Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Lied

15 Février 2015 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Poème un peu triste de François Coppée sur le thème du départ. J’y suis très sensible car tous les départs ont toujours été pour moi un déchirement. Que je quitte quelqu’un que j’aime, ou que l’on me quitte, même pour quelques jours, j’ai le sentiment angoissant que l’on ne se reverra plus. Je sais, je devrais m’allonger sur un divan pour en parler…Mais ce n’est pas la peine car je connais l’origine de cette peur. Bon, je ne suis pas ici pour raconter ma vie mais pour parler de ces belles choses que je vous présente. Ce poème très régulier, très bien construit avec cette sorte de refrain à chaque avant-dernier vers et la mélancolie qu’il dégage me touche beaucoup car je la connais bien…La dernière strophe est lourde, le dernier vers est dur, le vocabulaire employé traduit l’angoisse de façon parfaite, avec un crescendo très net par rapport au début…

Lied

Rougissante et tête baissée,
Je la vois me sourire encor.
-Pour le doigt de ma fiancée
Qu’on me fasse un bel anneau d’or.

Elle part, mais bonne et fidèle ;
Je vais l’attendre en m’affligeant.
- Pour garder ce qui me vient d’elle
Qu’on me fasse un coffret d’argent.

J’ai sur le cœur un poids énorme ;
L’exil est trop dur et trop long.
- Pour que je me repose et dorme,
Qu’on me fasse un cercueil de plomb.

François Coppée, L’Exilée (1877)

 

Rafal Olbinsky! J'espère que vous avez déjà eu l'occasion d'admirer des toiles de ce peintre contemporain polonais, il est fantastique! Moi, j'aime beaucoup, car ses peintures surréalistes me font penser à Dali; en effet il y a un petit air de mon peintre préféré dans ses roses, ses bateaux, ses personnages coupés en tranches...Mais il y a aussi du Magritte dans ses nuages sur fond de ciel bleu et ses petits personnages masculins...Bref, il s'inspire des plus grands, on ne va pas le lui reprocher, d'autant que ses toiles, si elles ont un style emprunté à ses modèles, n'en sont pas moins très esthétiques et dégagent beaucoup d'émotions...Tous les symboles représentés peuvent évoquer le vécu de chacun et touchent l'âme. Jugez-en!
Pour la musique, un extrait des Contes d'Hoffman d'Offenbach va nous faire fondre. (Régalez-vous avec La Barcarolle) ..."

La page poésie d'Odile  : Lied

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 15/02/2015 09:40

Je connais cet ouvrage mais ne l'ai jamais lu car les critiques ne sont pas unanimes. je vais réparer ça! Merci!

steph 15/02/2015 07:13

La fascination du pire de Florian zeller...
Il parle des symptôme que tu décris au début de ton article...