Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Vergons ; Poésie de Batistin :Haute Flagornerie

3 Novembre 2018 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Vergons

Vergons  ; Poésie de Batistin  :Haute Flagornerie
Imaginez une espèce d'être humain nouvelle, que l'on n'aurait jamais encore croisée.
Un être avec en parure une chevelure longue et magnifique,
éclatante de reflets d'or et une démarche altière, une peau... 
soyeuse et qui sens doucement bon, 
pour finir un peu violemment ambrée au plus fort d'une émotion.

Puis, au fil des heures, au fil des jours, à l'apprivoiser, on apprend sa force,
sa violence, sa determination, sa douceur, ses craintes et ses peurs.
Cet être capable d'enfanter sans aucune autre aide, si besoin était, qu'un peu de sperme,
trois gouttes d'un liquide disponible à volonté, à cueillir sur les arbres ou en boite de nuit.
Cette capacité à vivre chaque jour sans se plaindre, à s'abandonner parfois, s'oublier souvent, 
pour élever, heure après heure, année après année, un petit monstre sorti de son ventre.
Et la volonté amusée de resister chaque jour aux assauts de la vie, 
manger, boire, rire, vivre vivre vivre.
Le tout en possédant aussi toutes les facettes de la violence et du combat,
toute la poésie du champ de bataille, sans la gloriole, 
juste avec le ventre, terre à terre, en vrai en dur, tout le temps.

Alors, voilà amie, puisque l'on parle de ton coeur, des tes amours, 
aucun mec, non aucun, ne possède toutes les facettes de cet être que l'on croise quelque fois.
Cet être, complet, c'est juste... une femme, les mecs !

Bon, ceci dit, nous, les mecs, on possède un truc qui vous manque souvent quand-même :
la capacité, inéluctable peut-être, de savoir le moment où il est important de perdre tout,
juste pour une idée, une idée fixe : être aimés de vous !

Bon, en tout cas, ce que je voulais dire, vous l'aurez compris (! ) 
c'est qu'être un mec c'est juste ne pas chercher à vous ressembler, on n'y arrivera pas !

Nous, on ne porte rien dans le ventre, sauf notre honneur qui accouche en gloire à chaque occasion.
Autant dire qu'on ne sert pas à grand chose d'autre qu'à vous amuser !
C'est vrai, ça passe le temps de voir les gosses se disputer pour savoir qui c'est ...
qui a la plus grosse... gloire, la plus grosse gloire !

Le plus triste quand-même c'est qu'ancestralement, vous cherchez toujours 
le plus glorieux d'entre nous pour vous faire faire des gosses !

Alors qu'un tout petit bonhomme discret, et ce n'est pas moi (!), 
est si souvent plus efficace à la vie.

Batistin   

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article