Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Val d'Allos-Village, Inauguration d'une structure d'accueil.

24 Octobre 2019 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Haut Verdon

Val d'Allos-Village, Inauguration d'une structure d'accueil.Val d'Allos-Village, Inauguration d'une structure d'accueil.

Val d'Allos-Village, Inauguration d'une structure d'accueil.

 

A l'occasion de l'inauguration de la structure d'accueil pour les Mineurs Non Accompagnés "Primo arrivant", située dans la Maison Audemard à Allos, Daniel Margueritte, président de l'Association St Martin recevait  : René Massette, président du Conseil départemental des Alpes de Haute Provence, Marie-Annick Boizard, Maire d'Allos, Alberte Vallée Conseillère départementale, Emmanuelle Lacour présidente de l'Association l'Accueil.

Maison Audemard, propriété de l'Association St Martin, a toujours eu vocation à recevoir des enfants orphelins, elle était gérée à l'époque par des soeurs, aujourd'hui c'est une maison d'accueil pour les Mineurs Non Accompagnés.

Comme le rappelait René Massette "le département investi énormément dans le social, accompagner ces jeunes mineurs c'est avant tout un devoir",  cette iniative proposée par l'Association St Martin a trouvé écho auprès du département et de Marie-Annick Boizard, maire d'Allos,qui s'est proposée instantanément pour accueillir cette structure.

Depuis le 1e juin 2019, date d'ouverture du service, 34 jeunes provenant : du Mali,  de Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée et du Bangladesh ont trouvé refuge dans le village d'Allos.

Aujourd'hui c'est 15 mineurs qui bénéficient de cette structure, le matin ils reçoivent des cours de français et aide au ménage, l'après midi est consacré à la balade, la détente, le football et en soirée : des jeux de sociétés, des jeux de cartes car il est important de les occuper.

Pour cela une équipe de 5 éducateurs, d'une responsable de service et une maîtresse de maison, les repas sont confectionnés sur place.

Il faut savoir que la migration de mineurs étrangers en France date des années 90, en 2003 selon un rapport de l'Inspection Générale d'Aide à l'Enfance, 3100 mineurs étaient admis, aujourd'hui c'est 40.000 qui sont pris en charge.

A leur majorité, ils ne sont pas lâchés dans la nature : le département a mis en place une structure qui leur vient en aide pour leur trouver un emploi ou les accompagner dans leur nouvelle vie.

 

Silver Fox                                

 

 

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article