Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : St Valentin

14 Février 2019 , Rédigé par verdon-info

 

Je continue la série de mes poèmes pour l'instant, mais selon le succès de la page je reviendrai à la publication habituelle. Ce petit poème sans prétention aucune a été composé pour un élève du collège en panne d'inspiration (je sais, c'est pas bien !!) D'où son côté un peu léger et fleur bleue.

Je vais plutôt m'attarder sur les peintres du jour, des grands classiques que je vous ai déjà proposés au fil du temps, ou pas. De toutes les époques, modernes ou mythologiques, ces couples évoquent tous le grand amour. Je ne présente plus Auguste Rodin et Camille Claudel que j'ai associés puisqu'ils étaient amants dans la vie, ni Van Gogh, bien que son couple d'amoureux ne soit pas tellement connu. Le grand classique de Klimt "Le baiser" est un de ceux qui me procure le plus d'émotion, de toutes façons, Klimt, avec son côté féminin, sa poésie, j'aime. Margarita Sikorskaïa, peintre contemporaine, fait beaucoup penser à Botero, évidemment, mais je trouve ses personnages émouvants et plus expressifs. Ils dégagent une grande force malgré leur rondeur (moins excessive que chez Botero cependant). Edward Hopper nous offre un couple extrait d'une plus grande toile (Nighthawks, "les Noctambules"). J'aime ce style épuré, les personnages sont très statiques, leur regard fixe, mais le résultat est bluffant : on dirait un arrêt sur image dans un film de science-fiction où le temps s'est arrêté. Il interpelle. En observant les toiles de Hopper, vous constaterez que sur toutes ses œuvres se trouve...une fenêtre. Etonnant non ? Ce rai de lumière omniprésent est souvent le seul mouvement du tableau et l'anime à lui tout seul. François-André Vincent est un peintre français du XVIIIème siècle pas très connu car il s'est fait évincer, tout du moins dépasser, par le peintre David. Ce royaliste a été nommé professeur à l'académie des Beaux Arts et aussi de Polytechnique, excusez du peu ! Son dessin à l'encre de chine me plaît beaucoup, il est d'une grande finesse. Il existe le même portrait à l'huile (voir c--dessous) mais je l'aime moins car le visage du garçon est complètement dans l'ombre. Quant à François Cranach, que dire, c'est un peintre allemand "à cheval" entre le XVème et le XVIème siècle, il a peint de nombreux portraits et de scènes religieuses. 

La page poésie d'Odile  : St Valentin
La page poésie d'Odile  : St Valentin

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article