Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

La page Poésie d'Odile : les Antilles

27 Janvier 2017 , Rédigé par Odile Boetti Publié dans #Image et poésie

La page Poésie d'Odile  :  les Antilles

"Aujourd'hui j'ai choisi les Antilles pour vaincre (comme tant de touristes fortunés) la morosité ambiante et le froid de janvier. Et qui dit Antilles dit Paul Gauguin. Né au XIXème siècle, Gauguin est mort au tout début du XXème siècle et il repose, aux îles Marquises à Atuona (île d'Hiva Oa), aux côtés de Jacques Brel qui l'a rejoint dans son petit cimetière.  Gauguin est un peintre postimpressioniste considéré comme l'un des peintres les plus importants du XIXème (précurseur de l'art moderne avec E. Munch et P. Césanne). Je l'ai accompagné de poètes et écrivains martiniquais contemporains Edouard Glissant et Aimé Césairetous deux décédésrécemment (2011 pour Glissant, 2008 pour Césaire).  

-Aimé Césaire, fondateur et représentant majeur du mouvement littéraire de la négritude avec Léopold Sedar Senghor, anticolonialiste résolu, il a mené en parallèle une carrière politique en tant que député de la Martinique, et maire de Fort-de-France durant cinquante-six années consécutives (de 1945 à 2001). Quant à -Edouard Glissant, romancier, essayiste et poète, se démarquant du concept de négritude de Senghor et Césaire, il est le combattant de la créolité, et avant tout de l'antillanité, la recherche de l'identité antillaise , perdue dans l'esclavagisme, l'exploitation des ressources de la canne à sucre, de la période coloniale. Il a fondé avec Aimé Césaire le Cercle international des intellectuels révolutionnaires. D'ailleurs son engagement politique radical lui a valu d'être assigné à résidence en métropole (sous la première présidence du Général de Gaulle).  Ses textes sont forts mais difficiles d'accès, on y retrouve toute la sensualité de l'île et la révolte d'un citoyen revendiquant ses racines".

Partager cet article

Commenter cet article

Odile Boetti 28/01/2017 10:31

Et voilà ta réponse Eliane, Jean-Christophe est sûrement plus érudit que moi sur le sujet. Mon mari a eu la chance d'aller à la Réunion et il a été emballé...

JC Pottin 28/01/2017 09:42

« Ayant vécu quelques années à Bois Rouge, sur les Hauts de St Paul, j’ai eu le bonheur de partager la vie des « anciens » réunionnais et en particulier leur sens de la fête ; les gens dansaient souvent au beau milieu de la route, depuis les grand-mères jusqu’aux petits enfants en des maloyas endiablés jusqu’au bout de la nuit. Je lui conseille donc « Ti fleur fané » (quasiment l’hymne de l’Ile) et la chanson « Banm Kalou Banm » de Danyel Waro qui envoutaient littéralement le public lors de ces fêtes, souvent improvisées. »

Eliane Rigaud 27/01/2017 17:04

C'est très beau et ça fait réver. STP trouves moi un poème sur la Réunion , ile dont je suis tombé amoureuse à cause de ses magnifiques paysages mais aussi des Réunionnais qui sont super sympas!!!! Merci Odile

Eliane 28/01/2017 16:55

Merci pour le renseignement. "Ti fleur fanée" je la connais mais l'autre non, donc je vais essayer de la trouver. Et les maloyas bien entendu dont j'ai plusieurs enregistrements