Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

La page poésie d'Odile "Maman les p'tits bateaux"

15 Août 2017 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

La page poésie d'Odile "Maman les p'tits bateaux"

Commentaire de la page "Maman les p'tits bateaux"

Aujourd'hui quatre poèmes sur le grand large, dont deux de Charles Baudelaire, dans le même style, et le même ordre d'idée :  analogie entre l'homme et l'océan... ("Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets")... Le célébrissime vers "Homme libre toujours tu chériras la mer" ne doit pas occulter la suite qui n'a rien à lui envier : les quatre premiers vers du poème sont sublimes. (rimes riches, alexandrins aux césures parfaites, rythme chaloupé) et un brin d'emphase dans tout le poème avec les invocations "ô mer", "ô lutteurs"...qui ne sont pas "too much" vu le sujet grandiose évoqué. Notez l'emploi de mêmes termes dans les deux poèmes : "amer", "image" ou "lame" par exemple, notez le nombre important de "M" dans ces termes (M pour Mer, bien entendu). Sachant que ce cher Charles est hors concours comme, je vous l'ai toujours dit, j'aime aussi beaucoup le poème de Nérée Duchemin qui use et abuse de la répétition du mot "mer", mais cet anaphore ne manque pas de charme et lui donne un agréable côté musical. La personnification de la mer et du ciel, et l'amour qui se dégage de leur union, sont terriblement romantiques, j'adore ! Notez l'allitération en "S" du dernier vers et appréciez ce (french ou pas) kissssss...

Un petit Monet pour évoquer la plage n'est que justice, l'eau étant pour lui un élément essentiel : admirez le mouvement du vent, on le sent passer dans les cheveux. Quant à Turner, qui a peint mieux que lui l'océan, les flots déchaînés, les naufrages, les orages ?...Avec ses couleurs ocre, orange et jaunes....J'adore. je ne peux résister à l'envie de vous en offrir un autre échantillon.

Tempête en mer. ( J.M.W Turner)

Tempête en mer. ( J.M.W Turner)

Pour le fun, puisqu'on parle "d'esquif " (dans "En bateau" de Verlaine) savez-vous que le mot "équipe" en est dérivé ? C'était une série de bateaux amarrés les uns aux autres, avançant à la voile ou traînés par des hommes, donc une "équipe". 

Quant à la toile Helvoetluys, Turner a rajouté au dernier moment la petite bouée rouge pour donner de la densité à l'œuvre.

Partager cet article

Commenter cet article