Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Romance.

11 Février 2015 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Oui, vraiment romantique ce poème qui porte bien son nom ! Gérard de Nerval a laissé le souvenir d’un être complètement fou qui a fini par se suicider (pendu dans une petite rue mal famée). Or, il a beaucoup voyagé, a fréquenté les plus grands, a soutenu Hugo dans la bataille d’Hernani, a laissé des traductions (Goethe), des anthologies, des recueils, des nouvelles, il était intime avec Théophile Gauthier depuis l’école, ainsi qu’avec Alexandre Dumas. Certainement un grand homme dont les malheurs (mort de sa mère, élevé par son grand-père) ont ébranlé la raison, mais dont on n’est même pas sûrs du suicide. Son œuvre reste l’une des plus riches du patrimoine romantique, tant son désir de la perfection était présent en lui; témoin ce poème plein de douceur qui ne semble absolument pas l’œuvre d’un fou ! A relire absolument : sa plus belle nouvelle « Sylvie ».

Romance.

Ah ! Sous une feinte allégresse
Ne nous cache pas ta douleur !
Tu plais autant par ta tristesse
Que par ton sourire enchanteur
À travers la vapeur légère
L'Aurore ainsi charme les yeux ;
Et, belle en sa pâle lumière,
La nuit, Phœbé charme les cieux.

Qui te voit, muette et pensive,
Seule rêver le long du jour,
Te prend pour la vierge naïve
Qui soupire un premier amour ;
Oubliant l'auguste couronne
Qui ceint tes superbes cheveux,
À ses transports il s'abandonne,
Et sent d'amour les premiers feux !




Gérard de Nerval.

Crane (Walter)-Les filles-cygnes

Crane (Walter)-Les filles-cygnes

"La beauté des toiles de Walter Crane me stupéfie! Comme en poésie Claude Roy, que j'ai découvert depuis peu, ce peintre a su éveiller mon émotion par la délicatesse de ses peintures. une peinture pleine de finesse et de précision, puisque son travail est presque de l'enluminure (il est surtout connu pour ses illustrations, notamment de livres scolaires). Observez la douceur de cette oeuvre qui se marie bien avec le romantisme de Nerval. (Au fait, savez-vous que Nerval est le nom d'un lieu? Il s'appelait en réalité Gérard Labrunie).

je vais vous faire cadeau d'un des plus beaux morceaux de musique qui soit et qui est probablement éternel: "Amazing Grace"...J'ai hésité avec la version celtique à la cornemuse, qui n'est pas mal non plus, mais le Gospel est toujours le plus émouvant!

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 13/02/2015 17:37

Tu as raison Jean-Michel, ses illustrations sont plus belles que ses toiles, (elles sont même magnifiques!) mais ce n'est pas très compréhensible...Est-ce dû à la différence de dimension? De technique? Je ne peins pas, alors je n'y comprends pas grand chose, as-tu une explication?
Oui, les guillemets font une salade dans le texte! J'ai vu ça, mais Christian m'a dit ne pas cerner le problème, chez lui cela n'apparaît pas.

Jean-Michel 18/02/2015 21:24

Mince alors, fallait donc répondre. Voilà que ce soir je l'apprends ! :-)
Walter Crane me paraît pointilleux, trop soigné, méticuleux, ôtant à ses peintures une idée, une impression, un sentiment à qui les regarde ; technique parfaite pour les dessins mais galvaudant les oeuvres peintes par maladresse.
Il est comme serait un bon élève appliqué délivrant une jolie forme dans l'écriture au texte calligraphié, parfaitement lisible, mais dont le fond est creux.

Odile 13/02/2015 11:23

Merci pour ce commentaire, Jean-Michel, je vois qu'Anita avait fait le commission. Hi, hi, hi! Et Walter Crane qu'en dis-tu? J'aimerais bien avoir ton avis sur ce peintre que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps (je ne connaissais que la vague aux chevaux)...

Jean-Michel 13/02/2015 16:56

Walter Crane n'était pas un très bon peintre, mais un sublime illustrateur.
Autre chose : je me rends compte encore que le guillemet n'est pas à écrire car ce site n'arrive pas à le décoder comme il se faut et le texte qui en contient paraît gargouiller méchamment.

Jean-Michel 11/02/2015 21:41

Nerval, il n'y a rien à dire : c'est parfait.
Quand j'avais une vingtaine d'années je m'étais procuré par hasard un recueil de quelques une de ses oeuvres et fus alors resté ébahi. Je m'étais même mis à apprendre par coeur "Fantaisie" tellement je trouvais ce poème comme le meilleur de tous. Et je le crois encore. Même qu'ensuite j'ai cru pendant quelque temps que "Mon rêve familier" était de lui et non de Verlaine, sans doute parce que cela raconte un peu la même chose.
Fou lui ? Certainement pas. Juste désespéré de vivre dans un milieu qui ne lui convenait pas.