Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

l'AG de la Truite du Haut Verdon l'APPMA du Haut Verdon communique

16 Mars 2018 Publié dans #Haut Verdon

l'AG de la Truite du Haut Verdon l'APPMA du Haut Verdon communique

Benjamin Isouard communique :

Rapport d’activité de l'AG de la Truite du Haut Verdon

9 Mars 2018

"La saison 2017 s’est ouverte sur un drame. Le 20 Mars, mon père, Gérard ISOUARD, administrateur et membre historique de La Truite du Haut Verdon décédait brutalement. Il avait 70 ans. C’était un des piliers de l’AAPPMA. Il faisait toutes les petites choses nécessaires aux grandes actions : bricolages, secrétariat, entretiens, transports, et même relations humaines. C’était le « grand facilitateur ». Il était considéré comme tel dans l’AAPPMA comme à la fédération départementale. Sa disparition fut un drame personnel, mais ce fut aussi un drame collectif".

Les chiffres généraux

En 2017, l'AAPPMA a gagné 10 membres actifs, ils étaient 434 en 2017 contre 424 en 2016, soit une hausse de 2,36 %. De même, 438 cartes touristiques ont également été délivrées la saison passée contre 424 en 2016 soit une hausse de 3,3 %. En tout 872 cartes de tous types ont été délivrées en 2017 contre 848 l’année précédente soit une croissance globale de 2,83 %, sans compter la vente de 13 vignettes halieutiques.

Quant au résultat financier, il est excédentaire de 6364,11€.

Les actions de l’AAPPMA

En 2017 La Truite du Haut Verdon a donc vécu un drame humain, mais elle a dû également affronter le pire aléa climatique depuis la crue de novembre 1994. Sauf que cette fois-ci il s’agissait d’une sécheresse à l’origine de nombreux à secs. Le cadre de nos actions a donc été très dégradé.

Les actions de soutien aux milieux et populations piscicoles

En 2017 la démarche d’entretien des adoux du Haut Verdon a pris de l’ampleur puisque concernant 5 adoux, 2 sur l’Issole et 3 sur le Verdon, avec notamment la réouverture d’un adou majeur, celui des Rélarguiers à Beauvezer. Aujourd’hui, nous pouvons même affirmer que ce programme porté par le SIVU d’entretien des berges du Verdon, la FDAAPPMA 04 et La Truite du Haut Verdon est un modèle pour d’autres AAPPMA et fédérations. 10 ans après les premiers travaux de réhabilitation ce ne sont plus des dizaines mais des centaines de géniteurs qui se pressent pour s’y reproduire.

Concernant les alevinages, 50 000 alevins de truites arc-en-ciel ont rejoint les eaux du lac de Castillon. Avec des retours toujours peu ou pas probants. Quant aux alevinages des ruisseaux d’altitude, environ 3000 alevins ont effectivement rejoint les milieux sur les 30 000 originellement stockés dans nos installations d’Allos. Cette perte étant liée à la chaleur estivale marquée qui a augmenté la mortalité avant introduction.

Toujours dans les ruisseaux d’altitude, en 2017 nous avons testé les boites vibert à ponte décalée et, malgré la sécheresse les résultats ont été positifs.

Les actions de sauvegarde des milieux aquatiques et des populations piscicoles

La saison 2017 fut la saison des pêches électriques de sauvetage : 5 furent réalisées, 2 dans le cadre de travaux, sur l’Issole et le Bouchier, et 3 en conséquences de la sécheresse, sur la Lance. Malgré le contexte, toutes furent spectaculaires et ont démontré la qualité des peuplements, tant en nombre qu’en taille, soulignant au passage, d’une part, la qualité des milieux aquatiques du Haut Verdon et, d’autre part, la pertinence de toutes les mesures prises et actions menées depuis l’origine par l’AAPPMA.

Comme les saisons précédentes, La Truite du Haut Verdon a poursuivi sa lutte pour la sauvegarde du torrent de la Chasse.

Eric LANTELME, unique GPP de l’AAPPMA en 2017, a effectué 77 contrôles prouvés et 280 effectifs. La grande majorité des pêcheurs étaient sincèrement heureux de se faire contrôler. La minorité contrevenante doit sans doute l’être beaucoup moins.

Les actions de pédagogie

En 2017, comme les saisons précédentes, La Truite du Haut Verdon et la fédération de pêche ont continué les Ateliers Pêche Nature. Un noyau dur de jeunes pêcheurs, et pêcheuses, est désormais constitué et de plus en plus accompli.

