Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Les séparés

30 Novembre 2015 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #Image et poésie

Cette poésie mélancolique, désespérée même, de Marceline Desbordes-Valmore atteint son but grâce au balancement du rythme, sans oublier les rimes riches, les césures régulières et la perfection intrinsèque des alexandrins. Le style est toujours un peu emphatique mais sans exagération. Cette anaphore* (N'écris pas) placée en refrain apporte non seulement une grande musicalité au texte mais rappelle la douleur lancinante et récurrente de l'absence. Je pense que c'est aussi une antiphrase** de la part de l'auteure qui est sûrement dans l'attente, et pense plutôt "écris-moi!"

Je dédie ce poème aux hommes qui écrivent peu et aux femmes qui attendent des lettres, car il m'est souvent arrivé dans ma vie d'attendre du courrier qui ne vient jamais. Pourtant Dieu sait si l'écriture, au même titre que la parole, est une thérapie formidable.

____________________________________________

* anaphore : mot - ou groupe de mots - répété plusieurs fois pour insister (souvent en tête de phrase)

** Antiphrase: figure de style qui consiste à dire le contraire de ce que l'on pense.

____________________________________________________

 

Les séparés

N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre.
les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau.
J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,
Et frapper à mon cœur, c'est frapper au tombeau.
N'écris pas !

N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes
Ne demande qu'à Dieu... qu'à toi, si je t'aimais!
Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes,
C'est entendre le ciel sans y monter jamais.
N'écris pas !

N'écris pas. Je te crains ; j'ai peur de ma mémoire;
Elle a gardé ta voix qui m'appelle souvent.
Ne montre pas l'eau vive à qui ne peut la boire.
Une chère écriture est un portrait vivant.
N'écris pas !

N'écris pas ces doux mots que je n'ose plus lire:
il semble que ta voix les répand sur mon cœur;
Que je les vois brûler à travers ton sourire;
Il semble qu'un baiser les empreint sur mon cœur
N'écris pas !

Marceline Desbordes-Valmore (1786 - 1859)

La page poésie d'Odile : Les séparés

Il existe pas mal de tableaux représentant une dame qui écrit une lettre, j'avais d'ailleurs choisi tout d'abord une oeuvre d'Auguste Toulmouche, mais finalement, j'ai préféré ce clin d'oeil à la poétesse qui répète "Ne m'écris pas" tout en attendant sûrement un courrier avec grande impatience (bien féminin ça, non ?). Alors nous aurons aujourd'hui la peinture d'une dame qui LIT une lettre, pour lui faire ce petit plaisir posthume...Et c'est un tableau de Jean Raoux. Pour accompagner ces deux oeuvres très "épistolaires", nous aurons bien entendu la très célèbre ... lettre à Elise de Beethoven...What else ?

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article