Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La Mure , Histoire locale , Marie Maurin maire de 1947 à 1949...

28 Avril 2016 , Rédigé par verdon-info Publié dans #La-Mure-Argens

La Mure , Histoire locale , Marie Maurin maire de 1947 à 1949...
La Mure , Histoire locale , Marie Maurin maire de 1947 à 1949...
La Mure , Histoire locale , Marie Maurin maire de 1947 à 1949...

Nous allons vous conter une histoire locale qui montre bien que la fonction de maire a toujours été sujette à de multiples aléas. Les affaires communales ne sont jamais un long fleuve tranquille. Dans les années 1946-1947, les choses n’étaient pas vraiment simples, les ambitions, les pressions étaient différentes mais présentes tout de même. L’aspect financier était tout autre, mais tout de même très présent pour les différentes décisions  à prendre pour le bon fonctionnement de la vie communale. En ce temps là, il fallait savoir se débrouiller seul pour résoudre les problèmes au cœur des villages et souvent mettre en action la solidarité active de chacun. À cette époque, peu de femmes  en France ont tenu les rênes de la commune ayant ainsi accès aux décisions importantes  au niveau du  département qui s’appelait à l’époque Basse Alpes. Ce fut le cas de Marie Maurin, maire de la commune de la Mure de 1947 à 1949 dans un  contexte assez  particulier.

 

Au départ, ce n’était pas vraiment son intention première. En 1946, élue conseillère avec 85 % des voix, elle nous rappelle les souvenirs de l’époque. Dès son élection, elle seconde le maire Joseph Coullet dans les différentes actions ou écritures des fonctions municipales. Certaines rumeurs, ( les rumeurs ont toujours existé...), jetaient un peu le trouble au sein du Conseil municipal. Le maire, petit à petit, sous la pression de ses administrés, se désintéressera de sa fonction. La conseillère prenait alors le relais pour mener à bien les affaires courantes  et les différentes obligations du maire de l’époque. En 1947, Joseph Coullet démissionnant, le problème devenait  compliqué . Certains ne voulaient pas assumer cette responsabilité de premier magistrat, bien qu’à l’époque, toutes les normes actuelles  n’existaient pas et que la plupart des citoyens étaient très souvent en capacité de se débrouiller par eux-mêmes.  Cependant la responsabilité demeurait tout de même présente. Pour d’autres, c’était plutôt par amour-propre, car ils avaient été évincés lors des dernières élections. Le sous-préfet vint  au village pour amorcer les solutions pérennes avant le rattachement obligatoire au village le plus proche en cas d’échec. Il vint donc rencontrer Madame Maurin pour la décider puisqu’elle remplissait  déjà  cette fonction dans l’ombre de l’ancien maire. Elle avait hésité, se trouvant  enceinte de sa dernière fille (Danièle). Cependant, pour  éviter la rattachement à St André les Alpes , elle prit la décision d’accepter cette responsabilité à condition d’avoir un bon secrétaire pour la seconder. Ce fut Monsieur Garcin greffier à St André les Alpes.

 

Les premiers travaux engagés furent la réfection du toit du lavoir qui était en très mauvais état. La remise en état s’élevait à 15 000 Fr. Les années suivantes ne furent pas faciles. Les mentalités de l’époque n’appréciaient pas vraiment de donner le pouvoir aux femmes. Madame Maurin  avait repris dans ce même temps l’ancienne épicerie du village et tenait aussi  le dépôt de tabac,  droguerie, confiserie… Ses collègues du conseil municipal lui reprochaient  notamment l’incompatibilité entre le dépôt de tabac et sa fonction de maire. Elle démissionnera en 1949 mais restera au sein du conseil municipal comme conseillère avec assiduité. On comprend bien que Marie Maurin avait du caractère, de la persévérance, du sens pratique et le sens des affaires avec une certaine facilité d’écriture et de la gestion administrative. Toutes ces actions, toutes ces initiatives prenaient sans doute  beaucoup de temps et  les travaux ménagers devaient être partagés par d’autres jeunes personnes tout aussi motivées et impliquées que leur mère.

 
 
La Mure , Histoire locale , Marie Maurin maire de 1947 à 1949...

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre acompréhension.

Les commentaires sont mis à votre disposition pour vous donner la parole. Merci de prendre le soins et le temps pour les formules de politesse ; . Penser aussi à vous relire et ne pas indiquer de formulation ambiguë ou diffamatoire, se cacher derrière un speudo ne procure pas d’impunité , chacun est responsable de ces formulations publiées sur cette espace . La franchise et la cordialité sont tout à fait compatible, pensez-y,  Merci

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article