Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actualites locales Moyen et Haut Verdon...

La page poésie d'Odile : Le temps de vivre

11 Novembre 2014 , Rédigé par verdon-info Publié dans #Image et poésie

Que dire de ce poème à part une banalité c’est-à-dire qu’il est très émouvant. On se sent tout petit devant les mots que la guerre a inspirés aux poètes : Rimbaud (son « Dormeur du Val » me donne toujours la chair de poule), Apollinaire, Hugo et tant d’autres qui ont réussi à rendre belle la guerre… Apollinaire disait « Dieu que la guerre est jolie ». Ce vers m’a toujours fait hérisser les poils, mais les artistes mettent de la beauté dans tout : dans une charogne (Baudelaire), dans la mort, dans la mise en croix, dans le sang des batailles. C’est absurde mais c’est ainsi. On reste bouche bée devant « Guernica » ou « Le Massacre des Innocents », les hommes sont ainsi faits qu’ils donnent une aura resplendissante aux représentations les plus morbides et que les spectateurs applaudissent. Mais nous applaudissons à l’art, à la beauté, à l’expression, au talent, et surtout à l’émotion, le sujet importe peu dans le fond…Mais ce qui est essentiel c’est qu’il soit immortalisé par l’art, et c’est une bonne chose, pour que jamais l’on n’oublie ; pour que les mots ou les coups de pinceaux restent imprimés dans les mémoires et le garde toujours présent.

Moi, aujourd’hui j’applaudis ces petits enfants des écoles, nos petits saint andréens qui sont restés presqu’une heure sous la pluie, sans rechigner, sans bouger, pour partager ce poème avec nous, et ça aussi c’est de l’émotion donc de l’art !

Le temps de vivre

Il a dévalé la colline

Ses pas faisaient rouler les pierres

Là-haut entre les quatre murs

La sirène chantait sans joie

*

Il respirait l’odeur des arbres

Avec son corps comme une forge

La lumière l’accompagnait

Et lui faisait danser son ombre

*

Pourvu qu’ils me laissent le temps

Il sautait à travers les herbes

Il a cueilli deux feuilles jaunes

Gorgées de sève et de soleil

*

Les canons d’acier bleu crachaient

De courtes flammes de feu sec

Pourvu qu’ils me laissent le temps

Il est arrivé près de l’eau

*

Il y a plongé son visage

Il riait de joie il a bu

Pourvu qu’ils me laissent le temps

Il s’est relevé pour sauter

*

Pourvu qu’ils me laissent le temps

Une abeille de cuivre chaud

L’a foudroyé sur l’autre rive

Le sang et l’eau se sont mêlés

*

Il avait eu le temps de voir

Le temps de boire à ce ruisseau

Le temps de porter à sa bouche

Deux feuilles gorgées de soleil

*

Le temps d’atteindre l’autre rive

Le temps de rire aux assassins

Le temps de courir vers la femme

*

Il avait eu le temps de vivre.

Boris Vian, Chansons et Poèmes

Poèmes contre la guerre

Grosz George-Explosion

Grosz George-Explosion

Nos petits saint andréens ont rendu hommage aux Poilus à travers ce beau poème "Le temps de vivre"de Boris Vian et en chantant la Marseillaise (trois couplets, et sous la pluie s'il vous plaît!!). Moi je leur rends hommage à eux aujourd'hui car il sont notre espoir de "ne plus jamais voir ça" et ils sont la mémoire de demain. Pour le tableau, au nom de cet espoir (utopique, je le reconnais) je n'ai pas voulu choisir des soldats morts ou mourants, il existe des centaines d'oeuvres avec ce genre de représentation morbide, j'ai choisi une peinture plus abstraite de George Grosz mais néanmoins très évocatrice. Pour la musique, pas de classique aujourd'hui, je n'ai pas pu m'empêcher d'amalgamer "Le déserteur" de Boris Vian, "Le dormeur du val" de Rimbaud et Serge Reggiani...C'est trop beau, ils me font tous pleurer!

L'espace Verdon info a été créé pour le partage d'informations sur les communes, associations... Sur certains billets, des photos , des vidéos, des audio et des textes sont mis en ligne pour plus de convivialité. Cependant si des personnes sont opposées à certaines publications, ou si certaines informations s'avèrent erronées, il suffira de m'en informer en le notifiant directement sur le billet avec le commentaire, ou par mail ; je ferais mon possible pour y remédier , merci de votre compréhension.

Associations , Organisateurs , penser à nous prévenir , nous inviter à l'avance , autrement il reste difficile de partager votre actualité. Pensez aussi à nous fournir vos informations par courriel.

Je vous souhaite bonne visite sur cet espace , le webmaster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Odile 12/11/2014 09:52

Ce serait tellement bien si les amis qui "likent",(merci à eux), et même ceux qui ne "likent" pas, nous donnent leur avis et partagent leurs commentaires, mais il semblerait que la communication, pourtant très facilitée et relayée par les différentes technologies, ne passe pas vraiment...Nous en reparlerons...