Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi

3 Octobre 2019 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Haut Verdon

Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi
Thorame Haute : Conférence avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi

Thorame Haute : Conférence le 1er octobre avec les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi sur la phase 3 de l’étude sur les territoires des deux Thorame.

L’association du Patrimoine Culturel de Thorame Haute recevait les archéologues Florence Mocci, Delphine Isoardi (Centre Camille Jullian - CNRS - Aix-en-Provence) et leur équipe pour une riche conférence sur les fouilles de terrain.

Le programme de cette troisième restitution était sur le chantier de prospection-inventaire archéologique 2018-2019 à Thorame et aperçu des travaux de recherche en Haute-Ubaye (Mercantour).

Depuis deux ans, des opérations de prospections archéologiques sont menées sur les deux Thorame, avec le soutien des deux municipalités, des associations culturelles et du patrimoine de Thorame Basse et Thorame Haute avec la participation  financière entre autres du Service Régional de l’archéologie PACA. Ces recherches fructueuses permettent de mieux appréhender l’évolution du territoire entre Antiquité et Moyen Age. Elles s’inscrivent dans le cadre plus large du programme de recherche autour de Senez et Castellane.

 

Paul Giraud ,président de l’association de Thorame Haute ouvre la séance et remercie l’ensemble des personnes qui se sont investies dans ce projet remarquable pour les territoires, les bénévoles, les associations, les communes, les scientifiques pour mieux comprendre l’histoire des lieux et découvrir des richesses intellectuelles et matérielles insoupçonnées. Il revenait ensuite sur l’actualité de son association, des documents étaient à disposition du public.

Florence Mocci avant de rentrer dans les détails des trouvailles et des recherches minutieuses du terrain remerciait l’ensemble des participants (étudiants, stagiaires , bénévoles…) et en particulier, les communes, la population, les membres des deux associations culturelles qui étaient d’une aide précieuse pour la localisation et faciliter les contacts.

 

C’est ensuite en duo que les informations seront exposées par Florence Mocci et Delphine Isoardi comme pour les autres restitutions. Florence Mocci rappelle le riche programme de cette restitution :le rappel historique, les méthodes de mise en œuvre de la prospection inventaire 2018-2019, les résultats des prospections avec les premières traces de la fréquentation à la préhistoire, la protohistoire une période peu documentée, de nouveaux secteurs documentés pour l’antiquité, les périodes médiévales et modernes, les perspectives 2020 et pour finir la comparaison avec la vallée Alpine voisine de l’Ubaye. On rentre ensuite dans le vif du sujet avec l’apport de documentation de terrain ( avec des images du sol et du ciel par le drone ) et les explications précises et simples des deux archéologues agrémentées d’interventions de collègue du CNRS et quelques questions du public qui était invité à interagir tout au long de la conférence. André Bresson, président de l’association culturelle de Thorame Basse, reviendra en fin de séance sur l’attrait de ces restitutions, leur richesse, leur simplicité pour que tout le monde comprenne et remerciait chaleureusement tous les intervenant(e)s

 

Le public avait bien répondu présent encore une fois . Les échanges entre les archéologues ont été possibles tout au long de la restitution. Cela a montré l’intérêt de l’histoire locale pour les habitants ainsi que la prise de conscience pour la sauvegarde des lieux historiques ainsi qu’une bonne communication vers le public. Les scientifiques précisaient, une nouvelle fois, qu’il est utile de limiter les pillages sauvages non autorisés. L’utilisation de détecteurs à métaux pour des recherches loisirs est d’ailleurs interdite et nuit fortement à l’étude par les personnes référentes. Il est plus judicieux lors de trouvailles spontanées d’avertir la commune qui fera remonter l’information pour l’étude de l’objet, son éventuel classement et exposition utile au plus grand nombre plutôt que de rester dans un placard…

 

Tout se concluait par le verre de l'amitié et quelques prises de contact. Certaines autres communes étaient bien sûr intéressées par le sujet. De toute évidence, le territoire a encore des informations à nous fournir sur son histoire à travers le temps.  Il faut juste coordonner le financement , la venue de scientifiques l’implication des communes et des associations culturelles avec des bénévoles actifs et très motivés.  

  


 

info pdf de l'association  de thorame haute 

 

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article