Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : À l'éternel amour.

19 Janvier 2015 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Encore un ch’ti ! Auguste Angellier n’est pas très connu en tant que poète, mais il a tout de même sa statue à Lille où il a été maître de conférences puis doyen de la faculté. Il était surtout un angliciste distingué, mais il maîtrise pas mal la langue française, je trouve ! Ce sonnet le prouve largement ! Ces vers répétitifs où se mêlent et s’entremêlent les mêmes termes et tournures sont drôlement bien ficelés ! On y retrouve les incantations Lamartiniennes ô combien romantiques (« ô temps suspend ton vol ») et la musique Baudelairienne « Valse mélancolique et langoureux vertige ». Ajoutons-y toutes ces rimes riches et féminines* qui adoucissent encore les vers : moi, j’aime.

À l'éternel amour.

Ô mer, ô mer immense et triste, qui déroules,
Sous les regards mouillés de ces millions d'étoiles,
Les longs gémissements de tes millions de houles,
Lorsque dans ton élan vers le ciel tu t'écroules ;

Ô ciel, ô ciel immense et triste, qui dévoiles,
Sur les gémissements de ces millions de houles,
Les regards pleins de pleurs de tes millions d'étoiles,
Quand l'air ne cache point la mer sous de longs voiles ;

Vous qui, par des millions et des millions d'années,
À travers les éthers toujours remplis d'alarmes.
L'un vers l'autre tendez vos âmes condamnées

À l'éternel amour qu'aucun temps ne consomme,
Il me semble, ce soir, que mon étroit cœur d'homme
Contient tous vos sanglots, contient toutes vos larmes.


Auguste Angellier.

Rimes féminines* = rimes se terminant par un e muet

Pour accompagner ce texte triste du Nordiste Angellier, qui contient "tous nos sanglots, toutes nos larmes" rien ne vaut une peinture de Munch, le champion de la douleur et de l'angoisse, avec une magnifique musique de Schubert: le trio pour violon, violoncelle et piano qui a servi de thème au film de Kubrick "Barry Lyndon":

Munch-(Edvard)-melancolie

Munch-(Edvard)-melancolie

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 23/01/2015 18:54

OK, Jean-Michel, on va réparer ça, je ne m'en étais pas aperçue! J'ai eu des compliments sur cette page, c'est dommage qu'elle ne soit pas complète! Je suis d'accord avec toi pour Schubert. Je crois avoir déjà posté la Mélodie Hongroise mais un petit remake ne serait pas de refus!

Jean-Michel 19/01/2015 08:44

Schubert n'apparaît pas (pas encore ?) dans l'article. Dommage, c'est un grand manque.
Schubert, Schubert ! Le champion hors du temps des mélodies qui charment le cœur de tous, et de ces mélodies parlantes, aisées, ensorcelantes, sublimes, il en a créé par dizaines dont beaucoup de réalisateurs de films se sont servi pour appuyer un peu plus leurs images : Tiens, par exemple, on oublie encore moins le film "Préparez vos mouchoirs" grâce à sa Mélodie Hongroise.