Comme annoncé lors de l’AG 2017, les bassins d’Allons refonctionnent. Cependant, le test que nous avons mené pour créer un éventuel No Kill d’hiver « salmonidés » sur le Verdon en seconde catégorie n’est, aujourd’hui, que partiel. La faute là aussi à la sécheresse mais aussi au manque de temps.

Quelques bonnes nouvelles

Une des rares bonnes choses de 2017 fut l’effacement du seuil du Bouchier, à Allos. Désormais les truites de toutes tailles peuvent remonter ce torrent sur près de 4 km pour accomplir leur cycle de reproduction.

Cycle qui nous a permis de voir, durant l’hiver, que les secteurs qui n’ont pas été touchés par les à sec recèlent encore de nombreuses et belles truites, et que notre investissement dans la réhabilitation des adoux est largement gagnant. Non seulement les adoux sont d’excellentes pouponnières mais en plus, au pire de la sécheresse, ils ont permis de sécuriser les débits et servi de refuge à toute la faune aquatique.

La saison 2018

Les actions de soutien aux milieux et aux populations piscicoles

Dans les ruisseaux d’altitude les alevinages seront totalement remplacés par la pose des boites vibert à ponte décalée.

Plus en aval, sur les affluents du Verdon ainsi que sur le Verdon lui même, nous allons poursuivre le programme de réhabilitation des adoux.

Sur le lac de Castillon, malgré l’absence de retour probant nous allons maintenir l’alevinage de 50 à 60 000 truitelles arc en ciel. Cependant, dans les semaines à venir, nous irons consulter la FDAAPPMA 05 afin de profiter de leurs expériences relatives à la gestion du plus grand lac de barrage de France, celui de Serre-Ponçon.

Les actions de protection des milieux aquatiques

En 2018, un nouveau Garde Pêche Particulier rejoindra les berges du Haut-Verdon en renfort d’Eric LANTELME, il s’agit de Christophe JANY. Peut-être suivi en cours de saison, et si la procédure ne prend pas trop de temps, par un troisième GPP : Christian GENET.

Cela n’aura pas échappé à ceux ayant pris connaissance de la réglementation départementale 2018, le linéaire cumulé de parcours en réserve intégrale ou No Kill a beaucoup augmenté. Il y a quatre raisons à cela : reconstituer les populations piscicoles grandement éprouvées par la sécheresse de 2017 sur certains linéaires ; protéger les sections de rivières où les prélèvements sont potentiellement les plus importants en rapport de leur peuplement ; mettre en valeur les sections de rivières les moins bien peuplées ; répondre à une demande croissante en ce qui concerne les parcours No Kill

Les actions de pédagogie

Avec l’AAPPMA Verdon-Colostre nous avons publié un bulletin d’informations des AAPPMA du Verdon afin de parler d’une seule voix de notre rivière, depuis la source jusqu’à la confluence avec la Durance. Pour le moment nous ne sommes que deux AAPPMA mais gageons que ça ne soit que le début d’une aventure collective.

L’APN continuera d’accueillir les jeunes et moins jeunes qui souhaiteront s’initier à la pêche. De même les efforts qui doivent conduire à la création d’un parcours No Kill d’hiver se poursuivront.

Le tout internet

Cette saison il sera encore possible d’acquérir sa carte de pêche sous format papier ou électronique. Mais il faut savoir qu’en 2019 il n’y aura plus qu’un seul système de délivrance, c’est à dire internet. Aussi afin de s’y préparer au mieux cette saison deux grands comptes ont été créés sur l’AAPPMA : Le Petit Allossard Sport 2000 et l’Office du tourisme de Saint-André les Alpes .

" Je voudrais remercier le bureau, le CA et les GPP de l’AAPPMA, ainsi que les salariés de la fédération, mes collègues du CA fédéral et le président Roustan, pour votre soutien durant toute cette sombre année 2017, terrible pour ma famille et moi, et de fait difficile pour vous. Je vous en remercie parce que pendant les heures les plus sombres vous avez été tous là. Ensemble, malgré l’épreuve, nous avons continué à écrire la vie, et face à la mort c’est d’une impérieuse nécessité ! En un mot : MERCI !"

Benjamin ISOUARD, Président, et Sylvain CAUSSE, Secrétaire de l’AAPPMA.

La Truite du Haut Verdon

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article