Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page Poésie d'Odile : Hymne au Bien-Aimé

27 Mai 2015 , Rédigé par Odile-verdon-info Publié dans #Image et poésie

Dédicace à un papillon de jour.


Vous l'avez remarqué, je ne poste que des poèmes de femme en ce moment, elles sont trop souvent oubliées et pourtant très douées, mais leur hypersensibilité dérange les auteurs et lecteurs mâles. (Jean-Michel je vais te faire bondir, mais tu es l'exception qui confirme la règle). Alors, depuis la semaine dernière, je les mets à l'honneur car il n'y a pas qu'Anna de Noailles ou George Stand dans la littérature française: voyez comme ce poème d'Hélène Picard est émouvant. Folle Amoureuse -sans retour- de Francis Carco, elle meurt neurasthénique, avec une maladie des os et volontairement seule, avec le soutien de sa seule amie Colette.

Hymne au Bien-Aimé

O jeune corps de joie où la splendeur circule,

Je te glorifierai dans la vague du blé,

Dans les grands horizons, lorsque le crépuscule

Ouvre une route bleue au silence étoilé.

 

O jeune fleur de vie, ô chair pure et sacrée,

O corps du bien-aimé, je te louerai le jour,

Lorsque la terre boit la lumière dorée,

Quand le soleil est beau comme un rire d'amour.

 

Je te retrouverai dans les vignes ardentes,

Dans la mûre si lourde aux doigts de la chaleur,

Dans le parfum du foin et des roses brûlantes,

Et dans le tiède sol et dans les fruits en fleur.

 

Je te désirerai dans les plantes de l'ombre,

Je te savourerai dans le pain du matin,

Je boirai ta douceur au cœur de la nuit sombre,

Et, dans le fleuve beau, je verrai ton destin.

 

Je baiserai le chêne ou tes dieux te saluent,

L'herbe de la vallée où tu dors en riant,

Le lin, l'outil, le blé que tes mains distribuent,

Belle, je chanterai pour toi vers l'Orient.

 

Je te respirerai dans les vents de l'automne,

Dans les vents où tournoient les fous insectes d'or,

Ivres, dans le verger qui s'effeuille et rayonne,

D'avoir goûté les fruits et pressenti la mort.

 

O bien-aimé, fraîcheur, parfum de la colline

O clarté de mes yeux, ô rythme de mon cœur,

Je mouillerai ta chair d'une larme divine

Et je m'effeuillerai sur toi comme une fleur.

 

Je t'apprendrai les mots dont s'alimente l'onde,

Dont s'avive l'azur, dont se dore l'été;

Pour toi, je lèverai mes deux bras sur le monde,

Et mes gestes, pour toi, feront de la beauté.

 

La source des forêts dira notre jeunesse,

Et ma lèvre, sans fin, dans la tienne mourra;

La lune règnera, haute, sur notre ivresse,

Et l'urne de ma vie à tes pieds coulera...

 

Hélène Picard L'instant éternel (1907)

 

 

 

 

La page Poésie d'Odile  :   Hymne au Bien-Aimé

Ne nous y trompons pas, ce magnifique jeune-homme de la période héllénistique n'est pas un jeune mâle séduisant comme il en a l'air, il s'accorde magnifiquement avec le poème d'Hélène Picard et son bel amoureux, mais en apparence seulement. Si vous regardez bien: il a les oreilles pointues, porte une couronne de lierre, une peau de panthère et possède une queue que l'on voit un peu dépasser de son dos: en fait c'est un satyre, un faune dirons-nous, c'est plus joli. Comme quoi les apparences sont trompeuses. Son visage est très expressif et il traduit plus la souffrance (ivresse ?) que la douceur.Mais qu'il est beau ! Il porte le nom des papes Barberini car il a été découvert au Castel Sant'Angelo (à côté du merveilleux pont des anges, pour moi le plus beau coin de Rome).

Une musique s'impose: Prélude à "L'après-midi d'un faune" de Debussy, bien évidemment.

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferai mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article