Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Sonnet

13 Mars 2016 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #Image et poésie

Maurice Rollinat, un auteur plutôt oublié, et que j'avais moi même un peu occulté à tort. Peut-être parce que j'ai appris ses poèmes à l'école dans mon enfance et que dans un coin de ma mémoire il reste un poète simpliste. Pourtant il n'en est rien. Ces sonnets et autres poèmes sont simples, certes, désuets, peut-être, et parlent beaucoup des ruraux. C'est d'ailleurs pour cela que je l'ai choisi aujourd'hui. Je voulais créer une harmonie avec le buste aux épis de maïs conçu par Dali. Cependant on ne peut le réduire à cette appréciation. Il a tout de même été comparé à Baudelaire en son temps ! (Mais qui peut égaler Baudelaire ? ). Verlaine qui ne l'appréciait pas beaucoup pour sa part, l'avait surnommé le "sous-Baudelaire". Je n'irais pas jusque là. L'œuvre de Rollinat est vaste et riche malgré sa mauvaise santé, et son recueil "Les Névroses" a reçu à l'époque un bel accueil. Ah, j'oubliais: il était l'ami de Georges Sand, et George Sand ne prenait pas pour intime n'importe qui !!

 

Sonnet.


Béant, je regardais du seuil d'une chaumière
De grands sites muets, mobiles et changeants,
Qui, sous de frais glacis d'ambre, d'or et d'argent,
Vivaient un infini d'espace et de lumière.

C'étaient des fleuves blancs, des montagnes mystiques,
Des rocs pâmés de gloire et de solennité,
Des chaos engendrant de leur obscurité
Des éblouissements de forêts élastiques.

Je contemplais, noyé d'extase, oubliant tout,
Lorsqu'ainsi qu'une rose énorme, tout à coup,
La Lune, y surgissant, fleurit ces paysages.

Un tel charme à ce point m'avait donc captivé
Que j'avais bu des yeux, comme un aspect rêvé,
La simple vision du ciel et des nuages !

Maurice Rollinat.

La page poésie d'Odile  : Sonnet

"Le "Buste de femme rétrospectif" est assez étonnant, je vous le propose car il compile un certain nombre de sujets explorés dans les peintures de Dali durant les années 30. Parmi ceux-ci "L'Angélus de Millet (1857), une peinture qui a hanté Dali et qui est évoquée par les personnages de l'encrier au sommet de la tête. Pour la baguette de pain, Dali en dit :"Cette chose si fonctionnelle, si utile, symbole de nutrition et d'alimentation secrète, je la rends inutile et esthétique. Je vais créer des objets surréalistes avec du pain". L'expo du buste en 33 à Paris a créé une vive émotion, non seulement par l'étrangeté de l'œuvre, mais aussi car la baguette et le maïs étaient réels. Après avoir été volé et mangé par le chien de Picasso le pain a été réalisé en bronze. Les fourmis sur le visage sont le symbole de la décomposition et la pourriture. "Entre fascination et répulsion ces insectes sont des allégories de décadence et d'éphémère". Pour la musique, Tchaïkovsky est toujours à l'honneur avec son magnifique concerto en D majeur op.35 (déjà proposé d'ailleurs).

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article