Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

La page poésie d'Odile : La montre

22 Février 2016 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #Image et poésie

Ce poème de Théophile Gautier vient illustrer l'une des sculptures "Les montres molles" de Dali, puisque désormais le choix se fera en sens inverse, c'est-à dire le poème dépendant de la peinture. Bien sûr, comme l'horloge la montre est le symbole du temps qui passe, rappelez-vous la chanson de Jacques Brel: "La pendule au salon qui dit oui, qui dit non, et puis qui nous attend"...Cette analogie entre le tic-tac de la montre et le battement du cœur n'est pas nouveau mais fonctionne toujours: tous deux sont des battements rassurants mais dont les jours sont comptés !

La montre

Deux fois je regarde ma montre,
Et deux fois à mes yeux distraits
L'aiguille au même endroit se montre ;
Il est une heure... une heure après.

La figure de la pendule
En rit dans le salon voisin,
Et le timbre d'argent module
Deux coups vibrant comme un tocsin.

Le cadran solaire me raille
En m'indiquant, de son long doigt,
Le chemin que sur la muraille
A fait son ombre qui s'accroît.

Le clocher avec ironie
Dit le vrai chiffre et le beffroi,
Reprenant la note finie,
A l'air de se moquer de moi.

Tiens ! la petite bête est morte.
Je n'ai pas mis hier encor,
Tant ma rêverie était forte,
Au trou de rubis la clef d'or !

Et je ne vois plus, dans sa boîte,
Le fin ressort du balancier
Aller, venir, à gauche, à droite,
Ainsi qu'un papillon d'acier.

C'est bien de moi ! Quand je chevauche
L'Hippogriffe, au pays du Bleu,
Mon corps sans âme se débauche,
Et s'en va comme il plaît à Dieu !

L'éternité poursuit son cercle
Autour de ce cadran muet,
Et le temps, l'oreille au couvercle,
Cherche ce cœur qui remuait ;

Ce cœur que l'enfant croit en vie,
Et dont chaque pulsation
Dans notre poitrine est suivie
D'une égale vibration,

Il ne bat plus, mais son grand frère
Toujours palpite à mon côté.
- Celui que rien ne peut distraire,
Quand je dormais, l'a remonté !

Théophile Gautier
Emaux et camées

La page poésie d'Odile : La montre

A partir d'aujourd'hui, et pendant une quinzaine de jours - ou plus si affinité - j'ouvre un nouveau chapitre de notre rubrique Page poésie. Je l'appellerai "Dali le poète". En effet, j'ai eu l'occasion de visiter à Paris la galerie dédiée à Dali ainsi que la fondation Dali qui se trouve non loin de là à Montmartre. J'ai été éblouie, scotchée. J'étais déjà accro à sa peinture, mais je crois que ses sculptures ont provoqué en moi encore plus d'émotion. J'ai donc décidé d'innover dans ma page poésie pour vous faire profiter des photos que j'ai ramenées dans mes bagages; et c'est à partir de ces oeuvres que je choisirai des poèmes, contrairement à mon habitude. J'espère que ce chapitre Dali vous plaira autant que ce qu'il m'a enchanté. Comme musique j'ai choisi dans le "Casse-noisettes" de Tchaikovsky: "la danse des mirlitons" qui est un ballet-féérie et a donné au genre du ballet - jusqu'alors dédaigné - ses lettres de noblesse. On peut, en entendant le rythme sautillant, y voir les secondes s'égrener....

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article