Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Les Thorame avaient de nouveaux rendez-vous avec leur histoire

10 Mai 2019 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Haut Verdon

Les Thorame avaient  de nouveaux rendez-vous avec leur histoire
Les Thorame avaient  de nouveaux rendez-vous avec leur histoire Les Thorame avaient  de nouveaux rendez-vous avec leur histoire
Les Thorame avaient  de nouveaux rendez-vous avec leur histoire Les Thorame avaient  de nouveaux rendez-vous avec leur histoire

Les Thorame avaient de nouveau rendez-vous avec leur histoire pour la phase II de l’étude de terrain. En effet le mercredi 8 mai Thorame Basse accueillait les scientifiques du CNRS Florence Mocci et Delphine Isoardi pour une réunion publique sur la prospection archéologique de septembre 2018 et aussi quelques indications sur les recherches actuelles.

La phase prospection-inventaire de ce mois de mai était dans les zones basses autour des villages, puis à l’automne ce sera dans les zones en altitude (Cheval-Blanc, Coste-Longue, Chamatte, Champlatte, Courradour…).

Malgré le temps maussade, pas toujours très plaisant pour la recherche des membres du CNRS Aix Marseille, des archéologues du département 04, des étudiants et les bénévoles des deux associations Culturelles de Thorame et d’autres associations  étaient sur le terrain . A 18h tout le monde se retrouvait à la salle du Conseil de Thorame Basse pour le partage de connaissance des recherches sur le terrain.
 

C’est Florence Mocci qui ouvrait la séance en remerciant les communes de Thorame Haute et Thorame Basse pour leur accueil chaleureux, la population, les membres des deux associations culturelles, les étudiants scientifiques venus d’Aix Marseille mais aussi d’Angleterre etc . Florence rappelait le cadre des recherches dans le thème du programme SENEZ PCR « Senez et son territoire aux périodes historiques » projet collectif de recherche consacré à l’ancien diocèse de Senez et à son territoire qui s’inscrit dans le cadre d’une autorisation triennale (2017-2019).

C’est ensuite en duo que les informations seront exposées par Florence Micci et Delphine Isoardi. Tout commençait par la méthodologie des différentes sources d’informations (découverte archéologique connue, recherche sur les noms de lieux évocateurs, prise en compte des informations partagées évoquées lors la première restitution) pour la préparation de l’étude sur le terrain avec la présentation des diverses cartes et indications qui serviront de base de travail.

Le bilan des recherches de septembre 2018 fait ressortir une prospection de 212 hectares avec 70 sites et indices de sites datés entre la préhistoire et l’époque moderne identifiée entre 1108 m et 1819 m avec 53 sites sur Thorame Basse (la prospection de septembre était ciblés plus sur la commune de Thorame Basse ) et 17 sur Thorame Haute.

Tout ce travail demande une connaissance scientifique importante mais aussi une méthode précise, beaucoup de partage et de bonne volonté commune, de la présence bénévole importante et bien sûr comme toujours un budget adapté pour que le projet débouche sur du concret et des sources qui pourront se partager et enrichir chacun de l’histoire de notre territoire de montagne.

Le public avait bien répondu présent dans la salle du conseil. Les échanges entre les archéologues ont été nombreux tout au long de la restitution. Cela montre l’intérêt de l’histoire locale pour les habitants ainsi que la prise de conscience pour la sauvegarde des lieux historiques ainsi qu’une bonne communication vers le public. Il est utile de limiter les pillages sauvages non autorisés. Des traces toutes fraîches ont été vues, vraisemblablement par l’utilisation de détecteurs à métaux pour des recherches loisirs qui sont d’ailleurs interdites. Certains spectateurs proposaient l’idée de mettre des panneaux d’informations pour le public. Afin de donner des outils pour limiter ces infractions de l’espace privé et de l’utilisation illicite de pièces historiques une main courante a été déposée.

 

À L’issue de la restitution, André Bresson, président de l’association Culture et Patrimoine de Thorame Basse, est revenu sur la richesse de la collaboration des membres du CNRS avec le partage de savoir ainsi que l’aspect ludique de la restitution des scientifiques. Ce travail et ses partages de connaissance ont apporté de nouveaux atouts historiques en permettant de nouveaux rapprochements entre les bénévoles des associations locales. Cela permet de mieux comprendre les lectures précises des paysages et son histoire, la lecture de terrain et ainsi aider à mieux cibler les recherches futures.


 

https://sda04.hypotheses.org/files/2018/09/Pages-de-BSR2017.pdf

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article