturel régional du Verdon, remporte le 3e prix d’excellence agro-écologique

 

 

Les 24 lauréats nationaux 2020 du Concours Général Agricole sections « Agroforesterie » et « Prairies et Parcours » ont été dévoilés et récompensés le 28 février lors du Salon International de l’Agriculture, à Paris. Les prix d’excellence agro-écologique section Agroforesterie distinguent les agriculteurs ayant les meilleurs modes d’intégration de l’arbre dans la gestion globale de leur exploitation agricole. Les arbres contribuent ainsi à la préservation de la biodiversité, de la qualité de l’eau, à la pollinisation, au paysage, à l’autonomie ou encore à la régulation du climat. La parcelle agroforestière de Yann Sauvaire, à Saint Jurs, dans le Parc naturel régional du Verdon, a ainsi retenu l’attention du jury national qui a décidé de lui attribuer le 3e prix de la catégorie « implantation » pour ses parcelles de moins de 10 ans en agroforesterie.

 

Le jury a particulièrement apprécié la logique agricole du système d’exploitation de Yann Sauvaire : association cultures-ovins-arbres. Dans un contexte de dépérissement du lavandin sur le plateau de Valensole, et de sols  pauvres en matière organique, cet agriculteur a fait le choix de semer de l’herbe entre les rangs de lavandin, puis de substituer la gestion mécanique de cette herbe par le pâturage d’un petit troupeau de moutons. Ces derniers apprécient tout particulièrement de pouvoir chaumer, se reposer aux pieds des vieux amandiers et à l’ombre des haies qui la bordent.

En plantant de nombreux oliviers et amandiers dans ses parcelles de lavandin, le lauréat mise sur une production agro-écologique diversifiée (huiles essentielles de plantes aromatiques et médicinales, fruits, amandes, légumes, farines, céréales, confitures, prochainement agneaux) pour augmenter la résilience de son système, c’est-à-dire sa capacité à s’adapter aux différents aléas (sécheresse, gel, ravageurs, etc.).

Cette exploitation recrée des  paysages de début du 20e siècle où l’amandier était très présent sur le plateau. La ferme accueille nombre de visiteurs avec la vente directe,  le camping et le gîte mais aussi les oiseaux (la parcelle agroforestière est un lieu de refuge reconnu par la Ligue de protection des oiseaux).

L’exploitation de Yann Sauvaire a été sélectionnée parmi trois autres candidats par un jury local lors du concours organisé au niveau régional par le Parc naturel régional du Verdon et le Groupement régional des CIVAM en PACA le 16 décembre 2019. 

Cette récompense est le fruit, entre autre, de l’accompagnement par le Parc du Verdon de 18 agriculteurs entre 2016 et 2018 pour replanter des haies sur le plateau de Valensole. L’objectif était double : répondre à des objectifs Natura 2000 en recréant des corridors facilitant le déplacement de la faune sauvage, et notamment du petit rhinolophe (une chauve-souris présente sur le plateau), et également répondre à des enjeux agronomiques (une haie brise vent peut, par exemple, diminuer la perte de rendement des cultures due à l’asséchement par le vent, ou encore les auxiliaires de cultures qui trouvent refuge dans les arbres peuvent contribuer à réguler les ravageurs de culture). 

Ce prix est la reconnaissance du travail engagé de l’agriculteur et de la pertinence d’explorer d’autres types de pratiques agricoles où l’arbre retrouverait une place en agriculture.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article