Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Thorame Haute Commémoration du pont d'Ondres

26 Juillet 2018 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Haut Verdon

©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence
©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence ©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence
©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence ©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence

©facebook gendarmerie des Alpes de Haute Provence

 

La commémoration du pont d'Ondres de Thorame Haute. 

Le 21 juillet 2018 la cérémonie de la commémoration du 22 juillet 1944 s’est déroulée sur la commune de Thorame-Haute, au pied de la stèle érigée en mémoire de ces quatre militaires de la brigade de Colmars-les-Alpes.

C’est pour rendre hommage à ces soldats de la loi, tombés victimes de la barbarie nazie que chaque année le territoire se recueille en ces lieux.


La cérémonie et le protocole se sont déroulé sous l’autorité du Lieutenant-Colonel LECORVAISIER, commandant par suppléance le groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence et présidée par monsieur Christophe DUVERNE, Sous-Préfet de Castellane, en présence  du Sénateur Jean Yves Roux, , Alberte Vallée conseillère Départementale , Thierry Collomp Conseiller Départemental, Thierry Otto Bruc Maire de Thorame Haute  ,  de nombreux élus, porte-drapeaux et habitants de la région , la chorale Canto Verdoun...

Rappel de l'histoire 

A partir du mois de juin 1944, la résistance s’organise dans le Haut Verdon. Au cours du mois de juillet 1944, des actions sont menées par les maquis de l’armée secrète, des francs tireurs et des partisans Français. Les gendarmes des unités de la compagnie de Castellane et du groupement de gendarmerie des Basses-Alpes participent à ces actions en fournissant des renseignements aux différents maquis. 
A la suite de combats ayant occasionné de lourdes pertes au sein de l’armée allemande, les maquisards se retirent sur les hauteurs. Passant par Colmars-les-Alpes, le chef de la résistance demande au commandant de la brigade et à son personnel de le suivre. Le maréchal des logis chef BEAL, invoquant le devoir du gendarme à protéger la population décide, avec l’accord des autorités de la résistance de rester à son poste et de renseigner les réseaux de résistance.
Les allemands remontent le Verdon et entrent dans Colmars-les-Alpes le 21 juillet 1944. Vingt civils sont pris en otages. Dans la soirée, le maréchal des logis chef BEAL et les gendarmes BRACCO, AIMAR et DAUMAS sont arrêtés par les allemands.
Le 22 juillet 1944, les civils sont libérés et en fin de journée, les gendarmes sont chargés dans un camion, sous la menace des armes. Ils seront assassinés sur la commune de Thorame-Haute à proximité du Pont d’Ondres.

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article