Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

Une Colmarsienne d'adoption remporte le 3° prix du concours littéraire « Histoire Occitane »

8 Octobre 2016 , Rédigé par Marinette Blanc Publié dans #Haut Verdon

Une Colmarsienne d'adoption remporte le 3° prix du concours littéraire « Histoire Occitane »

Une Colmarsienne d'adoption remporte le 3° prix du concours littéraire « Histoire Occitane »

 

Le concours « Histoire Occitane » est organisé tous les deux ans à Illonge dans les Alpes Maritimes et récompense l'auteur du meilleurs texte en langue Occitane..

Le thème de cette année était : « Décrivez votre lieu préféré ». Soixante huit concurrents se sont mesurés et leurs textes ont été soumis à un jury composé notemment de Jean Luc Domenge et Pascal Coletta, amoureux s'il en est de la belle langue de Mistral.


Aline Marengo, Colmarsienne d'adoption et dont la famille est originaire de Champrichard, sur la commune d'Allos, a remporté le 3me prix avec un très beau poème sur le lac d'Allos. Aline, passionnée de la lengo nostre, a obtenu une licence de Provençal à l'université de Nice.

 

Nous vous livrons son très beau poème :

Lou Laus d’ALLOS

 

Ô ! Laus mervilhous, majestuous, invioula jusqu’aqui,

Vives tranquille urous, aima… e senso soucit,

Lou soulèu, sus teis aigo, aluma dei pampaieto

E, sus tei ribas crèisson dei flour bluio e viòuleto

L’ivèr silèncious t’abiho d’un mantèu blanc

Mai coume es urouso ta revihado au printèms.

Nouastro Dame dei Mount dins soun umblo Capello

Pèr ta festo, au mes d’avoust, counvouca tei fidèlo.

Lei niuè d’estièu, soun un encantamen :

Lei estello, pèr tu, quiton lou fiermamen ;

Se bagnon dins teis aigo e la luno oupalino

Se mesclo à seis jougoun, talo uno blanco oundino.

Lou plasi de ti veire, fau lou gagna :

Fau parti de bouon matin, veni à pèd, escala.

Mai qué ravimen, de vèire, arriba à la cimo :

Toun cièri beluguejant e teis aigo tant bluio.

Escoundu doù mounde resta encaro un pau

Pèr que lei Toures si miraion dins toun clar mirau.

Toujou, bèu laus D’Allos, teis aigo bluio e tan poulido

Lancon vers lou cèu sei milioun de belugo.

 

 

 

 

Marinette Blanc

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article