Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

Le Festival Graines d'impro était à la Mure Argens

7 Septembre 2015 , Rédigé par verdon-info Publié dans #La-Mure-Argens

La Mure Argens avait rendez avec la musique Arobo-andalouse lors du festival “Graines d’impro”, une première pour l’église de Notre Dame de Vauvert. Ce sera une belle rencontre avec la musique orale restituée avec passion et chaleur par la troupe TARAB et la chanteuse Dyaa Zniber qui était présente à l’occasion de ce concert. L'acoustique et l'hygrométrie des lieux convenaient aux musiciens et aux instruments qui n’ont pas demandé beaucoup de réajustement. Nous, les profanes, on ne se doute pas vraiment de la difficulté des variantes de températures sur la finesse de la musique et des instruments à cordes. Les bavardages de fin de séance nous donnent le loisirs de mieux saisir les différentes nuances des propositions musicales avec les explications des artistes . C’est un moment chaleureux de partage et de courtoisie que l’association de Clumanc (Association pour la Défense et la Sauvegarde du Patrimoine de Clumanc ) sait bien amorcer et proposer à toutes ces rencontres.

 

Le public avait bien répondu à cette invitation. Les amoureux de la musique s’étaient déplacés jusqu’à La Mure pour apprécier les sons et les chants de la tradition Arabo-andalouse. Ici pas vraiment de partition juste les paroles voire quelques traductions suivant le lieu du concert et l’improvisation est présente autant dans le chant que la musique. On lit sur les visages du groupe le plaisir de ce partage musical et une harmonie parfaite de chaque note musicale ou chantée. Un vrai moment intense de partage culturel simple et chaleureux.

 

Quelques infos sur le groupe musical

 

Le groupe Tarab s’est engagé dans la ré-appropriation et une diffusion du patrimoine Arabo-Andalou. Spécialiste dans l’exécution du répertoire classique dans le respect de la tradition arabo-andalouse ancestrale transmise par la voie orale , il ne délaisse pas pour autant le répertoire très apprécié de Hawzi et Chaâbi en passant par le Melhoun. Pour ce concert , la Chanteuse Dyaa Zniber se joint au groupe Tarab.

 

( les informations sur le groupe sont issus du document distribué par l’association pour la défense et la sauvegarde du patrimoine de Clumanc)

 

Fouad Didi : voix , violon, oud Née à Tlemen en Algérie, Fouad Didi chante, Joue du violon et du oud depuis son enfance. Après de nombreux concerts donnés en France et à l’étranger, il est reconnu comme étant l’un des plus brillants représentants de la musique arabo-andalouse. Fouad Didi est titulaire d’un diplôme d’État et d’un certificat d’aptitude de musique traditionnelle. Chez lui, arts de la musique et arts de la parole sont étroitement liés. Son invitation est limpide et chaleureuse elle laisse se confondre sens et sensations. Il enseigne cette musique au conservatoire de Toulon et à la cité de la musique de Marseille. Pédagogue, il anime des cycles de formation Master class et ateliers sur la musique arabo-andalouse. Il est le fondateur de l’orchestre TARAB, spécialisée dans le répertoire classique, dans le respect de la tradition orale ancestrale. Sa rigueur, son enthousiasme, son sérieux lui permettent très tôt d’accéder à la scène. Après plusieurs passages auprès d’associations Tlemceniennes, se prévalant de l’héritage Cheikh Larbi Ben Sari , il étudie le répertoire et la technique des maîtres AbdelKrim Dali et Redouane Ben Sari.Cheikh Rediouane Ben Sari , Cheikh Mustapha brixi, Cheikh Ahmed MAlti ainsi que le Cheikh Salah Bouki Hacene l’encourageant dans sa soif d’apprendre. Yahia El Ghaoul attise sa passion pour le violon, qui devient alors son instrument de prédilection, même s’il joue toujours avec bonheur de la mandoline et du oud

 

Dyaa Zniber ; voix

chanteuse de musique arabo-andalouse, Dyaa a suivi une formation musicale au Maroc au conservatoire national de Rabat. Sa passion pour le chant la guide vers l’ orchestre de la radio marocaine en tant que choriste et chanteuse soliste. Puis elle s’installe en France où elle représente son pays à l’occasion de cérémonies et événements culturels.

 

Farid Zebroune ; Banjo , mandoline

Farid Zebroune découvre la musique à l’âge de sept ans. Fréquentant plusieurs écoles comme El Fen Wal Abed et Essandoussia. Il se distingue très tôt par ses facilités d’apprentissage et de mémorisation et devient rapidement soliste de mandoline. Actuellement, tient une place majeure dans l’orchestre de Tarad.

 

Youcef Kasbadji : Derbouka

Fils de musicien, on dit de lui qu’il commence à jouer de la Derbouka avant même de commencer à marcher. Pendant plusieurs années il a accompagné son père Riad dans le style Chaâbi. Vers 2006, il intègre plusieurs groupes musicaux et se familiarise avec les subtilités des différents répertoires arabo-andalous. Son sérieux et son enthousiasme font de lui le pilier du groupe Tarab.

 

Partager cet article

Commenter cet article