Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

GRÉOUX-LES-BAINS Le succès au rendez-vous de la 5ème édition de la Nuit du Court-métrage en Haute-Provence

8 Août 2017 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Séances Cinéma animations

GRÉOUX-LES-BAINS Le succès au rendez-vous de la 5ème édition de la Nuit du Court-métrage en Haute-Provence
GRÉOUX-LES-BAINS Le succès au rendez-vous de la 5ème édition de la Nuit du Court-métrage en Haute-Provence

Avec une fréquentation stable et de belles surprises, la rencontre du film court a tenu ses engagements.  

La prochaine édition est d'ores et déjà prévue avec un nouveau concept.

 

Un bilan « globalement satisfaisant »

C'est plutôt très bien se réjouissent les organisateurs. 

Notre idée, c'est de proposer des films courts et de qualités. Nous avons choisi de permettre au public l'identification des programmes parce que nous savons qu'il y a différents types de spectateurs. Il y a des gens curieux, d'autres qui ne viennent que pour la soirée ou bien qui vont enchainer les films, en habitués de cette rencontre festif à la belle étoile », spécifie Jean-Marie Cayet, président de l’association Cinéma de Pays qui milite pour le cinéma pour tous dans notre région depuis plusieurs années. « Nous avons proposé des œuvres axées plus particulièrement sur la comédie, l’aventure, l’action et nous avons enregistré près de 300 entrées », se réjouit celui qui, par cette soirée, a pu présenter des jeunes talents de demain. 

 

Absence de « personnalité » 

« C'est un reproche fréquemment entendu, assure t-il, mais nous, ce qui nous intéresse, ce sont d'abord les films. Au point que le budget contraint de l'événement, évalué à 2500€ », sert presque exclusivement à recevoir et restaurer les cinéastes, comédiens, techniciens et bénévoles présents à cette soirée (hors prestation technique et le personnel).

 

Argent, « le nerf de la guerre » 

L'équilibre de cette rencontre du film court reste stable, comme le nombre d'entrées. Reste que Jean-Marie Cayet consent à dire « qu'il nous manque sans doute un appui privé important » pour voir plus loin et rajouter des paillettes. De la même façon, même en se réjouissant d'un appui fort de la communauté de communes (DLVA) , Jean-Marie Cayet s’inquiète de la diminution des subventions engagées depuis plusieurs années envers le milieu associatif.

Pour le moment, rendez-vous est pris pour l’édition 2018.

Partager cet article

Commenter cet article