Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

Saint André les Alpes : La finale au Cinéma de Pays  

16 Avril 2018 , Rédigé par verdon-info Publié dans #St André les Alpes -

La Finale : Photo Rayane Bensetti, Thierry Lhermitte Copyright UGC Distribution
La Finale : Photo Rayane Bensetti, Thierry Lhermitte Copyright UGC Distribution

La Finale : Photo Rayane Bensetti, Thierry Lhermitte Copyright UGC Distribution

 

Pour la deuxième séance du cinéma de pays une vingtaine d’habitués avait fait le déplacement pour venir regarder “La Finale”  de Robin Sykes

 

L’histoire

Toute la famille Verdi est aux petits soins pour s’occuper de Roland, le grand-père, qui perd un peu la boule ces derniers temps. Tous sauf JB, l'ado de la famille, qui n'a qu'un seul but :  monter à Paris pour disputer sa finale de basket. Mais ses parents, bloqués ce week-end-là, lui demandent d’y renoncer pour surveiller son grand-père. JB décide alors de l’embarquer avec lui… Pendant ce voyage, rien ne se passera comme prévu…

 

On va évoquer ici une des maladies que chacun de nous redoute et qui est dans la vraie vie  une souffrance très lourde à assumer pour les familles. Il faut bien sûr regarder tout cela au second degré pour vraiment apprécier le moment de détente proposé.

 

Le propos ici est de dédramatiser cette maladie  par un rapprochement touchant entre petit-fils et grand-père et aussi par des situations déjantées et rocambolesques à répétition ! Si le premier aspect peut apporter une certaine tendresse et de l’émotion par le changement de regard de Jean-Baptiste envers ce Roland, qui deviendra enfin et finalement Papy, l’autre côté nous emmène dans un parcours chaotique totalement invraisemblable afin d’assister à cette fameuse finale, où de trains en trains, et de bus en bus, on sait évidemment que lors de la dernière tentative inévitable, notre duo arrivera à bon port comme de bien entendu !

La fin reste chaleureuse et émouvante et montre bien l’aspect compréhensif qu’il faut adopter pour permettre à la joie et la fraternité de rentrer dans le monde cruel de la perte de repère et de mémoire ; mais aussi les moments où des lueurs de joie et de bonheur sont possibles si on sait les appréhender.

 

Le thème  reste grave  mais l’humour peut aussi faire passer le message et divertir, si on sait prendre du recul et analyser  de façon juste.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article