Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Retour au port

2 Mai 2016 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Batistin est un artiste complet puisqu'il peint, sculpte et écrit. Je dirais qu'il est polytalentueux car j'aime bien inventer des mots. Artiste complet, talentueux et...voisin. Je ne me risquerai pas à analyser son poème car j'aurais peur de déformer sa pensée qui est souvent sinueuse mais si profonde. Tellement profonde qu'on s'y noie. Si profondément désespérée et poignante qu'on n'en sort pas indemne. Et toujours cette métaphore de l'océan omniprésent. Un ancien marin l'emmène partout avec lui, même sur ses toiles, même sur ses tableaux qui représentent des montagnes, c'est d'ailleurs la chose qui m'avait frappée en premier lieu alors que je ne connaissais rien du peintre ni de sa peinture. (C'est dire que c'est flagrant)...Et maintenant, je vous laisse bercer par la houle de ces vers libres, oui, libres, comme l'océan...Tant que vous y êtes, amusez-vous à compter les termes du champ lexical sur la mer... superbe !

PS/ Et les allitérations évocatrices... en V, en L, en G... (celle en G est énorme) . J'adore aussi le vers "la verve verte..."

Retour au port

Nous venons de là-bas, de l’autre coté d’ici-bas,
et ne savons sur le pont que fleurter* avec la mort.
Compagne enviée qui donne à ses amants des airs de conquérants
et laisse aux oubliés un gout d’éternité.

Ceux qui la connaissent vivent sans raison et sans peur ,
franchissent les saisons, le temps ancré dans leurs veines ouvertes,
ou se noient en paroles de philosophes,
la verve verte des jeunes gens tristes et des vieux alchimistes.

Encore une lame, l’horizon perdu et le vague à l’âme,
s’engouffrer en déferlante, noyé d’une écume lente,
au creux d'une étreinte molle.

Solitude adoucie en étoiles épanouies,
sous le soleil charognard de ma figure de bagnard,
mes os s’en souviendront, j’étais heureux au fond.
Heureux de n’avoir pour espoir que de finir vite...

Et puis on a flotté, le bateau est remonté,
sur le pont on est resté.
Imbéciles entêtés à attendre la gigantesque vague,
celle qui, dans un grand rire, se fout du grotesque.

Puis échouer sur une île vide de sens, revoir des frères,
accoster, atterrir et n’en rien attendre, impavide.

Et pourtant, au large, je croyais savoir aimer !

Batistin

*Fleurter: la faute d'orthographe de cet anglicisme francisé est est-elle fortuite, volontaire, est-ce un lapsus (joliment) révélateur ?

Je vous laisse admirer le mouvement de cette toile qui, en quelques touches de bleu et de blanc déchaîne les vagues; la technique de Batistin consiste - entre autres - à étaler la peinture au couteau (quel est le verbe adéquat ? Etaler ? Etendre ? Ecraser ? Appliquer ? je n'y connais rien en technique, je fonctionne à l'émotion) je vous invite à visiter son atelier à Vergons où, avec sa compagne Ama, ils se consacrent à leur art, je devrais dire à leurs arts car ils ont plusieurs cordes à leur ar...c.

(Pour retrouver Batistin et Ama, rendez-vous sur les sites: www.chez.xyz et www.batistin.com)

Je ne vais pas joindre une fois de plus "La mer" de Debussy, trop c'est trop; pour changer un peu je vous propose aujourd'hui un air celtique qui se mariera bien avec l'océan de Batistin".

http://www.chez.xyz

La page poésie d'Odile : Retour au port

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre acompréhension.

Les commentaires sont mis à votre disposition pour vous donner la parole. Merci de prendre le soins et le temps pour les formules de politesse ; . Penser aussi à vous relire et ne pas indiquer de formulation ambiguë ou diffamatoire, se cacher derrière un speudo ne procure pas d’impunité , chacun est responsable de ces formulations publiées sur cette espace . La franchise et la cordialité sont tout à fait compatible, pensez-y,  Merci

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 02/05/2016 19:03

Donc du français anglicisé puis refrancisé. ?Merci Eric de nous remémorer ce si joli mot d'ancien français.

batistin 02/05/2016 17:21

ah et bonjour au Bretons, pour la musique !!

batistin 02/05/2016 17:19

Bonjour Odile et à toute l'équipe Verdon info, et à vos lecteurs.

En réponse à votre interrogation, voici:
Fleurter: De l’anglais flirt qui a pour origine le verbe fleureter. Celui-ci vient de l'expression conter fleurette.

Bonne journée, et merci à vous de votre soutien indéfectible à la chose artistique !

Batistin