Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie : Ma main pressait ta taille frêle

31 Décembre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Père Hugo, qui êtes aux cieux, c’est vous qui nous éblouissez toujours. En plus, cette forme de poème (quatrains d’octosyllabes avec dernier vers raccourci) est une de celles que je préfère. Enfin, tout est tellement parfait qu’on ne peut que s’ébaubir ! (Rimes, vers, rythme et musique, métaphores : quelle charge affective dans ces quelques vers !)

Mon bras pressait ta taille frêle
Et souple comme le roseau;
Ton sein palpitait comme l’aile
D’un jeune oiseau.

Longtemps muets, nous contemplâmes
Le ciel où s’éteignait le jour.
Que se passait-il dans nos âmes?
Amour! Amour!

Comme un ange qui se dévoile,
Tu me regardais dans ma nuit,
Avec ton beau regard d’étoile
Qui m’éblouit.

Victor Hugo

Chagall (Marc). Les amoureux au clair de lune

Chagall (Marc). Les amoureux au clair de lune

Dire que je n'aimais pas Chagall! C'est parce que je ne le connaissais pas! Je vois que maintenant j'y reviens souvent. Ses couples idylliques et idéalisés, souvent enlacés, toujours amoureux, sont touchants. Il existe plusieurs de ses tableaux intitulés "amoureux au clair de lune". Je pense que papa Hugo ne désapprouverait pas mon choix, bien qu'il soit d'une autre époque...Dans celui-ci, la demoiselle a vraiment "la tête à l'envers", on l'aurait à moins! Pour la musique, celle que je vous propose aujourd'hui est une des musiques de film que je préfère, avec Chagall et Hugo cela fait un vrai mesclun, mais le résultat est à tomber par terre!"

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 01/01/2015 11:17

Merci pour cette tranche de vécu Jean-Michel, c'est vrai que j'aime moi aussi apporter une touche personnelle à mes commentaires, certains n'apprécient peut-être pas, mais chacune de nos petites expériences s'ajoutent les unes aux autres et donnent de la vie à une page qui pourrait être statique et impersonnelle; encore merci et ...bonne année à vous tous!

Jean-Michel 01/01/2015 06:48

Tiens c'est amusant : ce tableau de Marc Chagall je l'ai vu "en vrai" cet été à Saint-Paul de Vence, exposé parmi beaucoup d'autres à la Fondation Maeght, et ce que la photo ne montre pas c'est qu'ayant été rognée un peu vers le bas la dédicace est masquée. Chagall a en effet écrit : " Pour Guiguit Maeght amicalement", Guiguit étant certainement une façon gentille de désigner Marguerite Maeght.