Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : LES MAINS DE JEANNE-MARIE

17 Mai 2016 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Cet hymne à la gloire des femmes de la Commune, "Les Mains de Jeanne-Marie" ("la pétroleuse") célèbre la femme révoltée. C'est pour Rimbaud une réincarnation moderne de la sorcière du Moyen Age. Il la voit comme guérisseuse du peuple, ramassant des plantes, chassant de sa main les insectes bourdonnantes, autour des fleurs dans les aurores bleues. Jeanne-Marie échappe aux différentes formes de servitudes qui accompagnent l'oppression des femmes dans la société : la frivolité des aristocrates (Juana, un personnage de Musset) ; la vénalité des courtisanes; la superstition des bigotes ; la soumission des ouvrières. Une suite d'antithèses développe cet idéal de femme libre dans ce texte un peu hermétique mais lisible tout de même. (La plus grande difficulté de lecture et de compréhension se situe en strophe 5 et 6, cela ne peut être une coïncidence, Rimbaud a voulu cet hermétisme pour entourer son héroïne de secrets)

LES MAINS DE JEANNE-MARIE

Jeanne-Marie a des mains fortes,
Mains sombres que l'été tanna,
Mains pâles comme des mains mortes.
Sont-ce des mains de Juana?

Ont-elles pris les crèmes brunes
Sur les mares des voluptés?
Ont-elles trempé dans des lunes
Aux étangs de sérénités?

Ont-elles bu des cieux barbares,
Calmes sur les genoux charmants?
Ont-elles roulé des cigares
Ou trafiqué des diamants?

Sur les pieds ardents des Madones
Ont-elles fané des fleurs d'or?
C'est le sang noir des belladones
Qui dans leur paume éclate et dort.

Mains chasseresses des diptères*
Dont bombinent** les bleuisons***
Aurorales, vers les nectaires?****
Mains décanteuses de poisons?

Oh! quel Rêve les a saisies
Dans les pandiculations?
Un rêve inouï des Asies,
Des Khenghavars***** ou des Sions?

-Ces mains n'ont pas vendu d'oranges,
Ni bruni sur les pieds des dieux :
Ces mains n'ont pas lavé les langes
Des lourds petits enfants sans yeux.

Ce ne sont pas mains de cousine
Ni d'ouvrières aux gros fronts
Que brûle, aux bois puant l'usine,
Un soleil ivre de goudrons.

Ce sont des ployeuses d'échines,
Des mains qui ne font jamais mal,
Plus fatales que des machines,
Plus fortes que tout un cheval!

Remuant comme des fournaises,
Et secouant tous ses frissons,
Leur chair chante des Marseillaises
Et jamais les Eleisons!

Ça serrerait vos cous, ô femmes
Mauvaises, ça broierait vos mains,
Femmes nobles, vos mains infâmes
Pleines de blancs et de carmins.

L'éclat de ces mains amoureuses
Tourne le crâne des brebis!
Dans leurs phalanges savoureuses
Le grand soleil met un rubis!

Une tache de populace
Les brunit comme un sein d'hier;
Le dos de ces Mains est la place
Qu'en baisa tout Révolté fier!

Elles ont pâli, merveilleuses,
Au grand soleil d'amour chargé,
Sur le bronze des mitrailleuses
A travers Paris insurgé!

Ah! quelquefois, ô Mains sacrées,
A vos poings, Main où tremblent nos
Lèvres jamais désenivrées,
Crie une chaîne aux clairs anneaux!

Et c'est un soubresaut étrange
Dans nos êtres, quand, quelquefois,
On veut vous déhaler, Mains d'ange,
En vous faisant saigner les doigts!

(Arthur Rimbaud, 1919)

*Diptères= insectes de la famille des mouches et moustiques

**Bombinent= bourdonnent

***Bleuisons= les tons bleus de l'aurore (néologisme créé par Rimbaud)

****Nectaires=glandes qui produisent le nectar des fleurs

*****Khenghavars

Je ne vois aucune autre peinture qui puisse accompagner "Jeanne la pétroleuse", la "Liberté guidant le peuple" c'est elle, à n'en pas douter, ou l'une de ses soeurs...La violence de ce tableau de flammes et de sang n'a d'égal que la fierté du mouvement d'exhortation du personnage central au visage pourtant calme et serein (en contraste avec la rage meurtrière du Gavroche). Je vous ai déjà proposé cette musique de Tchaikovsky qui vous rappellera quelque chose et qui m'émeut toujours par ce rapprochement.(Quelques notes très reconnaissables qui représentent la victoire française à Moscou)

La page poésie d'Odile : LES MAINS DE JEANNE-MARIE

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre acompréhension.

Les commentaires sont mis à votre disposition pour vous donner la parole. Merci de prendre le soins et le temps pour les formules de politesse ; . Penser aussi à vous relire et ne pas indiquer de formulation ambiguë ou diffamatoire, se cacher derrière un speudo ne procure pas d’impunité , chacun est responsable de ces formulations publiées sur cette espace . La franchise et la cordialité sont tout à fait compatible, pensez-y,  Merci

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article