Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V

13ème VAL D’ALLOS TRIBE 10000 , résumé et résultat

21 Juin 2015 , Rédigé par Val d'Allos Publié dans #Haut Verdon

Regarder les magnifiques images de course , de la verdure, du spectacle, de la joie,  de l'adrénaline ...
Regarder les magnifiques images de course , de la verdure, du spectacle, de la joie,  de l'adrénaline ...Regarder les magnifiques images de course , de la verdure, du spectacle, de la joie,  de l'adrénaline ...
Regarder les magnifiques images de course , de la verdure, du spectacle, de la joie,  de l'adrénaline ...

Regarder les magnifiques images de course , de la verdure, du spectacle, de la joie, de l'adrénaline ...

 

 www.valdallos.com 

Samedi 20 et dimanche 21 juin 2015 

13ème VAL D’ALLOS TRIBE 10000 

THOMAS LAPEYRIE IMPERIAL! 

La 13ème édition de la Val d’Allos Tribe 10000, disputée ce week-end dans le Haut-Verdon, a tenu toutes ses promesses. En proposant un nouveau format de course typé « rallye », les organisateurs s’étaient fixés un double objectif: proposer de longues spéciales à la hauteur des exigences de l’élite nationale, mais également d’en assumer la complexité logistique associée. 

La photo du samedi matin est magnifique : les pilotes alignés sur la ligne de départ en prennent plein les yeux. Les sommets environnants tissent une toile de fond majestueuse : La Grande Séolane, Les Trois Evêchés, le Mont Pelat, le Grand Cheval de Bois… le décor est saisissant. La première journée de reconnaissance consiste en des spéciales chronométrées, non comptabilisées : une mise en jambe au départ de la Baisse de Prénier, point culminant du parcours perché à 2300 m d’altitude, au-dessus du col d’Allos. Les coureurs enregistrent alors mentalement les tracés et jugent l’effort qu’il faudra fournir le lendemain. Au ravitaillement du midi, le constat est clair : les deux premières spéciales hors remontées mécaniques, sont physiquement très exigeantes. Les deux tracés supports des dernières spéciales, sont plus classiques en utilisant les remontées mécaniques du bike park de Val d’Allos - Le Seignus. 

Après l’effort, le réconfort, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands : l’apéro et la paëlla mijotée au feu de bois ont clôturé en beauté une belle première journée. 

C’est donc dimanche matin que les véritables hostilités sont lancées. Sur la première spéciale, Nicolas Vouilloz, un des favoris, prend la première place en 16’12’’. Derrière, Thomas Lapeyrie, dossard 24, fait une belle performance et se place second avec 4’’ de retard. Nicolas Quéré quand à lui réalise le 3° temps en 16’33’’. Dimitri Tordo, la surprise de cette première manche, prend la quatrième place en 16’43’’. Fabien Barel, joue de malchance avec une chute et se contente de la huitième place. Côté dames, Meggie Bichard, la britannique ancienne compétitrice de Cross Country et donc habituée aux efforts physiques, domine la manche en marquant le pas à sa principale rivale Isabeau Courdurier. Elle la devance avec plus d’une minute d’avance (1’3’’ très exactement). En troisième position, on retrouve Morgane Such, autre prétendante au podium. 

Sur la seconde spéciale très physique, Thomas Lapeyrie est impérial et remporte la manche en 10’11’’, avec 4 secondes d’avance devant Florian Nicolaï. Nicolas Vouilloz prend la troisième place en 10’25’’

Meggie Bichard confirme sa supériorité physique sur cette manche mais perd son avance avec seulement 10’’ devant Isabeau Courdurier. Axelle Murigneux prend quant à elle la troisième place, 38’’ derrière Isabeau. 

Ces deux premières spéciales ont laissé des traces, les pilotes sont exténués par l’effort fourni en matinée, mais savent tous que les deux manches sur le bike park, sont très roulantes et leur donneront le flow nécessaire pour réaliser de supers temps ! 

La troisième spéciale qui finit au Parc de Loisirs, est lancé à 13h30, elle s’annonce très rapide. Sans aucune surprise, les grands favoris et leaders provisoires des Enduro Series, mènent la danse. Florian Nicolaï remporte la manche en 6’38’’, au coude à coude avec Nicolas Vouilloz à seulement 1’’ derrière lui. Thomas Lapeyrie, décidemment très en forme au Val d’Allos, prend la troisième place à 5’’ derrière Vouilloz. Fabien Barel, à l’aise sur ce type de terrain rapide, prend la quatrième place à 3’’ derrière Lapeyrie. 

Isabeau Courdurier, qui attendait de se retrouver sur les deux dernières spéciales pour reprendre les rênes du classement féminin, marque le premier temps, devant Morgane Such (24 secondes d’avance). Meggie Bichard s’en sort plutôt bien avec seulement 4’’ de retard derrière Such. 

Alors que s’annonce la quatrième et dernière spéciale, les spectateurs venus nombreux pour l’occasion, s’impatiente autour de la raquette d’arrivée, pour assister au spectacle final. 

14h40 : Nicolas Vouilloz s’élance, suivit par un Florian Nicolaï prêt à tout pour monter sur la plus haute marche du podium. Et après seulement quelques minutes, le pire se produit pour Vouilloz : sa chaîne lâche sur un replat de relance. Florian Nicolaï lui passe alors devant et amorce la descente finale. Jouant de son avance opportune, il fait le show. Il enchaîne des wheelings et autres jumps devant la foule enflammée. Mais Thomas Lapeyrie n’entend pas laisser passer la bonne affaire. Il accélère et se met dans la roue de Nicolaï qui pousse alors pour conserver son avance. A quelques mètres de l’arrivée, Florian Nicolaï achève son effort et saute le dernier tremplin pour une arrivée magistrale dans la raquette avec 2’’ d’avance sur son poursuivant. Cette dernière manche de folie se conclura pourtant par un dernier rebondissement : Fabien Barel, qui connait les tracés « classiques » du Val d’Allos comme sa poche, remporte la manche avec quelques centièmes d’avance sur Florian Nicolaï. 

Chez les dames, Isabeau Courdurier confirme sa supériorité technique sur les tracés rapides. Elle finit première, 23’’devant Meggie Bichard et 25’’ devant Morgane Such. 

Au classement final scratch, la régularité de Thomas Lapeyrie le place sur la plus haute marche du podium avec une avance conséquente sur Florian Nicolaï (22’’). Nicolas Vouilloz, malgré sa mésaventure, prend la troisième qui place. Quatrième place pour Fabien Barel et cinquième marche pour Nicolas Quéré. 

Chez les dames. L’endurance de Meggie Bichard paye puisqu’elle elle prend la première place avec 26’’ devant Isabeau Courdurier. Morgane Such remporte une troisième place méritée après une année d’arrêt sportif. 

A la remise des prix, les organisateurs et les pilotes ont le sourire. Ce beau week-end sportif a régalé tout le monde et a confirmé les performances des favoris. Seule déception pour Nicolas Vouilloz qui a tout donné mais qui a joué de malchance. 

Le Bike Park de Val d’Allos - Le Seignus ouvrira du 4 juillet au 30 août, l’occasion pour tous de dévaler à son rythme, les pistes mythiques de la Val d’Allos Tribe 10000. 

13ème VAL D’ALLOS TRIBE 10000  , résumé et résultat13ème VAL D’ALLOS TRIBE 10000  , résumé et résultat

13°Val-d'Allos-Tribe-10000(resultats-par-categories

13°Val-d'Allos-Tribe-10000(resultats-scratch)

Partager cet article

Commenter cet article