Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Les corbeaux

15 Mars 2016 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Ce poème, bien de saison, chante les aléas du mois de mars: ni hiver, ni été, ce mois peut être l'un ou l'autre suivant l'année, suivant l'humeur. Migrateurs ou corbeaux; neige, grêle ou printemps; pleurs ou sourire. L'auteur crée une analogie entre la souffrance qui a du mal à laisser la place au bonheur et l'essor de la nature. Parallèle entre le printemps "mars pleure avant de nous sourire" (très joli vers) et l'homme "soupire Et pleure avant d'avoir chanté". Ces octosyllabes, comme je les aime, sont bien sympathiques et joliment tournés. Charles-Nérée Beauchemin, poète québécois, un des premiers écrivains du terroir, était médecin et, pour la petite histoire, a eu dix enfants.

Les corbeaux

Les noirs corbeaux au noir plumage,
Que chassa le vent automnal,
Revenus de leur long voyage,
Croassent dans le ciel vernal.

Les taillis, les buissons moroses
Attendent leurs joyeux oiseaux :
Mais, au lieu des gais virtuoses,
Arrivent premiers les corbeaux.

Pour charmer le bois qui s'ennuie,
Ces dilettantes sans rival,
Ce soir, par la neige et la pluie,
Donneront un grand festival.

Les rêveurs, dont l'extase est brève,
Attendent des vols d'oiseaux d'or ;
Mais, au lieu des oiseaux du rêve,
Arrive le sombre condor.

Mars pleure avant de nous sourire.
La grêle tombe en plein été.
L'homme, né pour les deuils, soupire
Et pleure avant d'avoir chanté.

Nérée Beauchemin
Les floraisons matutinales

Charles Carson est un peintre contemporain québécois qui a donné son nom au carsonisme dans les années 90. Après une période figurative, il a créé des oeuvres semi-figuratives et des mosaïques. Ses tableaux sont vivants, très colorés et je trouve qu'ils expriment la joie, un vrai feu d'artifice. Pour opposer aux noirs corbeaux de Nérée Beauchemin, fêtons plutôt ses "oiseaux d'or","oiseaux de rêve" et "gais virtuoses". Et pour les accompagner, à part le merveilleux hymne à la joie de Beethoven, je ne vois que du Mozart. Si vous voulez vous sentir heureux, écoutez (jusqu'au bout) la sonate K333 par Eschenbach: un vrai délice.

La page poésie d'Odile : Les corbeaux

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article