Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La Page poésie d'Odile : Le vase brisé

17 Décembre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Oui, c’est un peu mélo, un peu rétro, mais mignon tout de même…On dirait un bouquet kitch de jolies fleurs fanées…C’est du Sully Prudhomme ! Moi, cela me touche les poèmes « cœur brisé » ou « cœur pour la Saint Valentin » le genre de ceux qu’on écrit sur une carte des « amoureux de Peynet »…

Il y a de jolies trouvailles : l’allitération en F et V pour la fêlure à peine effleurée, celle en M pour la morsure plus vive, la répétition inversée à la fin, bref cela me sied !

Le vase brisé

Le vase où meurt cette verveine
D’un coup d’éventail fut fêlé ;
Le coup dut effleurer à peine :
Aucun bruit ne l’a révélé.

Mais la légère meurtrissure,
Mordant le cristal chaque jour,
D’une marche invisible et sûre
En a fait lentement le tour.

Son eau fraîche a fui goutte à goutte,
Le suc des fleurs s’est épuisé ;
Personne encore ne s’en doute ;
N’y touchez pas, il est brisé.

Souvent aussi la main qu’on aime,
Effleurant le cœur, le meurtrit ;
Puis le cœur se fend de lui-même,
La fleur de son amour périt ;

Toujours intact aux yeux du monde,
Il sent croître et pleurer tout bas
Sa blessure fine et profonde ;
Il est brisé, n’y touchez pas.

René-François Sully Prudhomme, Stances et poèmes

Van Huysum Jan

Van Huysum Jan

J'ai un problème avec les peintures de bouquets de fleurs, en principe elles ne me plaisent presque jamais, alors qu'elles sont souvent très belles. Mais je les trouve ou trop réalistes ou pas assez. Par exemple j'aime les roses de Redouté, mais ce sont des planches scientifiques, j'aime aussi les fleurs impressionnistes et les modernes, bref, il me faut une toile qui représente la réalité exacte ou pas du tout. Entre les deux cela ne me convient pas. Peut-être parce que la nature, je la préfère telle quelle est ou entièrement transformée; elle ne tolère pas l'à peu près même pas la copie conforme, elle ne tolère que la photo en fait...Enfin, je l'explique comme ça mais il y a peut-être une autre raison. Doc Jean-Michel a peut-être une idée pour expliquer les bouquets de fleurs que je ne peux pas voir en peinture? Pour la musique, je vous propose...Enfin pas besoin de vous faire un dessin

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 05/01/2015 20:41

Idée intéressante, Jean-Michel, tes interprétations sont toujours instructives. Moi je pense qu'elles sont tellement belles dans la nature, tellement vivantes, tellement gracieuses qu'elles ne supportent pas d'être figées dans l'immobilité, la non-flagrance, la non-vie...

Jean-Michel 17/12/2014 12:54

Peut-être cette fixation des fleurs sur une toile, en neutralisant la fragrance attractive, en calme-t-elle leur fragile beauté ?
Mais trop attractives dans la nature les fleurs elles-mêmes rejettent parfois qu'on s'intéresse tant à elles jusqu'à pour certaines crier "Noli me tangere".