Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

Saint André les Alpes : Philippe Sauvan a cent trois ans !

5 Septembre 2015 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #St André les Alpes -

Saint André les Alpes : Philippe Sauvan a cent trois ans !

Saint André les Alpes : Philippe Sauvan a cent trois ans !

Philippe Sauvan, le papé, est né le 1er septembre 1912 à Argenteuil dans les Yvelines. Il vient donc de fêter ses 103 ans et les porte toujours aussi bien. Philippe est devenu bas alpin au berceau puisqu'il a vécu à Méailles chez une de ses tantes jusqu'en 1915, puis à Saint André chez une autre tante, alors que ses parents habitaient toujours Paris. Sa vie est un roman ! Jugez-en.

De retour à la capitale à 18 ans, il se marie en 1938. En 1939 son père arrive à Saint André où il va ouvrir son magasin de vin dans la Grand-rue, commerce qu'il va tenir pendant 50 ans.

Lorsque la guerre est déclarée, Philippe est mobilisé dans les Vosges, puis expédié à Fourmi, dans le Nord. Il y reste 6 mois, puis, il est fait prisonnier par les Allemands. Il part se battre en Prusse orientale. Il est ensuite interné dans un camp de prisonniers par les Russes. Il devient alors soldat russe et part donc se battre contre les finlandais. Puis, une fois la guerre finie, il est libéré à Mourmansk. Pour rentrer chez lui, il passe par la Norvège, où il reste 6 mois, et ensuite par l'Ecosse. Il retrouve enfin le sol français à Brest. Lorsqu'il revient à Paris il pèse 35 kilos, il a l'intestin perforé, des problèmes à l'estomac. Il a aussi les poumons abîmés de façon définitive. En rentrant chez lui, il trouve sa maison désertée, alors il accourt se refaire une santé à Saint André où son père tient toujours le magasin de vin. Une fois rétabli, il repart à Paris en 1947; puis en 1948, il rencontre Juliette, il l’épouse et revient à Saint André chaque fois qu’il le peut. Depuis, sa vie est devenue « un long fleuve tranquille » entre le jeu de boules et la Placette. Devenu veuf, il coule des jours paisibles à la maison de retraite où ses enfants et petits-enfants lui rendent visite très régulièrement. Souhaitons à Philippe de profiter encore de quelques belles années dans son cher village avec le beau sourire qu'on lui connaît.

Odile Boetti

 

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Commenter cet article

Leroux Brigitte 06/09/2015 17:02

Bonjour .. Félicitations et bravo pour Monsieur Sauvan qui prouve bien que malgré la vie rude et la maladie on peut trouver la force et la détermination pour continuer d'avancer... Je voulais souligner une petite erreur dans le script, Argenteuil ne se trouve pas dans les Yvelines mais dans le Val D'Oise le "95" (95100) et même dans de nombreuses années passées il etait dans le 78 qui s'appelait "Seine et Oise"et non Yvelines...

Andre Laugier 05/09/2015 14:38

très bel éloge et souvenir a ce Monsieur merci Odile je me souvient pour ces 100ans le groupe folklorique a danse sous sa fenetre bise Déde

VELLA Paul 05/09/2015 14:13

Bonjour Odile,
Une question, le monsieur derrière n'était-ce pas Monsieur Segond Maurice?

verdon-info 05/09/2015 14:31

Bonjour , non c'est le fils de M Sauvan , le webmaster

Cricri04510 05/09/2015 10:40

Merci Odile pour nous avoir conté la vie de ce monsieur. Sa famille devrait, grâce à lui, lui faire revivre ses souvenirs et les noter dans un cahier pour les futures générations. Je dis cela car mon père nous a quitté en novembre 2014 et j'avais commencé tardivement à noter ses souvenirs de son cher passé à Gévaudan. Il y a été à l'école. Et je n'ai point pu terminer mais le peu que j'ai noté c'est le top.
Chère Odile je nous souhaite de lire encore vos proses. Bonne continuation. Très amicalement