Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Almanach

28 Décembre 2015 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #Image et poésie

Pas très optimiste ce poème de Charles Cros, je ne vous le propose pas pour le Nouvel An cet almanach ! Par contre, je pense qu'il est bien d'actualité, il traduit le marasme ambiant et l'angoisse latente...Mais ne nous laissons pas abattre, gardons à l'esprit les notes d'espoir des deux premières strophes "Il est un charme aux lendemains"...Un sonnet qui se termine sur une note lourde certes, (mort, étouffant, désastres) mais tout simple et bien joli ma foi...

Almanach

Les fillettes sont bien grandies
Qu'on faisait sauter dans ses mains !
Que de cendres sont refroidies !
Voici refleuris les jasmins.

Il est un charme aux lendemains,
Un bercement aux maladies.
Les roses perdent leurs carmins
Mais restent de nobles ladies.

Sans être ni riche ni fort
On attend doucement la mort
En contemplant le ciel plein d'astres.

Mais il vient des mots étouffants ;
On laissera les chers enfants
Livrés à de vagues désastres.

Charles Cros

La page poésie d'Odile  : Almanach

"Les "instants figés" d'Hopper, comme on appelle souvent ses tableaux, conviennent très bien à ce poème très désabusé de Charles Cros. Ses personnages statiques, comme figés dans le temps, semblent éternellement en attente...d'un changement dans leur vie monotone, de la mort peut-être...Ils ont presque toujours l'air désespérés, seuls, en tout cas dans leur tête...On les retrouve régulièrement devant une fenêtre, dans un carré de soleil souvent...Tableaux truffés de symboles donc, mais peu réjouissants quoique d'une maîtrise parfaite. Je vous propose non pas "Tristesse" de Chopin que j'ai postée plusieurs fois, mais la Nocturne n°20, muisque du film "Le pianiste".

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cochonfucius 10/05/2018 11:06

Infinité de gueules
----------------

Valeur à l’extrême agrandie,
Sa taille défie les humains ;
Sa transfinitude brandie
Semble trouer le parchemin.

C’est le nombre des lendemains,
Des embrouilles, des maladies,
C’est la mesure du chemin
Des promenades étourdies.

C’est le plus riche et le plus fort,
Celui qui transcende la mort
Et nous aide à compter les astres.

C’est un concept ébouriffant
Qui fait plaisir aux bons enfants
Et peut conjurer les désastres.

Curare- 10/05/2018 10:28

Merci pour ces explications sur ce sombre sonnet - Je mets un lien pour m'en souvenir -