Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Vision

3 Décembre 2015 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Cette mort de l'Espérance, personnalisée en une jeune nymphe disparaissant dans l'eau est une allégorie dérangeante: d'un côté la jeune-fille belle, rieuse, attirante, de l'autre sa mort inéluctable et seul son nom qui demeure...Cette opposition marque le passage à la désespérance de façon très forte, sous une forme poétique très légère...C'est cet antagonisme , souligné dans la dernière strophe ("glacent", "indifférence") qui donne à ce poème tout en métaphores (en apparence sous le signe de la nature) toute sa puissance.

Notez que le champ lexical est immense: "muguets, feuilles, rosée, pousses, chênes, clairières, branches, arbres, haie, soleil, étoiles, brise, source, saule, fleur, eau, nénuphar, herbe, joncs, roseaux, rive"... Et je n'ai pas relevé tous les termes, je n'en ai jamais autant vus...J'ai remarqué également de nombreux adjectifs de couleur: blancs, blonde, blanche, roses, rouge, Blanche ... (trois fois la couleur blanche pour mettre l'accent sur le côté virginal de l'apparition)

Je vous laisse réfléchir sur les deux derniers vers...très évocateurs de notre société...

Vision

À Puvis de Chavannes.

I

Au matin, bien reposée,
Tu fuis, rieuse, et tu cueilles
Les muguets blancs, dont les feuilles
Ont des perles de rosée.

Les vertes pousses des chênes
Dans ta blonde chevelure
Empêchent ta libre allure
Vers les clairières prochaines.

Mais tu romps, faisant la moue,
L'audace de chaque branche
Qu'attiraient ta nuque blanche
Et les roses de ta joue.

Ta robe est prise à cet arbre,
Et les griffes de la haie
Tracent parfois une raie
Rouge, sur ton cou de marbre.

II

Laisse déchirer tes voiles.
Qui es-tu, fraîche fillette,
Dont le regard clair reflète
Le soleil et les étoiles ?

Maintenant te voilà nue.
Et tu vas, rieuse encore,
Vers l'endroit d'où vient l'aurore ;
Et toi, d'où es-tu venue ?

Mais tu ralentis ta course
Songeuse et flairant la brise.
Délicieuse surprise,
Entends le bruit de la source.

Alors frissonnante, heureuse
En te suspendant aux saules,
Tu glisses jusqu'aux épaules,
Dans l'eau caressante et creuse.

Là-bas, quelle fleur superbe !
On dirait comme un lys double ;
Mais l'eau, tout autour est trouble
Pleine de joncs mous et d'herbe.

III

Je t'ai suivie en satyre,
Et caché, je te regarde,
Blanche, dans l'eau babillarde ;
Mais ce nénuphar t'attire.

Tu prends ce faux lys, ce traître.
Et les joncs t'ont enlacée.
Oh ! mon cœur et ma pensée
Avec toi vont disparaître !

Les roseaux, l'herbe, la boue
M'arrêtent contre la rive.
Faut-il que je te survive
Sans avoir baisé ta joue ?

Alors, s'il faut que tu meures,
Dis-moi comment tu t'appelles,
Belle, plus que toutes belles !
Ton nom remplira mes heures.

" Ami, je suis l'Espérance.
Mes bras sur mon sein se glacent. "

Et les grenouilles coassent
Dans l'étang d'indifférence.

Charles Cros

La page poésie d'Odile  : Vision

"Aujourd'hui je vous présente un poème de Charles Cros, très inspiré par la nature et sa symbolique: l'espérance y est personnalisée en naïade qui disparaît dans un étang; pour accompagner cette allégorie bucolique, je vous propose une toile de Herbert-James Draper, un peintre anglais très classiciste inspiré par la mythologie. Son oeuvre recommence a être appréciée à sa juste valeur, moi j'aime beaucoup, la mythologie me fait rêver et certains artistes en font un spectacle magique. Pour accompagner le bruit de l'eau: voici La Moldau de Smétana, orchestre dirigé par Von Karajan s'il vous plaît !"

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article