Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Allons : Armistice de 1918 : le « plus jamais cela » était un cri, il devient murmure

11 Novembre 2018 Publié dans #Commune Allons

Allons   : Armistice de 1918 : le « plus jamais cela » était un cri, il devient murmure
Allons   : Armistice de 1918 : le « plus jamais cela » était un cri, il devient murmure
Allons   : Armistice de 1918 : le « plus jamais cela » était un cri, il devient murmure

Un centenaire largement commenté par l’ensemble des médias, mais un contexte un peu particulier à Allons du fait de la création de la « place du souvenir Français ».

Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI, revenait sur l’historique du monument aux morts de la commune.

« Dimanche 18 février 1920, réuni en Conseil Municipal, Monsieur Paulin GALFARD, Maire propose d’allouer 100 francs pour aider à l’érection d’un monument « aux Morts pour la Patrie ».

27 janvier 1921, le Conseil décide à l’unanimité d’ériger ce monument au fond du cimetière Communal. Il sera réservé une surface de 20 m2 pour le monument et pour enterrer les Allonsais tombés au champ d’honneur.

PELLEGRIN Amédée, LATIL Emile, AUDIER Paul, CAUVIN Jules et GIBERT Firmin sont tombés au champ d’honneur, SAUVAN Jules, ATHENOUX Aimé et GIBERT Robert ont trouvé la mort. Certains seront enterrés à Allons.

En 2016, le Conseil Municipal décide de sortir le monument du cimetière et de consacrer une place dédiée au souvenir de tous ceux et celles qui ont donné leur vie pour la patrie. A l’unanimité le conseil a voté le budget et approuvé le projet.

Cet été nous avons inauguré cette magnifique placette. Elle porte désormais le nom « Place du souvenir Français ».

Par cette appellation, la commune et ses habitants rendent hommage non seulement aux Allonsais morts pour la France mais à l’ensemble des combattants qui ont perdu leur vie pour que chacun d’entre nous puisse vivre libre.

En ces jours où l’on voit fleurir partout en Europe la montée du populisme, gageons que la réflexion autour de ces commémorations, des atrocités qu’on vécues ces jeunes soldats, aidera certains à réfléchir. 

Je voudrais remercier tout particulièrement Martine HUGUES qui a fait un travail remarquable de recherche sur les personnes inscrites sur ce monument. Je vous invite à consulter à nouveau les registres qui seront présentés à la salle des fêtes ».

 

Monsieur le Maire lisait ensuite le message du Président de la République.

Une bonne assemblée a participé avec recueillement à la cérémonie pour ensuite se diriger vers la salle des fêtes de la commune, pour boire le verre de l’amitié.

 

Jean Marie Pautrat

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article